Partagez|

«
Code : Dark Weapons [Pv Kylian]
»

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage


······ and that's who i am ······
Asarienne, 2e Génération

Nombre de messages : 190
Localisation : Dans les ombres
Age du personnage : 25 ans
Côté coeur : Aussi dur que la pierre
Points : 0


Informations Complémentaires
Pouvoirs ou Capacités: Télépathie / Ombre des ténèbres / Electrokinésie
Appartenance: Asarienne 2ème génération
Activité: On me nomme "La Main du gouvernement"


MessageSujet: Code : Dark Weapons [Pv Kylian] Dim 12 Aoû - 22:49:31


    Ma monture de fer zigzaguait dans les rues et les boulevards de la cité d’Asaria. A cette heure-ci de la nuit, les dômes étaient calmes sauf si on écoutait avec plus d’attention et d’un peu plus près, tous ces établissements de luxe où l’on pouvait gouter à l’alcool, à la dépravation et aux péchés de toute sorte. Toutes ces portes méticuleusement fermées et gardées, renfermaient en leur cœur, la société asarienne dans la plus pure folie et de sa débauche, jeune comme ancienne, nous aimions la même chose. Ce soir, j’étais loin de profiter de tout cet excès. J’avais un rendez-vous très important avec l’un des membres les plus impressionnants et les plus énigmatiques du gouvernement : Kylian E. Wright. Tout comme la Grande Conseillère, Alianka de Nephthys, il connaissait ma véritable identité ce qui m’arrangeait d’ailleurs. Je n’avais pas à dissimuler mon regard derrière un masque noir pour éviter que l’on surprenne Sélène Warren. J’avais acquis depuis quelques années maintenant, la confiance des plus Puissants de ce monde. J’étais devenue leur « Main », la « Main » du gouvernement, du Diable. Appelez-moi comme vous le souhaitez, cela ne change en rien mon rôle et ce pourquoi j’ai été entrainée depuis ma plus tendre enfance : à prendre la place de mon propre père qui fut lui aussi un agent de l’ombre du gouvernement.

    Je freinais devant l’énorme grille qui protégeait les bâtiments de la Wright Corp, glissant dans la fente, prévue à cette effet, ma carte passe magnétique. Pas besoin de composer un code ou bien de montrer une carte d’identité à un employé, tout n’était que technologie dans ces lieux. La grille s’activa aussitôt lorsqu’elle détecta mon code d’entrée, me laissant passer à l’intérieur de l’enceinte. Je continuais à rouler, suivant un chemin bien précis jusqu’à arrêter totalement le moteur de ma moto devant l’entrée principale de l’édifice. Je basculais ma jambe en arrière ôtant mon casque que je posais sur la selle en cuir. Je retirai mes gants que je rangeais dans les poches de mon blouson noir comme le reste de mes vêtements que je portais, montant les quelques marches avant de pianoter sur un petit clavier mural, un code qui m’ouvrit l’accès. Les portes vitrées coulissèrent devant moi. Oh, je savais très bien que tout un tas de caméras surveillaient mon avancée mais je n’étais pas là en mission mais bien en tant qu’invitée.

    J’étais déjà venue ici par le passé, et c’est avec facilité que je pris la direction des ascenseurs, appuyant, non pas sur le bouton rouge mais sur le vert, celui qui était juste en dessous, protégé par une petite lucarne en plastique que je soulevais. Un tout petit ascenseur, sur le côté, qui n’avait rien à voir avec les autres, s’ouvrit devant moi, m’engouffrant à l’intérieur. J’effleurai sur le bouton désignant le sous-sol : E-3 et la descente commença, restant impassible, les bras le long de mon corps, observant la lumière rouge qui clignotait et qui faisait défiler les étages. Un « ding » m’annonça que j’étais arrivée, et de nouveau les portes s’ouvrirent me laissant passer. Je longeais un très long couloir éclairé seulement par des néons blancs. Au bout, encore une porte. Près de celle-ci, un programme de sécurité. Je me penchais vers l’écran, plaçant mon œil droit dans la section précise. Ma rétine fut analysée et mon identité acceptée par l’ordinateur qui déverrouilla les derniers accès à la salle. Un autre couloir mais cette fois-ci qui était plongé dans une semi-obscurité. Mes hyper sens d’Asarienne me permettaient d’avancer sans problème jusqu’à une vieille porte qui détonnait étrangement avec tout le reste du décor. J’enclenchais la poignée, poussant celle-ci pour m’avancer dans une salle immense fait de gadgets et de recoins. Face à moi, au bout, un bureau et un homme qui m’attendait. Il fit pivoter son fauteuil alors qu’il regardait tous ces écrans muraux qui grouillaient d’informations. Je m’avançais de nouveau, lui tendant ma main.


    - Monsieur le Ministre, je suis ravie de vous revoir et intriguée aussi par ce rendez-vous dans vos locaux souterrains.

    Cet Ancien était à la pointe de tout ce qui se faisait niveau technologie, robotique, nano processeurs et autres armes sortis tout droit de son imagination. J’étais impatiente de connaitre ma venue ici. La dernière fois, il m’avait permise de pouvoir me doter d’une arme redoutable. En avait-il de nouvelles, en réserve ? Ou bien était-ce pour autre chose… ?

    - Vous avez besoin de moi ?

    Peut-être voulait-il solliciter mes talents de tueuse pour une mission personnelle. J'étais donc toute ouïe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


······ and that's who i am ······
« Invité »
Invité




MessageSujet: Re: Code : Dark Weapons [Pv Kylian] Ven 17 Aoû - 13:54:54

L'ennemi est partout... Les rebelles, les pacificateurs, toute cette racaille terroriste menace ce que nous avons bâti, cette nouvelle société signe du renouveau de notre monde. Là où nous pensons ordre, ils pensent chaos, ils pensent destruction. L'être humain a pendant des siècles dominer la chaine alimentaire, à présent une nouvelle race prend sa place. C'est la règle de l'évolution selon Darwin...

Mais certains refusent cela. Alors nous sommes obligé de lutter contre ces terroristes qui désirent détruire notre mode de vie.

Les mercenaires que nous engageons pour mettre fin à ce fléau me procurent une impression mitigée. Ce sont en général de bons professionnels mais leurs motivations ne me paraissent pas les meilleures... Que ce soient l'argent, le désir de domination, le plaisir de la chasse, cela ne m'apparait pas suffisant pour lutter contre le mal... La preuve, malgré la prime sur sa tête Mara est toujours en liberté.

Mais ce soir, je reçois l'arme la plus efficace de notre gouvernement, celle que nous sommes peu à connaître réellement... La main du gouvernement.

Un agent très spécial, entrainé à tuer, a enquêter et accomplir des missions que nous ne pouvions confier au tout venant des mercenaires. Mortelle et fidèle, élevée dans le seul but de servir le conseil, elle est ce que devraient être tous les Asariens de la seconde génération.

Je l'attend ce soir dans un endroit aménagé dans les secrets des sous sols de ma tour de verre. Un endroit dont l'accès est strictement réservé à moi même et à ceux que j'estime avoir le droit de pénétrer ici, c'est à dire fort peu de monde .... Comme mon invité ce soir.

Je l'observe par caméra depuis qu'elle est entrée, évoluant dans ma direction. J'attends qu'elle entre dans la pièce pour me saluer et je me redresse serrant sa main avec un sourire:


Miss Warren, c'est un plaisir de vous revoir.


Je l'appelle par son vrai nom, privilège que nous sommes peu à avoir. Je souris, lui indiquant de prendre place dans un des sièges de la pièce avant de continuer:

En effet, je vous ai fait venir pour plusieurs choses.... Commençons par le plus intéressant, du moins pour vous... J'ai quelques prototypes de matériels pour vous aider dans votre travail.


Sans plus tergiverser, je me détourne et m'empare d'une mallette non loin de là que j'ouvre. A l'intérieur, une combinaison noire moulante:

Voilà le dernier prototype de tenue d'opération. Le tissu est fait d'un alliage plus résistant que le kevlar, indétectables aux dispositifs de détection comme les lasers, les infrarouges et j'en passe. Les armes de petit calibre n'ont virtuellement aucune chance de la transpercer.

Bien sur si l'ennemi utilisait des munitions spéciales ou du gros calibre, la tenue perdrait de son efficacité. Il n'en restait pas moins qu'elle était ce qui se faisait de mieux dans le domaine oh combien pointu de la protection personnelle de l'individu.

Là où j'en suis content c'est que vous ne perdrez guère en mobilité avec.... Contrairement aux autres armures du même type, votre agilité ne sera pas gênée.

Je la déplie alors devant elle... La tenue possède des holsters, une ceinture avec de nombreuses attaches pour son matèriel...


Essayez là que nous voyons ce que cela donne.

Je souris alors.... Il ne s'agirait pas qu'elle se méprenne sur mes intentions alors que je lui désigne une autre porte de la pièce.

Il y a un vestiaire là bas....

Qu'elle s'exécute et nous passerons à la suite... La tenue n'est que le premier de mes cadeaux de ce soir... Le reste du matériel contient nombre de surprises....

Des surprises qui je l'espère en seront aussi pour nos ennemis.
Revenir en haut Aller en bas


······ and that's who i am ······
Asarienne, 2e Génération

Nombre de messages : 190
Localisation : Dans les ombres
Age du personnage : 25 ans
Côté coeur : Aussi dur que la pierre
Points : 0


Informations Complémentaires
Pouvoirs ou Capacités: Télépathie / Ombre des ténèbres / Electrokinésie
Appartenance: Asarienne 2ème génération
Activité: On me nomme "La Main du gouvernement"


MessageSujet: Re: Code : Dark Weapons [Pv Kylian] Ven 17 Aoû - 15:48:03

    Kylian E Wright était l’un des ministres avec lequel j’aimais discuter, surtout découvrir toutes les nouvelles technologies qu’il créait et qu’il mettait à mon service, rien que pour moi, pour que je puisse mener à bien toutes les missions que l’on me donnait. J’étais flattée. D’un autre côté, j’étais leur agent, leur « Main ». Ils me guidaient et je frappai en leurs noms. Le gouvernement ne pouvait donc pas m’écarter. Bien au contraire, j’étais l’épée, le glaive qui tuait les personnes gênantes, celles qui n’auraient jamais dû se rebeller contre nos Anciens. Mes victimes étaient tout autant des humains que des Asariens. Un style très différents pour les chasser et toujours autant de plaisir à les voir me supplier et hurler leur douleur devant moi. J’aimais cette couleur vermeille qui s’échappait de leurs entrailles. Le rouge de la mort. Le rouge de la victoire face à son ennemi. L’un des sous-sols de la Wright Corp se dévoila à moi jusqu’à ce que je parvienne à une pièce donnant sur un immense bureau où siège le ministre du développement en hautes technologies. Le sas s’ouvrit, m’avançant vers l’Ancien, lui tendant ma main pour le saluer avec politesse et respect.

    - C’est un plaisir partagé, Ministre Wright.

    Pas besoin de masque et de fausse identité. Il connaissait la véritable personnalité et nature de la femme qui se dressait devant lui. Et je dois dire que parfois, il était bon de ne pas toujours devoir jouer à dissimuler quelque chose, comme ce soir. Je m’installais, ainsi, dans l’un des sièges qu’il me proposa, ouvrant la fermeture éclair de mon blouson pour plus de décontraction et de confort. Je croisai mes jambes, mes mains à plat sur le haut de mes cuisses, élève disciplinée qui n’attendait plus que la voix de l’un de ses mentors.

    Déjà ses premières paroles éveillèrent ma curiosité et mon impatience lorsqu’il me parla de prototypes de matériel et d’armes pour parfaire mes missions. J’adorai, et le sourire qui s’agrandit doucement sur mes lèvres reflétait mon envie d’en savoir et d’en découvrir encore bien plus. Sur son bureau, trônait une mallette qu’il ouvrit devant moi pour en sortir une combinaison noire et moulante qu’il déplia soigneusement. Je me redressai alors sur mes jambes pour en apprécier le moulage extraordinaire. J’écoutais tous ses conseils et ses explications concernant ce petit bijou.


    - Je suis sans voix.

    Je touchais du bout de mes doigts la texture de la combinaison ainsi que la ceinture qui permettait de mettre en place de nombreux gadgets et armes de petits calibres.

    - Fine, légère. Tout pour me permettre d’excellents mouvements sans perdre dans mon agilité. Je n’ai jamais vu une telle perfection.

    J’étais fière qu’un ministre de sa valeur ait pu penser à moi, qu’il ait pu passer des journées et des nuits entières à composer cette combinaison. Je relevais mes yeux sur l’Ancien lorsqu’il me proposa d’essayer la tenue tout en me désignant la porte du vestiaire.

    - Pas besoin …

    Je me délestai de mon blouson que je posais sur le dossier du fauteuil, tout comme je retirai mon tee-shirt noir, me retrouvant en soutien-gorge. J’enlevai mes bottines, dégrafant mon jean pour le faire glisser le long de mes jambes. Je n’étais ni pudique, ni timide. Une maitrise étonnante de mon corps que je savais remarquable par les nombreuses heures de sport et d’entrainements auxquelles je m’attelai pour garder la forme. J’enfilai alors la combinaison, une jambe après l’autre pour la remonter sur le haut de mes cuisses, sur mon ventre, passant un bras puis le second pour la revêtir complètement et fermer la fermeture éclair au niveau de la gorge. Je plaquais mes paumes sur les holsters encore vide de toutes armes.

    - Alors ? Comment me trouvez-vous ?

    Je bougeais doucement, au début, pour me familiariser avec cette combinaison. Puis, mes mouvements s’accrurent, me tenant dos contre un mur, je me mis à courir un peu et prendre de l’élan pour basculer sur mes mains et sur mes bras. Une acrobatie rapide devant les yeux du ministre.

    - Il n’y a rien à redire. C’est vraiment une seconde peau. Elle s’adapte à tous mes mouvements.
    Mais, je suis curieuse de savoir comment vous avez pu avoir mes … mensurations.
    J’ai l’impression qu’elle a été faite sur mesure rien que pour moi ?
    Ministre Wright, auriez-vous des talents cachés pour juste regarder une femme et en connaitre ses atouts ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


······ and that's who i am ······
« Invité »
Invité




MessageSujet: Re: Code : Dark Weapons [Pv Kylian] Dim 26 Aoû - 14:04:35

J'avoue voir une jolie fille se déshabiller devant moi est un plaisir toujours présent. Oh, je suis un homme fidèle à présent et je ne ferai rien de déplacé face à la jeune Asarienne face à moi mais enfin, il n'y a pas de mal à regarder. Je souris doucement en la voyant se vêtir de cette combinaison faite à son attention, la tester pour se rendre compte qu'elle était faite selon ses propres mesures.

Vous semblez être faites pour elle.... c'est comme une seconde peau pour vous et vous pourrez agir en toute efficacité avec cet ustensile.

Je ne peux m'empêcher d'éclater de rire lorsqu'elle me demande si je suis devin. Mon hilarité n'est pas moqueuse, non mais je pense à une autre de mes surprises à son égard. Car la combinaison n'est que le prélude de ce que j'ai conçu... Non j'ai bien d'autres cartes.

Un devin.... Vous ne croyez pas si bien dire... C'est ainsi que j'ai su.


Mon regard ne la quitte pas alors que je me redresse, me dirigeant vers un placard de métal que j'ouvre pour en sortir une boite sans étiquette. La posant sur la table, je l'ouvre et à l'intérieur se trouve un ordinateur-bracelet à commande vocale et une paire de lunettes de soleil.

Je vous présente le système devin.

Je m'empare des lunettes alors que je lui tends, toujours tout sourire. J'avoue être fier du travail effectué que je lui présente:


Cette paire de lunette est équipée de la toute dernière technologie miniaturisée. Viseur, vision infrarouge et ultraviolets, zoom et appareil photod tout y est. Mais le mieux est à venir.... En regardant quelqu'un avec, vous transmettez des informations au bracelet.

Je saisis ce dernier et l'allumme. Aussitôt une petite reproduction en trois dimension s de Sélène apparaît dessus. Toujours tout sourire, je lui tends l'engin:


Les lunettes mesurent et analysent toutes les données anthropomorphiques possibles. L'ordinateur est relié à toutes les banques de données du gouvernement et aussitôt il compare ce qu'il a analysé aux personnes s'y trouvant. Ainsi vous avez un accès immédiat pour identifier tout danger ou toute cible.


Inutile de dire qu'un tel appareillage coute une véritable fortune. Impossible pour le moment d'en fabriquer plus que quelques prototypes sans ruiner les fonds de la recherche. Sélène s'occupe en fait des phases de tests en milieu réel sans courir pourtant de plus grand danger.


Bien entendu un tel matériel sera sécurisé. Je vais paramétrer les lunettes pour que seul votre iris ou le mien puisse activer les fonctionnalités de ce dernier.

La sécurité.... Sans parler des rebelles ou des pacificateurs, je connais plus d'un mercenaire qui se trouverait tenter d'acquérir ce genre d'ustensiles pour la chasse. Au moins, la main n'appartient pas à cette engeance prête à se vendre au moindre prix.

Essayez les et dites moi ce que vous en pensez... Il va falloir un certain temps pour que votre œil s'habitue je pense... Et donnez moi donc votre arme.

C'est moi qui ai conçu son pistolet... une de mes premières réalisations pour elle d'ailleurs même si je ne m'en vante guère. Un petit bijou de technologie aussi...

Je vais le reconfigurer pour être en relation avec les lunettes.... Ainsi votre fonction viseur n'en sera que plus précise et rare seront ceux à pouvoir éviter un de vos tirs.

Je préfère être humble. Je sais que certains Asariens sont doués de dons pouvant perturber le bon fonctionnement des objets de ce genre...Cela reste une faiblesse que je ne peux pour le moment combler, un talon d'Achille pouvant limiter mon œuvre.

Alors qu'en pensez vous ?

Mes yeux la fixent alors que j'attends son premier verdict que j'espère positif. Me faire complimenter pour mon travail reste un de mes nombreux vices, mais après tout ne suis-je pas le meilleur concepteur technologique d'Asaria ? Est ce que je ne le prouve pas une nouvelle fois ?
Revenir en haut Aller en bas


······ and that's who i am ······
Asarienne, 2e Génération

Nombre de messages : 190
Localisation : Dans les ombres
Age du personnage : 25 ans
Côté coeur : Aussi dur que la pierre
Points : 0


Informations Complémentaires
Pouvoirs ou Capacités: Télépathie / Ombre des ténèbres / Electrokinésie
Appartenance: Asarienne 2ème génération
Activité: On me nomme "La Main du gouvernement"


MessageSujet: Re: Code : Dark Weapons [Pv Kylian] Lun 27 Aoû - 20:37:43

    J’aimais ce genre de rendez-vous avec un tel homme que le ministre Wright. Depuis que j’avais remplacé mon père en tant que « Main du gouvernement » , j’avais appris à mes faire des alliés et surtout à être entouré d’Anciens aussi fabuleux que l’homme qui se dressait devant moi. J’étais fière, extrêmement honorée qu’on puisse penser à moi pour cette haute technologie. Bien sûr, rien n’était fait par plaisir. Derrière tout cela, il y avait l’envie que le bon petit soldat que j’étais pour les membres du gouvernement puisse avoir toute la puissance à ma disposition pour mes missions. Certains pourraient voir cela comme une forme d’asservissement qu’ils avaient sur moi. Moi, je voyais le moyen de posséder les techniques les plus perfectionnées pour rayer de ce monde les traitres et les parias. J’avais ainsi enfilé la combinaison à la texture si légère que j’avais l’impression d’avoir une seconde peau, fusionnant avec mon corps. Lorsque la fermeture éclaire fut remontée jusqu’au niveau de ma gorge. J’étais fin prête pour la suite. Je le suivis des yeux son mouvement, intriguée par la suite qui ne saurait tarder. Kylian E Wright était tout aussi intrigant que séduisant. Même si d’après certains médias, le ministre était en couple avec une autre Ancienne, il n’était pas interdit d’apprécier le charme de cet homme.

    Qu’allait-il me montrer comme nouveau petit joujou ? J’arquais un sourcil lorsqu’il ouvrit un placard métallique, se tournant vers moi avec entre ses mains une boite que l’Ancien déposa sur son bureau. Je me rapprochais de lui, aussi curieuse qu’impatiente.


    - Le système devin... ? Ho…

    Entre mes doigts, je faisais tournoyer la paire de lunette, petit bijou sorti tout droit de l’esprit de cet homme. J’emmagasinais tout ce qu’il m’expliquait. J’étais impressionnée par cette création, et déjà je me projetais dans mes prochaines missions avec un tel matériel. C’était presque irréel, et pourtant, je les tenais bien dans mes mains. Il n’y avait pas que cela. Un bracelet tout aussi ingénieux devenait le binôme de cette paire de lunettes. Ma reproduction holographique apparue lorsqu’il le met en marche, souriant devant mon image en 3D.

    - Impressionnant !
    Je peux donc avoir accès à tous les renseignements concernant n’importe qui rien qu’en activant le bracelet. Plus aucune cible ne me sera inconnue. J’aurai ainsi une avance sur mes adversaires quels que soient les informations. C’est très avantageux tout cela.


    Je plaçais le bracelet à mon poignet ainsi que les lunettes que je mis en marche Aussitôt des capteurs se mirent en marchent dans les deux verres Je voyais tout un tas de petits codes s’aligner Je pianotais sur le cadran du bracelet, demandant une analyse de la « cible » que j’avais face à moi. A haute voix, je lui apprenais ce que la centrale informatique m’avait fournie.

    - Kylian Edward Wright.
    Age : 122 ans / 1m85
    PDG de la Wright Corp et ministre du développement en hautes technologies.
    Pouvoirs : Télépathie- Ubiquité -Technokinésie
    Brillant, génie scientifique de son temps, hédoniste, aimant tous les plaisirs de la vie.


    J’arrêtais le système, toujours avec ce sourire impertinent qui ornait mes lèvres. Regardant attentivement le Longue-Vie.

    - Oui, vous avez raison. Il faut toujours assurer ses arrières. Aucun ennemi ou adversaire n’a réussi à me désarçonner. Mais si quelqu’un avait accès à cette technologie, elle pourrait tomber entre de mauvaises mains. La sécurité est essentielle. Et même plus, Monsieur Wright : faites en sorte que celui ou celle qui pourrait l’utiliser voit son iris totalement brulait. C’est encore plus agréable de voir hurler de tels charognards.

    Je pris le holster de mon arme qui était posée, comme mes vêtements sur le dossier du fauteuil, vérifiant que la sécurité était bien engagée avant de la lui présenter. Je continuais à pianoter sur le cadran, détaillant cette fois-ci le bureau souterrain. De nouveaux renseignements s’affichèrent : les matières utilisées, l’épaisseur des matériaux, tous les systèmes informatiques qui avaient été configurés.

    - Je pense que mon œil s’habitue assez rapidement. J’adore votre conception, et j’ai hâte de les utiliser sur le terrain au plus vite. Quand pourrai-je les avoir en ma possession ?

    Je retire mes lunettes, dégrafe le bracelet à mon poignet pour les remettre dans leur boite, délicatement.

    - Je suis très honorée, Monsieur Wright d’être votre agent pour essayer toutes vos inventions. Rien ne pourra me freiner. J’aurai toujours une avance sur ma cible.

    Arrogante, moi ? Jamais. Je connaissais mes compétences. J’avais été choisie par la Grande Conseillère elle-même, et j’avais la confiance de certains membres du gouvernement puisque comme l’avait très bien soulignée Miss De Nephthys : je devais aussi me méfier de certains Anciens, et ça je ne l’oublierai jamais. Mais Van Brënner, Miss Hunter, Nicholson, Alvarez, De Luccia, Wright et bien d’autres savaient mon existence.

    - Ma nuit se termine finalement très bien Mr Wright.

    Je progressais vers le mini bar faisant couler le whisky dans deux verres en cristal que je lui présentais pour trinquer ensemble, m’approchant de trop jusqu’à frôler mon corps encore moulé dans sa combinaison contre le sien.

    - A votre génie, Mr le ministre !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


······ and that's who i am ······
« Invité »
Invité




MessageSujet: Re: Code : Dark Weapons [Pv Kylian] Mer 5 Sep - 13:42:49

L'invention plait. A vrai dire, je ne doutais pas un seul instant de son effet sur celle qui se tient devant moi... L'information, toute l'information nécessaire à l'exercice de sa mission contenue dans ce simple outil... Plus qu'une arme, un gadget indispensable à l'exercice de sa mission. Je la vois tester, énoncer les indications que lui donne l'engin sans plus tarder sur ma propre personne.

Je vous remercie d'être assez polie pour ne pas donner mon poids... Je crains que j'ai pris quelques kilos ses derniers temps, mon travail ne me permettant guère de m'entretenir correctement.

Bras croisés, je la laisse faire jusqu'à ce qu'elle se décide à laisser ce nouveau jouet de coté, me demandant quand elle pourrait en disposer de façon à accomplir les missions que le gouvernement daigne lui confier. Gardant sourire c'est tout naturellement que je lui indique la chose:

Immédiatement ma chère... tout ce que je présente ce soir à votre regard, vous pourrez l'avoir de suite... Et en user à votre guise.


Elle est efficace, je le sais. Nous manquons trop de personnels comme elle dédiés à notre gouvernement et à nul autre employeur. Je le dis parfois à Tomas devant un verre, les mercenaires ne sont pas surs, trop intéressés par leur petite personne pour être réellement efficaces.


Parfait. J'aurai bientôt du travail pour vous.

Je réfléchis déjà aux taches que je pourrai lui donner. Les pacificateurs et les rebelles ont des alliés et j'avoue être curieux de connaître ces derniers.... Tandis que je songe à cela mon invitée nous a servi deux verres et se rapproche dangereusement de moi, me frôlant avant de trinquer avec moi.

A votre santé et à tous les ennemis d'Asaria que vous pourrez capturer.

Je porte mon verre à mes lèvres, dégustant chaque gorgée de ce dernier, laissant le goût s'emparer de mon palais, mon regard toujours amusé dans le sien. Le maniement des armes n'est pas le seul atout de la main, elle a aussi son physique, sa séduction et son absence de scrupules.

Mais je ne vous ai pas montré votre dernier cadeau...

Malicieux, je le suis lorsque je fais un pas arrière pour appuyer sur un bouton. En un crissement sonore, un monte charge descend du plafond, une forme cachée sous un drap blanc, dernière chose que j'avais fabriqué  à son usage exclusif:

Il vous faut également une monture.

D'un geste rapide, je dévoile l'engin caché.... C'est une moto à la couleur noire, non dotée de roues mais de propulseurs anti-gravités:

Voici votre cheval mécanique.... J'ai cru savoir que vous aimiez les motos.... Comme vous le voyez cette dernière est dotée d'antigrav dernière génération. Elle est plus rapide que le plus rapide des véhicules en vente dans le commerce... Système électroniques dernière génération, armement lourd sur commande, capable de poursuivre, rattraper et détruire d'autres véhicules...


Je la laisse s'approcher, regarder l'engin devant elle, profitant de cet instant pour en tapoter le siège, ne pouvant retenir un rire:


Mais efficacité ne veut pas dire austérité... Le siège est en cuir véritable, confortable...


Le cuir est un élément rare. Le cataclysme a réduit le nombre d'animaux capables de produire une telle matière de qualité... Le synthétique l'a remplacé dans la plupart des usages....

Mais lorsqu'on a mes moyens ce n'est pas un problème.


Cuir de buffle bien sur.... La peau humaine est moins confortable.

Trait d'humour de ma part même si je sais que cela ne gênerait pas mes congénères les plus extrémistes. Je la laisse palper à son tour avant de continuer:

Et voilà.... Votre Noël est complet.
Revenir en haut Aller en bas


······ and that's who i am ······
Asarienne, 2e Génération

Nombre de messages : 190
Localisation : Dans les ombres
Age du personnage : 25 ans
Côté coeur : Aussi dur que la pierre
Points : 0


Informations Complémentaires
Pouvoirs ou Capacités: Télépathie / Ombre des ténèbres / Electrokinésie
Appartenance: Asarienne 2ème génération
Activité: On me nomme "La Main du gouvernement"


MessageSujet: Re: Code : Dark Weapons [Pv Kylian] Dim 9 Sep - 15:09:52

    J’arquai un sourcil, faisant mine de prendre une moue sérieuse alors que je n’en pensais pas moins mais respect oblige devant un ministre et un homme tel que lui. J’arrête le système de mon bracelet alors que ce dernier était entrain de me donner toutes les informations sur l’Ancien qui se dressait devant moi.

    - Du poids? Oh mais voyons, Monsieur Wright pas besoin de sortir de votre bureau pour faire quelques exercices dès plus intéressants pour garder la forme…

    Un sous-entendu que l’Ancien avait dû très vite comprendre. Non, je ne mâchais pas mes mots, je n’étais pas timide, et rien ne me faisait reculer. Tout cela contrasté avec la silhouette et l’image frêle que je pouvais dégager. C’était là un piège qui j’aimais tendre à mes adversaire. Hommes et femmes voyaient en moi une jeune Asarienne fragile, en retrait. Ce qui était tout à fait le contraire. Et je me régalais à les mener sur une fausse piste de moi. Une vipère se dissimulant derrière les traits d’une colombe. Je lui présentai mon arme comme il l’avait souhaité continuant à m’habituer à ce gadget. Cette fois-ci, j’évaluais la pièce dans laquelle nous étions, et d’autres informations s’affichèrent. Ma curiosité comme mon envie d’utiliser cette technologie sur le terrain se faisait de plus en plus pressantes.

    - Un travail pour moi ?
    Expliquez-moi tout. Non pas que ma vie soit trop routinière mais je manque d’actions en ce moment.
    Je suis tout ouïe.


    Je me déplaçais vers le minibar, nous servant deux verres de whisky dont un que je présentais au ministre. Je portais un toast à son génie et à tout ce qu'il venait de m’offrir pour parfaire mes missions et être une « main du gouvernement » redoutable. Nos verres tintèrent l’un contre l’autre.

    - Avec plaisir !

    Nous dégustâmes l’alcool dans un silence presque solennel. Je ne tarderai pas trop, ne voulant pas déranger plus que cela le ministre Wright qui était resté très tard pour me montrer toutes ses nouvelles inventions. J’aimais être bousculée par la fouge des mots. Et là encore, lorsqu’il annonça qu’il avait un dernier cadeau pour moi, je ne pus être plus à son écoute, reposant mon verre sur le rebord de son bureau.

    - Encore … un?

    Je détaillais les mouvements du Longue-Vie se déplaçant en arrière pour contourner son plan de travail et appuyer sur un bouton qui fit descendre au-dessus de nous une plateforme très lentement dans un mécanisme rodé et puissant. Mon regard se focalisa sur l’ombre blanche qui se tenait dessus et dont une aura souveraine paraissait s’en détacher. Le monte-charge se posa sur le sol dans un bruit sourd, plissant mes yeux pour tenter de découvrir ce qui s’y cachait. Je n’osais bouger je n’osais faire un geste attendant que l’Ancien commence le premier. Le drap vola dans les airs et ce fut une moto noire qui s’offrit sous mes yeux. Elle était DIVINE ! J’adorai les motos et il avait vu juste. Hochant la tête, je m’approchais de la monture, passant délicatement ma paume sur chaque courbe de cette œuvre unique. Pas de roues.

    - C’est une véritable petite bombe que je vais posséder. Tous ceux qui auront l’audace de ne pas se plier devant le gouvernement, n’auront que leurs larmes et leurs cris pour prier. La vue de cet engin est une vraie jouissance. Je souris à sa petite remarque amusante. Remarquez, je préfère de loin m’essuyer les pieds sur une peau d’humain et m’asseoir confortablement sur du cuir.

    J’enfourchais la moto, m’installant sur e siège qui était fait pour moi, là aussi. Me penchant en avant, les mains sur les deux poignets, je m’imaginais déjà poursuivre les sales traitres de la cité.

    - Luxueuse et puissante. C’était tout à fait moi !

    Un peu trop vaniteuse ? Absolument pas ! Pourquoi devrai-je m’abaisser alors que je connais mes capacités tout autant que les femmes et les hommes qui m’emploient ? Je ne dis que la vérité sur mon compte. Je me redressais de la monture, me postant devant le ministre. Le revers de ma main glissant sur le col de sa chemise, lentement.

    - Vous ne voulez pas faire un petit tour avec moi ? Histoire de s’assurer que la moto n’a aucun problème ? Une balade en pleine nuit ? C’est bien vous qui me disiez il y a un instant, manquer d’exercices, non ?

    Je me foutais de savoir si c’était un homme marié, fidèle en couple ou ce genre de conneries qui ne faisait pas partie de mon monde. Kylian E. Wright était un homme fort séduisant.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


······ and that's who i am ······
« Invité »
Invité




MessageSujet: Re: Code : Dark Weapons [Pv Kylian] Mar 16 Oct - 17:42:44

L'engin plait, je le sens à la réaction de la belle devant le petit bijou de technologie qui se trouve à présent devant elle, Mon sourire s'élargit tandis qu'elle en explore les fonctions. Plus qu'un outil, ce véhicule deviendra un symbole, le symbole de la puissance de celle qui représente notre gouvernement face à nos ennemis les plus terribles. Le fait que l'équipement coute plus que les services sociaux offerts à l'humanité n'est pour moi que détail insignifiant... On ne compare pas les fourmis et les lions.

Sa proposition m'arrache un rire. Sélène est séduisante et je ne cache pas qu'à une époque pas si lointaine, je lui aurai bien fait l'amour sur le siège de cuir de la moto par pur plaisir.... Mais contrairement à bien d'autres des miens, je n'oublie pas la promesse que j'ai faite à Victoria, une promesse m'interdisant toute aventure débridée avec d'autres personnes du genre féminin.


Après tout, je suppose qu'une promenade nous fera du bien.... Et puis cela me permettra de voir comment vous maitriser l'engin.

Je me détourne, me dirige vers un coffre où se trouve deux casques complets, noir, capable de dissimuler nos visages. Je n'oublie pas que pour son efficacité, Sélène se doit de rester anonyme, du moins pour les personnes ne faisant pas partie du gouvernement et ayant fait preuve de leur fiabilité.

Et dieu sait qu'il y en a...

Voilà de quoi nous cacher à la vue des indésirables... Qui plus est ces casques sont compatibles avec les lunettes que vous avez vu auparavant. Vous aurez également accès à un plan de la ville, un véritable gps en temps réel vous permettant de poursuivre votre proie....

L'ivresse de la chasse me prend alors. J'imagine déjà les misérables humains courir devant nous alors que nous les coursons.... Ma fonction m'empêche de me livrer autant que je le voudrais à ce genre de sport pourtant porteur d'adrénaline....

Mhhh voyons un peu ce qu'il y a d'intéressant en ville ce soir.

J'active la radio. Les communications de la milice nous parviennent alors, nous permettant de savoir où les humains créent un peu d'animation pour nous distraire.... Des contrebandiers semblent avoir été vus du coté des bidonvilles... voilà un gibier intéressant car armé et prêt à se défendre..... Deje je vois les canons des fusils, l'adrenaline ressentie dans pareil cas...

Un moyen idéal de pimenter ma vie.

Alors ma chère.... Des contrebandiers peut être affiliés aux children.... Avouez qu'il serait intéressant de voir comment votre véhicule et vous faites corps face à une adversité un peu plus équipé que la simple racaille de base...

Cela me permettra de voir aussi les capacités de la jeune femme sur le terrain. Jusqu'à présent les actions de la demoiselle ne sont parvenus par moi que par des mots et jamais je n'ai pu voir la belle agir de façon active. C'est l'occasion ideale.

Juste le temps de me préparer....

voilà que je défais pantalon et chemise, certes élégants mais fort peu pratiques pour revetir moi aussi une combinaison de cuir noir. Que la demoiselle soit présente ne me dérange pas plus que cela alors que je remonte le zip de ma nouvelle peau...

Après tout, je reste un homme qui aime plaire.... Jeu amusant.....


Bien à présent.....

Je me place derrière le véhicule prêt à activer le monte charge avant de monter et de m'agripper à elle. Je la regarde prendre place, une lueur amusée dans les yeux.

A présent montrer moi votre compétence.

La chose est dite.... La balle est dans son camp. A la main de montrer qu'elle est digne de sa fonction, une fonction qui la place au dessus même de certains anciens.

Avec un sourire, j'attends le début du spectacle.
Revenir en haut Aller en bas


······ and that's who i am ······
Asarienne, 2e Génération

Nombre de messages : 190
Localisation : Dans les ombres
Age du personnage : 25 ans
Côté coeur : Aussi dur que la pierre
Points : 0


Informations Complémentaires
Pouvoirs ou Capacités: Télépathie / Ombre des ténèbres / Electrokinésie
Appartenance: Asarienne 2ème génération
Activité: On me nomme "La Main du gouvernement"


MessageSujet: Re: Code : Dark Weapons [Pv Kylian] Jeu 25 Oct - 8:46:43

    Cette soirée tenait toutes ses promesses, et elle était loin d’être terminée. Le dernier « bijou » du ministre se tenait à quelques mètre se moi : une moto aussi noir que les ténèbres, puissante et souveraine pour traquer mes proies. Tant de technologie rien que pour moi. J’en étais flattée. Après avoir essayé une telle monture, une idée m’était venue. Celle de l’essayer sur le terrain et quoi de mieux qu’avec celui qui l’avait conçue ? Il pouvait y avoir quelques détails à revoir, ou bien à m’expliquer, autant être avec le ministre qui m’aiguillerait pour mieux l’avoir en mains. Kylian E. Wright était fort séduisant. Mettre un tel homme que lui dans mon lit serait très certainement une partie de plaisir sans fin. Le revers de main glissa sur le col de sa chemise. J’espérai qu’il accepte ma proposition et c’est ce qu’il fit. Il se détourna de moi ouvrant un coffre pour en sortir deux casques aussi noir que le reste de ma combinaison et de ma moto. Le casque était aussi équipé de la dernière technologie, comme les lunettes et le bracelet. Et les deux pouvaient s’accorder sans soucis.

    Enfourchant ma monture, je me demandais comment nous allions pouvoir sortir des souterrains de la Wright Corp. Certainement encore un mystère que seul l’Ancien possédait le secret. Mon casque posé sur le tableau de bord de ma moto, j’écoutais attentivement la radio qu’il venait d’allumer et qui nous reliait directement à la Milice. Nous allions passer le reste de la nuit à chasser un groupe d’insectes, à les prendre en filature, à pousser cet engin de la mort dans ses limites et les acculer au point de non-retour. Intéressant.


    - Quelles que soient les proies, la chasse aux ordures est toujours un plaisir. Qu’ils soient Childrens, Rebelles ou Pacificateurs, Traitres à notre race, ils vont regretter d’être sortis cette nuit, qui sera la dernière pour eux !

    Je ne pus m’empêcher de le suivre des yeux. Comme j’avais fait quelques instants plus tôt en revêtant ma nouvelle combinaison, le ministre fit de même, se déshabillant devant moi. Détourner le regard ? Absolument pas. J’avais tout le loisir de pouvoir détailler son corps, moment trop court à mon gout puisqu’il passa une combinaison, lui aussi. Je plaçais mon casque, relevant la visière. Un mécanisme se mit en route, activé par le Longue-Vie tandis qu’il prit place dans mon dos. Son défi me fit sourire, abaissant la visière. Je sentis l’élévateur se lever. La moto était calée par des freins bien précis. Une fois atteint le niveau supérieur, je m’aperçus que c’était un long tunnel qui s’éclaira au moment où je mis en marche le moteur. Des néons blancs et rouges guidaient ma route. Je ne savais pas où j’allais atterrir comme ça mais le ministre était assez à l’aise pour lui faire confiance. Je lançais l’engin, phares allumés, avec précaution, alors que le tunnel défiler jusqu’à arriver au bout. Une grille se souleva à quelques mètres de notre arrivée qui nous donna accès à l’extérieur, derrière le bâtiment de la Wright Corp.

    J’arrêtais la moto pour regarder en arrière et voir la grille se refermer et un faux mur coulisser. La sortie était vraiment bien dissimulée. Je pianotais sur le casque, au niveau de mon oreille droite pour activer la radio. J’écoutais les instructions de la Milice et la progression des contrebandiers, animant par la même occasion le GPS de mon casque. Je pouvais voir exactement le lieu que couvraient les soldats. C’était tout ce qu’il me fallait.


    - Accrochez-vous !

    Le micro incorporé à l’intérieur me permettait de rester en relation avec le ministre. Je fis repartir la monture métallique, accélérant cette fois-ci de plus belle. A cette heure de la nuit, il n’y avait plus autant de circulation, et je pouvais naviguer tranquillement dans les rues de la cité. Je souriais rein qu’en imaginant déjà ces pauvres bêtes à l’agonie, tout comme à l’idée d’être arrêtée par un Milicien faisant son job de la sécurité routière et de se retrouver face à l’Ancien !

    Le dôme principal se situant au milieu des quatre autres dômes, il faut facile de rejoindre celui des bidonvilles à traversant les voies rapides et autres tunnels d’accès. Tout n’était ici que misère et insalubrités. Grace à mon GPS, je me dirigeais vers le cœur du problème. Wright et moi, nous entendions la même chose.


    Code:

    - Les trois hommes se dirigent vers le dispensaire. Il faut bloquer les rues adjacentes !

    Je freinais aussitôt. Détaillant le plan de la ville. Je voyais le dispensaire, les rues qui allaient être bloquées mais je devais anticiper les initiatives de ces insectes. Ils reviendraient sur leurs pas, s’ils ne pouvaient pas avancer. Je relançais la moto, m’éloignant du dispensaire et des troupes de la Milice. Le moteur silencieux, j’éteignais les phares pour positionner l’engin dans une ruelle sans issue. Ecoutant encore la radio.

    Code:

    - Nous les avons perdus !

    Peut-être pas !
    Trois ombres passèrent devant nous. C’était le moment ! J’avais bien deviné ! Doucement, la moto sortit de sa cachette, roulant derrière les silhouettes. Les lueurs des vieux lampadaires se reflétaient par moment sur l’armature noire. Je roulais de plus en plus vite pour ne pas les perdre. J’attendais que l’un d’entre eux se tourne… Et ce fut le cas !


    - Merde ! Une moto!

    J’accélérai dans le tas. Les trois hommes durent se séparer. D’une main je tenais la moto, poussant la puissance du moteur pour arriver au niveau de mon gibier. De ma main de libre, je sortis l’arme de mon holster, braquant le canon sur la nuque et tirant un seul coup. L’homme hurla et tomba sur l’asphalte. Un de moins ! Mon pied à terre, je fis dévier la moto pour me lancer à la poursuite des deux autres ! La seconde cible était devant nous …




(c)Psychotic Prince
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


······ and that's who i am ······
« Invité »
Invité




MessageSujet: Re: Code : Dark Weapons [Pv Kylian] Lun 19 Nov - 13:13:19

Le véhicule réagit à la perfection aux commandes de la jeune femme. Les systèmes ont été maintes et maintes fois testés pour parvenir à un degré de fiabilité et de précision que le maniaque que je suis estime satisfaisant. Le talent de pilote de la demoiselle font de cet engin un bijou semant la mort sur son passage. Elle est l'égale à cet instant d'un des cavaliers de l'apocalypse de l'ancienne bible.

Tel un prédateur, elle s'est positionnée non loin du dispensaire à guetter les criminels qui malheureusement pour eux vont servir aujourd'hui de sujets de test. Les feux sont éteints mais sa visière lui permet d'y voir comme en plein jour. Derrière elle, je note machinalement dans mon cerveau les réactions de l'engin, conformes jusque là à mes attentes du jour.

Déja je vois des modifications à y apporter, des gadgets pour que l'engin déjà efficace le soit encore plus pour ma plus grande satisfaction.

Enfin les proies apparaissent devant nous.. Sélène réagit à la perfection, démarrant au dernier moment pour tirer sur un des tueurs. Le projectile transperce sa cible en faisant un cadavre de façon rapide. Les deux autres ne peuvent que fuir espérant alors s'échapper.... Les pauvres, il ne savent pas qu'à cet instant ils étaient des morts en sursis.... Nul ne pouvait échapper à cette moto....

Plus que deux courant à toute vitesse. Par le micro de mon casque, je contacte Selene pour lui indiquer quelques gadgets à tester sur l'engin.


Appuyer donc sur le troisième bouton du guidon gauche....

Chaque poignée à une série de minuscules boutons servant à actionner les divers gadgets de l'engin.... La main devra les maîtriser bien sur pour que le véhicule soit au maximum de ses possibilités, mais elle a le talent pour cela, je n'en doute point.

C'est là une autre arme, un laser précis découpant la chair comme du papier... Le second homme devant nous ne va pas tarder à se retrouver séparer en deux parties distinctes au sol, un destin digne de sa vie de cloporte. Il devrait être content de servir ainsi de sujet de test pour mon invention.

Mais les humains ne sont pas conscients de cela. Ils sont égoïstes, utiles juste à nous servir et parfaitement interchangeables....


Qu'en pensez vous ? J'ai fait le laser pour vous permettre d'entrer dans toute structure solide.... mais comme vous le voyez cela est aussi efficace sur la chaire humaine.

En reste un dernier, un homme plus costaud que les deux autres. Toujours mes mains accrochées à ses hanches je glisse par le micro :

Parfois il est important de capturer ses larves en vie.... Le second bouton du guidon droit est là pour ce genre de situation.


Un lance-filet.... C'est cela le gadget que je veux lui montrer cette fois là.... Un filet de métal résistant capable de retenir un homme doté d'une force surhumaine jaillit à la pression de son doigt et voilà que l'homme chute sur l'asphalte, prisonnier....

Et bien voilà, le test est concluant, ne trouvez vous pas..... Arrêtez le véhicule à présent..... J'ai envie de voir un autre de vos talents....

Je désigne l'homme prisonnier au sol. Voila une chose que j'imagine intéressante.... La main est chargée pour le gouvernement de mission importantes dont la recherche d'information fait parti.... Un sourire se dessine sur mon visage alors que j'enlève mon casque :

Montrez moi comment vous arracheriez des informations à ce débris.....

J'avoue être curieux.... Selene est la meilleure en son domaine mais je ne l'ai jamais vu en action... Voila de quoi palier à ce manque dans ma vie intellectuelle....

Torture physique ou psychologique ? Elle a le choix des armes alors que je bascule sur le canal de la milice pour leur ordonner de ne pas s'en mêler...

L'homme est à elle.... A elle de s'amuser donc....
Revenir en haut Aller en bas


······ and that's who i am ······
Asarienne, 2e Génération

Nombre de messages : 190
Localisation : Dans les ombres
Age du personnage : 25 ans
Côté coeur : Aussi dur que la pierre
Points : 0


Informations Complémentaires
Pouvoirs ou Capacités: Télépathie / Ombre des ténèbres / Electrokinésie
Appartenance: Asarienne 2ème génération
Activité: On me nomme "La Main du gouvernement"


MessageSujet: Re: Code : Dark Weapons [Pv Kylian] Ven 23 Nov - 12:30:39

    Nous étions enfin partis des bureaux de la Wright Corp. , propulsant la moto de l’enfer sur les routes de la cité d’Asaria. Le ministre voulait voir de quoi j’étais capable. Il désirait admirer mes compétences de tueuses. Je ne comptais pas le décevoir surtout pas après toute cette profusion de technologie qu’il avait mis à ma disposition. La vitesse associée à cette sensation d’être la plus puissante, la faucheuse de la Mort, me galvanisait. Nous allions dénicher les petits insectes qui nous serviraient de distractions pour cette nuit, fort bien commencée. J’activais la radio à l’intérieur de mn casque, écoutant ainsi les diverses conversations de la Milice qui était sur le terrain. Ainsi, nous avions appris que les soldats pourchassaient trois humains, et qu’ils essayaient de freiner leur fuite. Grace à une autre option intégrée dans mon casque, le plan des bidonvilles s’afficha, observant avec la plus grande attention les différents noms des rues que s’employaient à se refiler les Miliciens pour pouvoir refermer leurs filets sur leurs proies.

    Les humains étaient cernés et ils allaient devoir rebrousser chemin. Comme je m’y attendais, sans grande surprise, ils durent revenir sur leurs pas. J’avais placé la moto dans une petite ruelle sombre. Son moteur silencieux était un vrai petit bijou. Les 3 déchets de la nature passèrent à notre niveau, et ce fut l’occasion d’accélérer et de foncer dans leur groupe. Les hommes durent se séparer pour éviter de se faire écraser. Quel dommage de ne pas en avoir eu au moins un. Rien que de sentir les pneus rouler sur un cerveau, le broyer aurait été un vrai plaisir. Néanmoins le jeu ne faisait que commencer. Je pris en chasse le premier humain, guidant ma monture d’une seule main, dans l’autre mon arme. J’enclenchais sa puissance et une fois le canon de mon blaster sur la nuque. Le tir fut précis. Le corps tomba dans un bruit sourd.

    Je posais un pied à terre, rangeant mon arme et reprenant les rênes de ma moto à deux mains pour lui faire faire demi-tour sur l’asphalte. La prochaine victime était non loin de nous. Je la voyais avec une précision remarquable grâce à la visière de mon casque. J’entendis la voix du ministre m’indiquant d‘appuyer sur le troisième bouton du guidon sur ma gauche. Je ne savais pas en quoi cela consisté mais je me fiais pour l’instant à l’esprit de mon mentor dans mon dos. Un laser rouge fila comme une trainée étincelante, et le corps de l’humain se découpa avec précision en deux parties bien distinctes.

    Je fis piler la moto entre les deux parties du corps qui gisaient sur le sol, jetant un regard d’un côté comme de l’autre.


    - Précis, propre et rigoureux.
    Voilà ce que j’appelle une arme très efficace. J’adore !


    Il ne pouvait voir mon sourire, pourtant celui-ci était bien présent sur mes lèvres. Un sourire féroce et sanguinaire. Le dernier humain serait capturé comme il le désirait et suivant le nouveau gadget que l’Ancien venait de m’énoncer. J’avais perdu sa trace. Remettant la radio et affichant de nouveau les plans des bidonvilles, j’entendais les conversations des Miliciens. Un groupe poursuivait un fugitif en direction de la limite du dôme des quartiers de la misère. Je pris le soin de sélectionner le meilleur itinéraire avant de redémarrer ma moto.

    Je fonçais, augmentant la puissance de mon moteur et sa vitesse, empruntant des ruelles pour enfin localiser l’humain. La présence de mon engin le fit sursauter mais il n’était pas assez rapide pour m’échapper. Je lançais le filet de métal et l’insecte s’écroula sur le bitume, incapable de s’en libérer. Le papillon venait de perdre ses ailes et sa liberté. Le ministre avait d’autres idées en tête.


    - Mes autres talents?

    J’arrêtais complètement la moto, la mettant sur sa cale avant de retirer mon casque. Je le laissais se lever écoutant les ordres qu’il donnait à la Milice via émetteur. Je basculais ma jambe, faisant craquer les os de ma nuque et de mes doigts en même temps dans des gestes coordonnés. Les talons de mes bottines résonnèrent devant cette larve. Je tournais atour de lui lentement, comme un prédateur jaugeant sa proie. D’une seule pression de ma main sur le filet, je l’arrachais, libérant l’humain.

    - Que me… voulez-vous… ?

    Aussi rapide que pouvez l’être les miens dans leurs déplacements, mes doigts se resserrent autour de sa gorge, le soulevant de ma force comme un fétu de paille tout en lui laissant de quoi pouvoir répondre à mes questions.

    - Tes deux petits copains sont morts. Je viens de les tuer.
    Alors si tu tiens à la vie, je te conseille de me dire pourquoi vous fuyez la Milice ?


    - Ils…nous…ont…pris…en…chasse…pour…le …plaisir…

    - Je ne pense pas surtout pas après un groupe d’humains !
    Alors ?!! Rebelles ? Pacificateurs ?!! Autres ? Un indic ?
    Dépêche-toi !! Tu me fais perdre mon temps !


    Je le balançais avec violence contre le mur, le bloquant avec ma chaussure contre son torse. Je sortis mon arme, le canon sur son front.

    - Je ne suis pas patiente.
    Monsieur le ministre...Je vous en prie, venez participer. Le jeu est toujours bien mieux à deux.




(c)Psychotic Prince
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


······ and that's who i am ······
« Invité »
Invité




MessageSujet: Re: Code : Dark Weapons [Pv Kylian] Mer 9 Jan - 15:25:14

J'observe la main en action. Rapide, compétente, efficace, elle est une arme précieuse pour le gouvernement. Le projet de créer un agent spécial à notre service, un être dévoué et sans scrupules est sur de nombreux points une réussite. La milice n'est pas toujours très compétente et il est parfois nécessaire d'avoir une autre cartouche à utiliser contre nos ennemis.

L'homme est à terre et ne semble guère coopératif. Sélène ne l'épargne pas pourtant mais il ne semble pas prédisposé à parler. Mis à part nous la ruelle est déserte car ainsi va la vie en Asaria. Personne ne se mêle des affaires des autres d'autant plus lorsqu'un ancien y est mêlé. L'instinct de survie sans doute, car à cet instant j'aurai égorgé sans pitié celui qui aurait tenté de nous interrompre.


Et bien ma chère.... Il semblerait que notre ami ne soit guère coopératif.... Tant mieux, cela n'en sera que plus distrayant pour nous.


Je m'approche alors amusé de l'homme à terre. Le fin sourire qui paraît sur mon visage n'indique rien de bon pour ce dernier.... Des pensées sadiques me viennent en tête et je regarde la main.... Il est temps de lui apprendre ce qu'est véritablement un ancien.

Voyez-vous ma chère, ces chiens d'humains croient que la mort est la pire des choses qui puissent leur arriver. C'est une erreur.... Après un passage entre mes mains, un homme ne souhaite qu'une chose, que cela s'arrête. La douleur est une chose merveilleuse....

Je fouille ma combinaison pour en sortir un couteau à la lame brillant sous la lumière de la lune, le montrant bien à l'humain présent.

Au cours des siècles, on a créé de nombreux instruments de tortures, de plus en plus élaborés dans l'objectif de faire avouer les récalcitrants. Mais, et c'est là le merveilleux de la chose, un simple couteau fait affaire lorsque l'on connaît la morphologie humaine.


Je regarde l'homme. Il tremble déjà, ce qui est une bonne chose. Une bonne séance de torture est composé principalement d'un savant mélange de supplices physiques et de pression psychologiques, éléments que je maîtrise à la perfection.

Alors.... Je te laisse le choix.... Ou tu choisis de tout nous dire et tu meurs rapidement....Ou tu vas souffrir et finir par avouer.


L'homme bien sur m'insulte, dernière preuve de bravoure avant que je ne fasse de son corps un amas de viande gémissante.


Il devrait être content de voir ainsi son corps sublimé par mon art. Les humains devraient être flatté pourtant de servir ainsi à mon art.... Mais il prefere se montrer ingrat.

Pourtant je reste calme, parlant d'une voix claire :


Bien commençons alors.... Vous savez le corps humain est un fruit.... Il s'épluche de la même façon bout de peau par bout de peau.

Je commence alors à écorcher l'être allongé, minutieusement le faisant hurler à la mort dans la nuit déserte. Je prends mon temps et bientôt l'être ne tardera pas à nous avouer son crime.... Un petit voleur comme un autre qui nous donne même le nom de son receleur et de ses complices.

Parfait.... Je pourrais utiliser des produits pour le faire parler mais il faut avouer que cela n'a pas le même effet qu'une bonne séance de torture.

Je souris à la main avant de me redresser.


A présent tuer le.

Chose qu'elle fera à sa manière, vite et bien, tandis que je retourne sur la moto l'attendant patiemment, sans toutefois remettre mon casque.

Il est temps de rentrer ne croyez vous pas ?

Après tout cette nuit approche de sa fin....
Revenir en haut Aller en bas


······ and that's who i am ······
Asarienne, 2e Génération

Nombre de messages : 190
Localisation : Dans les ombres
Age du personnage : 25 ans
Côté coeur : Aussi dur que la pierre
Points : 0


Informations Complémentaires
Pouvoirs ou Capacités: Télépathie / Ombre des ténèbres / Electrokinésie
Appartenance: Asarienne 2ème génération
Activité: On me nomme "La Main du gouvernement"


MessageSujet: Re: Code : Dark Weapons [Pv Kylian] Dim 20 Jan - 15:12:28

    La chasse à l’homme … quel gout délicieux, quelle sensation intenses de pouvoir observer des insectes comme ces humains tomber l’un après l’autre sous notre puissance. Il n’en restait plus qu’un vivant. Dernière victime. Et l’on sait tous que lorsque vint l’heure de la dernière proie, nous n’avons qu’une seule idée en tête : la faire durer autant que possible. En d’autres termes, cet humain allait souffrir un peu plus que les autres parce que le jeu arrivait à sa fin. Après l’avoir poursuivi dans les rues misérables de ces quartiers qui ne devraient même plus existaient. Je rêvais très souvent de dispatcher dans l’air un poison mortel pour ces moins que rien, faire exploser toutes ces vieilles bâtisses, ratisser toute cette grasse pour enfin bâtir un dôme à notre hauteur. D’ailleurs, je me demandais pourquoi le gouvernement n’en venait pas à cette action radicale qui nous débarrasserait de ces humains.

    Bref … ce n’était pas là, la priorité du moment. Le dernier humain entre les griffes du filet métallique qui se referma sur son corps. Ma moto s’arrête à quelques mètres de lui, m’approchant de lui tout en laissant le ministre Wright en arrière. Je retirai sa prison, prenant grand plaisir à le saisir par la gorge. Il ne prenait pour une idiote. C’était vraiment stupide de sa part. Son corps vola avec violence contre le mur. Le choc annonça quelques côtes cassées, ce qui ne fit qu’accentuer mon envie de le briser lentement. Le corps glissa sur le bitume, bloquant sa gorge avec ma bottine, invitant l’Ancien à me rejoindre.

    La ruelle était d’un calme morbide. J’aimais cette ambiance lourde et oppressante. Le ministre Wright vint à ma rencontre. Ses paroles sur la douleur trouvèrent un écho profond en moi, laissant mes yeux se porter sur la lame qu’il venait de sortir de sa combinaison. Je me retirai, laissant l’humain aux mains du Longue-Vie dont je découvrai toute la noirceur, encore plus terrible que la mienne C’était excitant. C’était jouissif. C’était indéfinissable. Le cri de l’humain fut comme un chant mélodieux à mes oreilles. Mes doigts se crispèrent de n’être que passifs. Ma langue humidifia mes lèvres. Le gout de sang devenait si formel qu’à chacun de ces cris, ses blessures sublimaient mon désir de le torturer à mon tour.

    Les lambeaux de peau parsemaient le sol. L’humain était toujours conscient malgré les arabesques que dessinaient Wright sur son corps. Certains auraient déjà perdu connaissant sous la douleur insupportable mais pas lui. Malheureusement pour lui, il avait atteint ses limites, lâchant toutes les informations que l’on souhaitait. Je secouais la tête devant la nature si pathétique des humains avant qu’il ne me laisse le soin de mettre fin à ma manière. Dommage que je n’ai pas pris le soin de prendre mes lames. Il faudra que je pense à les intégrer dans cette combinaison pour ma prochaine mission.

    Comme un prédateur, je tournais très lentement autour du corps étendu. Une mare de sang l’entourait. Les spasmes rendaient nerveux cette carcasse qui aurait pu devenir un cobaye pour le centre de recherches ou pour tout autres Anciens. J’admirai chaque détail. Il n’y avait là aucune boucherie mais plutôt le travail d’un chirurgien qui savait parfaitement où ouvrir, où transpercer, ne tuant pas pour intensifier les sensations de sa victime.


    - Que vais-je faire de toi ?
    Comment vais-je abréger tes souffrances ?
    Dis-moi … As-tu une préférence ?


    Ironique bien sûr car je ne comptais pas écouter ses supplication sou autres jérémiades. Posant un genou sur l’asphalte, ma paume se referma, tout comme mes doigts, sur son visage, l’empêchant de respirer. Je ne comptais pas le priver de son oxygène, une respiration qui se faisait de plus en plus difficile au vu de l’étendue de ses blessures. Non. C’était pour tout autre chose.
    Soudain, une aura bleuté entoura ma main puis son visage s’étendant à tout le corps de l’humain. L’électricité se mit à serpenter autour de nous, brulant la chair alors qu’il donnait rendait son dernier cri de terreur. J’amplifiai mon pouvoir. Je ne désirai pas que l’électrocuter mais bien bruler sa chair. Le corps se tordit sous ma puissance avant de se raidir e de se soulever légèrement du sol. La peau se colora d’un brun pourri. La chair se désagrégea pour laisser la place à l’ossature de cet humain. Voilà comment finisse les pourritures … tel des déchets.

    Je me redressais sur mes jambes. L’odeur nauséabonde de la chair grillée ne me dérangeait pas plus que cela. Je retournais à la moto, m’y installant de nouveau tout en me parant de mon casque. Le ministre dans mon dos.


    - Je vous ramène à la Wright Corp.

    Le moteur vrombit, abandonnant les bidonvilles derrière nous. Une vingtaine de minutes plus tard, la moto repassait dans la galerie souterraine de la tour Wright pour revenir au laboratoire secret grâce au monte-charge. Je lui rendis ma combinaison ainsi que tous les accessoires dont j’avais pu me servir, revêtant ma tenue civile.

    - Si je puis me permettre, ministre Wright, de bien faire transférer cette moto dans les sous-sols de la tour gouvernementale. C’est là-bas que je rends directement mes ordres, comme vous le savez. Et j’aimerai bien avoir la moto et tout le reste à ma disposition que de devoir faire à chaque fois un détour par votre bureau.

    Néanmoins, c’était à lui que reviendrait la décision ou pas de transférer toute cette technologie. Je le remerciai pour cette nuit avant de disparaitre par l’ascenseur privée, reprenant le même chemin par lequel j’étais arrivée un peu plus tôt.


[HJ : terminé pour moi. Merci pour le rp ]



(c)Psychotic Prince
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


······ and that's who i am ······
« Contenu sponsorisé »




MessageSujet: Re: Code : Dark Weapons [Pv Kylian] Aujourd'hui à 22:20:14

Revenir en haut Aller en bas

Code : Dark Weapons [Pv Kylian]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Code Pénal Ayisyen an demode.
» Du code d'éthique de l'Armée Mainoise
» Dark Heresy ?
» reportage photo : Apocalypse chez les Dark Angels
» Code pénal
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Asaria, terre de prophétie :: Dôme Principal :: Quartier des Affaires :: Wright Corporation.-