Partagez|

«
(Terminé) Un cri dans les flammes [Grant - Julian - Lia - Tyler]
»

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Leader des Pacificateurs ; Humaine

······ and that's who i am ······
« Mara Jade »
Leader des Pacificateurs ; Humaine

Nombre de messages : 12149
Localisation : Asaria et ses plaines.
Age du personnage : 30 ans
Côté coeur : A tout jamais Lui
Points : 0


Informations Complémentaires
Pouvoirs ou Capacités: Maniement des armes blanches et à feu,combattante redoutable
Appartenance: Humaine Pacificatrice
Activité: Indépendante et Libre


MessageSujet: (Terminé) Un cri dans les flammes [Grant - Julian - Lia - Tyler] Ven 22 Mar - 22:52:38

[Ce rp est le prologue au rassemblement des Pacificateurs.]

    Impossible ? Cela ne faisait pas partie de notre vocabulaire. Rien n’était impossible si nous avions la foi et ce désir d’aller par-delà les obstacles sans jamais baisser les bras. Je connaissais le pouvoir de Grant tout comme son souci de le maitriser totalement. Mais cela ne m’empêchait pas d’avoir entièrement confiance en lui. C’était la seule et unique solution et je n’avais aucune crainte ni aucune peur à remettre ma vie entre ses mains. Lui tournant le dos, j’avais ôté mes vêtements, relevant mes longs cheveux pour qu’il puisse avoir accès à l’endroit où l’on m’avait implantée cet émetteur qui mettrait tout le QG en danger s’il ne le mettait pas hors d’usage au plus vite. J’inspirai grandement fixant au loin un point. Il lui fallait toute sa concentration comme il me fallait toute ma quiétude pour lui démontrer tout mon soutien même dans le silence. Me décontractant autant que je le pouvais, le froid de la nuit gelait ma peau nue. Je fermais les yeux lorsque je le sentis s’approcher davantage de moi. Son murmure me fit sourire. Son aveu sur les images de son Armadan me donnait encore plus la force de croire que rien ne pourrait m’arriver. M’avait-il dit cela simplement pour me donner du courage, ou bien était-ce vraiment la vérité ? Peu importait. L’heure tournait et il fallait maintenant agir.

    Lorsque son bras gauche encercla ma taille, un halo bleuté commença à frétiller autour de nous deux. L’électrokinésie se manifestait au point de me faire mal. Mais il était hors de question que je cède. Je sentais les émanations autour de moi se faire plus puissantes. Je serrai les dents pour tenir autant que je le pourrai. Grant posa son index au niveau de ma jugulaire, là où cette petite puce avait été implantée. Et soudain ce fut la décharge. L’explosion de tout mon corps qui se cambra de spasmes, contre le sien, sous l’onde déchainée. Un cri m’échappa de mes lèvres avant que je ne tombe inconsciente à ses pieds.



    *****

    Grace au véhicule de Grant, nous atteignîmes en un peu plus d’une heure, le QG du Phénix. Je serai bien incapable de vous raconter tout ce qui a pu se passer durant le trajet jusqu’au moment où, lovée dans les bras de mon homme, nous franchisâmes le sas de sécurité de l’antre des Pacificateurs. Grant avait dû avertir tout le monde puisque l’alarme résonnait dans tous couloirs. Je fus prise immédiatement en charge par le médecin de garde qui restait toujours ici, à tour de rôle et c’était Tyler. Je ne pouvais rêver de mieux. Je fus amenée à l’infirmerie au plus vite sur un brancard, mis dans un lit, perfusée et hautement surveillé grâce aux divers appareils de la salle de soin. Mon cœur avait subi un ralentissement dès plus important, une bradycardie qui aurait pu m’être fatale et qui pouvait encore l’être. J’étais résistante. Tyler ayant alors tous les éléments en mains pour me soigner et faire repartir mon cœur qui s’affaiblissait depuis plus d’une heure, n’avait que la seule solution : le défibrillateur. Les deux électrodes furent placées sur ma peau alors qu’il réglait l’intensité de la charge. Il envoya une première onde qui fit aussitôt repartir mon rythme cardiaque. Il ne lui restait plus qu’à me stabiliser.

    *****

    32 minutes après, je commençais lentement à sortir de mon coma. J’ouvris les yeux sur le plafond blanc et le néon lumineux, reconnaissant les odeurs bien particulières de l’infirmerie avec tous ces produits médicamenteux. J’étais engourdie. Mon corps me paraissait lourd comme mes jambes et mes bras. Je tournais doucement ma tête sur le côté pour y voir des silhouettes que je connaissais bien. Grant, Julian, Lia et Tyler étaient non loin de moi. Ma main tremblante effleura mon front.

    - Héméra …

    Grant avait dû raconter une partie de l’histoire concernant l’enlèvement de notre fille. Et je me doutais que tout le monde attendait mon réveil pour agir. Je me redressais sur mes coudes, basculant les jambes sur le côté tout en retirant le drap qui me gênait. Ma tête me tournait, prise de nausées, contrecoup de toute cette situation. Tout mon corps frissonnait. Ce n’était pourtant pas le moment de flancher. Ma fille avait besoin de moi. Affaiblie, ma voix se fit murmure mais sans perdre de sa force.

    - Julian … Envoie à tous les Pacificateurs … un message codé de niveau 4 sur toutes les lignes sécurisées des téléphones portables.
    Urgence : enlèvement d’Héméra. Dis leur aussi …que des téléporteurs vont venir se présenter à la porte de chacun d’eux.
    Préviens tous les Asariens du QG qui possèdent les dons de téléportation de se tenir prêts à ramener tout le monde ici.
    Dans une demi- heure en salle de réunion…
    ELLE … a ma Fille …


    Pas besoin d’en dire plus … Ils savaient de qui je parlais… ELLE qui n’avait cessé de faire de ma vie un cauchemar, pour venger son fils qui avait préféré suivre la voie de son cœur et non les desseins de sa mère.





~~ Maman d'une petite Héméra ~~




Mes nuits me ramènent à toi. Mes souvenirs sont un trésor qui n'ont que ton reflet

Spoiler:
 


Dernière édition par Mara Jade le Jeu 23 Mai - 1:45:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://asaria.forumpro.fr


······ and that's who i am ······
Pacificateur Asarien

Nombre de messages : 898
Localisation : Asaria
Age du personnage : 31 ans
Côté coeur : Elle
Points : 0


Informations Complémentaires
Pouvoirs ou Capacités: Télépathie, téléportation, Elasticité
Appartenance: Le grand bleu
Activité: Toubib


MessageSujet: Re: (Terminé) Un cri dans les flammes [Grant - Julian - Lia - Tyler] Sam 30 Mar - 23:15:35

    Si je n’étais de garde à l’hôpital, je l‘étais au dispensaire et si ce n’était pas au dispensaire et bien c’était au QG des pacificateurs, pour quelqu’un qui détestait être de garde, j’étais bien servi, parfois je me surprenais même à penser que mon père avait raison, j’aurai du avoir mon propre cabinet, comme ça je travaillerai quand je le voulais, mais soit, ce genre de réflexions ne durent que quelques secondes ou au pire quelques minutes puis hop je passais à autre chose.

    Ce soir donc je déambulais dans les couloirs du QG, je ne savais ce qui était pire, être de garde de nuit et n’avoir rien à faire ou au contraire ne pas avoir une minute à soi pour se reposer, la première option m’ennuyait à en mourir, la seconde m’épuisait, je n’étais jamais content en fait, donc à première vue et d ce que j’avais pu voir de mes précédentes gardes ici, cette nuit s’annonçait plutôt calme. Alors décidant d’arrêter d’arpenter les couloirs je rejoignis l’infirmerie, Lia n’était pas là, sans doute avec Julian, ou sans doute s’était-elle endormie quelque part, la chance si c’est le cas, parce que moi-même j’avais mal à la mâchoire à force de bailler.

    Deux secondes de réflexion et la décision était prise, je m’assis sur la chaise près d’un petit bureau, je relevais les jambes que je croisais dessus, les bras croisés aussi derrière la tête, j’allais reposer les yeux un eu aussi, de toute façon parti comme s’était, personne n’allait venir voir ce qui se passait ici.


    Tyer ! Tyler !

    Et Boom ! J’avais failli tomber à la renverse tellement j’avais été surpris, que se passait-il ? je ne comprenais rien si ce n’était qu’il y avait de l’urgence dans la voix de la personne qui m'avait appelé, je me levais alors précipitamment pour sortir de l’infirmerie, et les premiers visages que je vis me semblaient tous très inquiets. On m’expliqua alors que Grant avait averti qu’il amenait Mara ici et qu’elle était blessée,

    Il faut préparer le brancard, il n’a rien dit de plus ?

    Apparemment non, on verra lorsqu’ils arriveraient, mais les minutes qui s’écoulèrent entre l’appel et l’arrivée au QG semblaient une éternité, tout le monde était prêt mais les masques d’inquiétude étaient tout de même toujours présents. Quand enfin Grant et Mara arrivèrent au QG, je pus constater la gravité de la situation, son rythme cardiaque était très faible, mais bon sang que s’était-il passé ?

    Elle bradycardise, Ii faut vite l’amener à l’infirmerie.

    Une fois à l’intérieur, je demandais à Julian de garder Grant l’extérieur, il fallait qu’on se concentre sur Mara, les moniteurs étaient branchés, tout était prêt et l’on pouvait alors constater que son cœur n’allait pas tarder à lâcher.

    Lia prépare les défibrillateurs !

    Lui demandais-je alors que je dénudais le thorax de Mara pour pouvoir placer les électrodes sur sa peau, quelques secondes plus tard je prenais une profonde inspiration avant de procéder à la réanimation. Le corps fragile et affaibli de la jeun femme sursauta alors et mes eux se posèrent sans plus tarder sur le moniteur pour voir que le rythme de son cœur semblait repartir, et ce ne fut qu’à cet instant que je relâchais ma respiration suivi d’un soupir de soulagement assez fort. Une fois la grosse frayeur passée, il ne restait plus qu’à la stabiliser et attendre qu’elle se réveille, et ce ne fut qu'après ça que je permis enfin à Grant de pouvoir entrer.

    On a du la réanimer mais son état est stable maintenant, seulement il va falloir la surveiller, il lui faudra beaucoup de repos lorsqu’elle se réveillera, son cœur a été très affaibli, mais elle ne risque plus rien maintenant…donc pour l’instant nous n’avons plus qu’à attendre.

    L’inquiétude ne quittait pourtant pas les visages même après ça, mais je me posais une question, comment Mara s’était-elle retrouvée dans cet état ? Et c’était sans doute la question que tout le monde se posait, du moins les personnes présentes dans la pièce.

    Que s’est-il passé Grant ?

    Silencieux j’écoutais Grant expliquer ce que lui aussi avait pu comprendre de ce que Mara lui avait dit avant de perdre connaissance, c’était impossible, effroyable, Hémèra entre les mains de la grande conseillère ? J’avais du mal à le croire, choqué je ne savais plus quoi dire, je savais juste qu’il allait nous falloir agir vite pour la récupérer. Et au bout d’une demi-heure pendant laquelle je n’avais eu de cesse de surveiller l’état de Mara, tout en essayant de trouver une solution avec les autres à ce qui s’est passé, notre leader se réveilla et commença de suite à donner des ordres, je m’approchais d’elle en fixant le moniteur puis posat ma main sur la sienne je pris la parole en essayant d’avoir une voix posée pour la rassurer.

    Ça va aller Mara, tu dois te reposer. Je te promets qu’on va tout faire pour ramener Hémèra auprès de toi, mais pour l’instant tu ne dois pas faire d’efforts. Fais nous confiance !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


······ and that's who i am ······
« Invité »
Invité




MessageSujet: Re: (Terminé) Un cri dans les flammes [Grant - Julian - Lia - Tyler] Ven 12 Avr - 22:39:42

    Prendre congé du Dispensaire ne me faisait pas tant de mal que j’avais longtemps essayé de m’en persuader. J’avais choisi de mettre ce temps à profit pour le passer au QG. Je n’y avais pas mis les pieds depuis un moment et pourtant j’avais d’excellentes raisons d’apprécier retrouver ce berceau et ceux qui le peuplaient aujourd’hui. Pure coïncidence, Tyler était justement de garde aussi. Comme quoi j’étais loin d’être dépaysée ! J’abandonnais cependant le Doc Top Model pour descendre vers les salles informatiques où retrouver Julian puisque d’après notre expérience des longues nuits dans notre QG, les heures seraient tranquilles jusqu’à demain.

    C’était toujours une opportunité de plus de discuter de tout et de rien, de sourire en le regardant parler et d’observer avec attention ce qu’il savait faire avec un ordinateur. N’ayant pas enchainé avec une journée complète de travail, je n’étais pas encore trop fatiguée et j’avais bon espoir de rester vive jusqu’à ce que pointent les rayons du soleil annonçant l’heure de partir.

    Quand tout à coup, un message prioritaire arriva aux équipes et très vite, l’alarme fut déclenché à travers les couloirs souterrains. Gaïus… Enfin Grant venait de donner l’alerte et prévenir qu’il transportait Mara de toute urgence pour recevoir des soins. Il ne donnait pas de détails sur ce qui avait bien pu se passer, me laissant très vite envisager le pire. Je me levais d’un bond, manquant de renverser ma chaise dans mon élan. Ma main alla presser l’épaule de Julian.

    — “Fais prévenir Ty’, je le rejoins tout de suite !”

    Une infirmière ne serait pas de trop et j’avais l’habitude de travailler avec l’asarien puisqu’il était mon supérieur. Je dus sortir de la pièce environ aussi vite qu’un courant d’air pour me mettre à courir. Les couloirs me semblèrent interminables, l’ascenseur beaucoup trop lent, quand je finis par arriver tout près de l’infirmerie, Tyler avait déjà donné ses directives pour accueillir nos deux amis dans les meilleurs conditions, je traversais pour attendre à l’entrée du QG. Quand Grant se présenta avec Mara dans les bras, nous étions terriblement inquiets mais tous prêts. Je vacillais tout de même sur mes jambes, demeurant étrangement immobile pendant une fraction de seconde. Voir Mara inconsciente provoquait en moi des réminiscences mais ce n’était pas simplement la vie qui s’acharnait sur elle.

    C’est le premier diagnostique de Tyler qui me sortit de ma transe figée et très vite, les réflexes reprirent leurs droits et je suivis le brancard à l’intérieur de l’infirmerie. Le médecin fit ses recommandations à Julian pour Grant et je les regardais tous les deux, hochant la tête avec la volonté de les rassurer, avant de m’engouffrer dans la pièce et de suivre les indications de Ty. Tout se passe très vite mais heureusement, le cœur de Mara repartit rapidement. J’avais le souffle court et mes épaules s’affaissèrent quand le moniteur démontra clairement qu’elle était hors de danger. Maladroitement, j’esquissais un sourire réservé à Tyler qui relâchait l’intense pression tout autant que moi.

    La stabiliser et attendre qu’elle s’éveille. Je m’approchais de Mara pour serrer doucement son avant-bras puis reculais quand Grant entra dans la pièce, lui laissant la place. Je le suivis des yeux pendant que Tyler résumait l’état de santé de la jeune femme. Ce dernier m’enleva ensuite les mots de la bouche. Débuta alors le récit de l’attaque, l’enlèvement d’Héméra et les moyens qu’il avait dû employer pour mettre hors-circuit la puce qu’Ils avaient implanté à Mara. Mes sourcils se froncèrent et je serrais les dents. J’aurais tapé du poing si cela avait été dans mon tempérament pour évacuer la stupeur, la terreur qui s’empara de moi rien qu’à l’idée de savoir Héméra entre leurs mains. Je pris ma tête entre mes mains et frottais mon visage. Je n’arrivais pas à y croire mais j’envisageai déjà la façon dont nous pourrions nous organiser pour aller la chercher.

    Les minutes me parurent interminables. Je ne disais rien mais l’impatience me rongeait. Qu’attendions-nous ? Nous étions entrain de perdre un temps précieux, il fallait contacter les autres, il fallait… n’importe quoi mais le faire. Je cherchais du réconfort auprès de Julian mais relayais aussi Tyler régulièrement pour m’assurer que Mara restait stable, machinalement, alors que tout s’embrouillait dans mon esprit.

    — “On sait qui ils étaient ? Où ils l’ont emmenée ?”

    Qui au sommet, bien sûr, mais au travers de qui ? Héméra représentait tout ce que la parodie de gouvernement craignait, son existence était une menace pour leurs précieux dogmes et j’osais à peine imaginer ce qu’ils pourraient faire à la petite. Hors de question néanmoins d’y mettre des mots, pour Grant, pour Mara… Cette dernière s’éveilla justement, enfin. Elle ne perdit pas une seconde de plus pour nous donner la marche à suivre. Je rebondis sur les paroles du Doc.

    — “Tu peux compter sur nous. Ménage-toi pour le moment, tout le monde sera là très vite. On ne laissera pas Héméra entre ses mains, je te le promets.” Je tournais la tête vers Grant. “Je vous le promets.”
Revenir en haut Aller en bas


······ and that's who i am ······
« Invité »
Invité




MessageSujet: Re: (Terminé) Un cri dans les flammes [Grant - Julian - Lia - Tyler] Mer 17 Avr - 19:16:52

La soirée promettait d’être calme et je m’en réjouissais d’avance. J’en avais marre de courir en tout sens, entre Asaria, mes parents au village et mes obligations au QG. Généralement, je finissais toujours par retomber dans la salle informatique du QG des Pacificateurs, quand j’estimais avoir du temps libre à gaspiller. Certains m’auraient pris pour un fou, mais coucher des lignes de code entières sur ordinateur m’aidait à m’évacuer l’esprit. Enfin, ce jour-là, j’avais un peu de mal à me concentrer… Il faut dire que je n’avais pas pour prétention d’être multitâche, et sans nul doute, Lia passait en tâche prioritaire dès qu’elle se pointait. Les occasions se faisaient assez rares pour que je ne les rate pas, profitant d’un répit pour discuter comme au bon vieux temps. Nous aurions pu continuer ainsi toute la soirée sans juger utile de mettre fin à notre entrevue, mais ce ne fut pas de notre initiative que l’instant s’évapora.

La bonne nouvelle, que nous avions appris quelques temps auparavant, c’est que Grant était en vie. La mauvaise nouvelle… C’est qu’une autre vie était désormais en danger. Lia partit au quart de tour avant même que je ne percute le message, me pressant de prévenir Tyler. J’étais finalement bien parti pour courir en tout sens, ce soir… Tyler n’avait pas bougé, depuis la dernière fois que je l’avais croisé. Il s’était même presque endormi sur place mais je n’eus aucun scrupule à le secouer un peu.
Il ne fallut pas longtemps avant que Grant n’arrive au QG du Phoenix, portant le corps inconscient de Mara. Impossible d’évaluer les dégâts en l’état… Mais nous étions prêts à les réceptionner. Enfin plutôt, les infirmiers l’étaient. Je me sentis profondément inutile et compris rapidement que je ferais mieux de dégager le plancher pour leur laisser les coudées franches. Ils n’avaient pas besoin de mes mauvaises ondes en plus de leur propre stress à gérer. Sous les conseils avisés de Tyler, j’entraînais Grant à ma suite en dehors de l’infirmerie.

« Nous ne pouvons rien faire de plus, pour le moment, mieux vaut les laisser s’en occuper. Mais il va vraiment falloir que tu nous expliques ce qui s’est passé… Et où est Héméra ? »

A son regard, je n’eus aucun mal à comprendre que j’avais touché un point sensible. Mon inquiétude monta d’un cran, mais je n’eus pas le temps de lui tirer les vers du nez que Tyler revenait nous chercher pour nous annoncer que l’état de Mara était stabilisé. Nous n’étions pas passés loin de la catastrophe, à l’entendre, mais la promptitude de Grant lui avait sans doute sauvé la mise. Nous rentrâmes à nouveau dans la chambre pour constater que Mara restait inconsciente, mais que sa poitrine se soulevait maintenant à un rythme régulier. J’avais tiré une chaise pour m’assoir à côté d’elle, les mains croisées sous mon menton dans une expression sérieuse et soucieuse. Grant nous expliquait ce qui s’était passé, quelques heures auparavant, et toutes les pièces du puzzle s’agençaient subitement.

« Je suppose que nous devions nous y attendre… » Lâchai-je d’un air sombre. C’était triste à dire, mais les capacités incroyables d’Héméra ne pouvaient qu’attirer les convoitises. Tôt ou tard, les asariens auraient tenté de s’emparer de ce savoir. « Elles auraient été plus en sécurité au QG. » J’étais peut-être dur, mais je le pensais sincèrement. L’expérience nous avait montré que de rester dans les terres sauvages ne nous garantissaient pas notre survie. Héméra était si jeune… Mes poings se crispèrent.

A ma pensée semblait faire écho celle de Mara, qui s’éveillait doucement avec ce même nom à la bouche. Je n’eus pas le temps de la gratifier des modalités habituelles… Savoir si elle allait bien, lui dire de faire attention. Les autres étaient là pour ça et savaient bien mieux que moi ce qu’il fallait faire dans ce genre de cas ! Je me contentais de l’écouter, quand elle s’adressa directement à moi. Je savais d’avance ce qu’elle allait me demander, mais ses ordres martelaient plus fortement encore. Elle s’était exprimée en cheffe avisée. Je me devais de prendre le relais autant pour elle que pour sa fille.

« Compris, Mara. Repose-toi, je m’occupe de tout. »

Des paroles fermes qui visaient à la tempérer. Je joignis le geste à la parole et sortit en trombe de la chambre, sans un regard pour les trois autres présents. Une demi-heure ! Elle était optimiste… Certains prendraient du temps à se rendre compte de la situation, mais c’était à moi de pallier à ce problème. Finalement, j’étais bien voué à courir en tout sens.

Je fis marche arrière pour revenir dans la salle informatique, pianotant à toute vitesse sur mon clavier pour sélectionner les Pacificateurs qu’il faudrait contacter : Michael et Alexander, évidemment, mais aussi Hélèna, Joy, Brooklyn, Amaria… D’autres encore ? J’en avais presque oublié le McStone…
Il ne me fallut pas plus de cinq minutes pour que le message soit envoyé sur tous leurs portables par les canaux sécurisés. C’était une procédure bien rôdée, codée et vérifiée à de nombreuses reprises pour des urgences comme celle-ci. Je ne m’étalais pas dans un long discours quand deux mots pouvaient suffire pour résumer l’essentiel :
Citation :
Urgence : Enlèvement d’Héméra. Rendez-vous immédiat au QG. Téléporteurs à votre porte de domicile.

Plutôt que de parcourir le QG de long en large à la recherche des asariens doués du don de téléportation, je décidais de la jouer plus futé en recherchant leur nom sur mon ordinateur pour leur renvoyer un bref message, du même style que le précédent. Ceux qui étaient présents sur place ne tarderaient pas à se manifester… Et je ne fus pas déçu, certains apparaissant subitement dans mon champ de vision. Si je n’étais pas prévenu, ils auraient été capables de me faire sursauter… Mais en l’occurrence, je me contentais de garder un calme qui m’était assez étranger. J’avais bien géré mon temps, vérifiant les adresses des uns et des autres pour renseigner au fur et à mesure qu’ils arrivaient à mes côtés. Je récitais celle de l’orphelinat et du dispensaire par cœur, trichait un peu pour la villa de Michael et fut heureux d’avoir les autres sous les yeux. Tous furent prompts à repartir les chercher dans l’instant, et ceux qui ne le furent pas assez m’entendirent sortir de mes gonds avant de se volatiliser à leur tour.
Je regardais l’heure sur mon ordinateur, déjà un quart d’heure s’était écoulé. J’avais fait au plus vite… Je retournais plus lentement vers l’infirmerie, m’accoudant à la porte de la chambre de Mara. Ma seule présence devait leur faire comprendre que j’avais réglé le plus important.
Revenir en haut Aller en bas


······ and that's who i am ······
« Invité »
Invité




MessageSujet: Re: (Terminé) Un cri dans les flammes [Grant - Julian - Lia - Tyler] Mar 21 Mai - 16:35:06

    Le saphir de ses yeux était mon dernier repère, la lumière au loin qui vous donne la force de braver la pénombre, galvanisé par l’énergie du désespoir. Ou de l’espoir. Les méandres sordides qui ensevelissaient mon esprit me donnaient un début de migraine terrible, et désappointaient ma logique. Je ne pensais plus qu’à deux choses : retrouver ma fille, et sauver ma femme. Aux commandes du véhicule, je n’avais pas traîné pour déguerpir des profondeurs des terres, machiné par la haine, et mon primal besoin de la savoir hors de danger. En usant de mon electrokinésie, instable au possible, je la savais lavée de toute emprise micro-technologique, et donc hors de contrôle des Anciens. Je n’avais cependant pas idée de son état réel, et de sa santé ô si précieuse. L’avais-je .. Non. N’y pense pas. Surtout pas.

    Le temps était compté. Je traversais la vallée le plus rapidement possible, marqué par la nécessité de contrôler mon environnement et mes traces. Sait-on jamais. Je surveillais donc mon écran de contrôle avec prudence, pour m’assurer que je n’étais pas traqué. Sans tarder, en outre, je m’étais empressé d’utiliser ma radio crypté afin de lancer aux ondes du QG mère un SOS. J’avais besoin d’eux. Pour Mara. Pour notre fille. Pour l’avenir de la cause pacificatrice. L’union était désormais essentielle. Et je ne doutais pas qu’elle sera redoutable.


    Nous avions finalement atteint notre but. Le temps qu’il nous aura fallu pour y parvenir m’échappait totalement. Nous y étions, voila assurément le principal. En gravissant les rocs, et après avoir franchi la massive porte du QG, il ne me fallu que quelques secondes pour m’extirper de mon vaisseau, Mara amarrer à mes épaules solides. Comme convenu, le lieu saint était en état d’alerte général, et tout le monde semblait avoir cessé leur activité pour constater, guider, ou accompagner mon périple. Beaucoup de questions fusèrent, mais je n’en captais pas véritablement le contenu global. J’apercevais déjà Tyler, au loin, puis Lia. Sauvés-là. Sauvés-moi.

    Pas le moindre mot ne pouvait prendre son envole. J’étais devenu paralysé par la peur, meurtri par l’impuissance si pernicieuse qui me rongeait l’abdomen. Mara s’échappa de mon emprise pour atteindre le brancard. J’avais croisé le regard de Tyler, furtivement, pour laisser entrevoir toute la détresse, et tout l’espoir que je vouais, à lui et aux autres.

    Je suivais l’équipe médicale, d’une démarche fiévreuse et agressive. Ils me font signe de patienter. Impossible. Je veux être à ses côtés. Je veux être là. Julian était là, également. Le jeune hacker prodige lui aussi était de ceux qui ne souhaitait pas ma présence près de Mara. Mon ardeur s’estompait lors, résonnant, conscient que je ne pouvais de toute façon rien faire. Ne rien faire pour elle. Quoi de plus terrible.


    Au fond, contenir ma rage devenait redoutablement compliqué. Comme pour me canaliser, je plaquais mon front, ainsi que mes poings férocement pliés, sur le mur froid de la salle blafarde. Pour moi seul, je maugréais des mots âpres.

    « Je les tuerais, de mes propres mains .. »

    Julian tente de me décolérer, et d’entrevoir une ébauche d’explication. En restant accroché au mur, j’amorce quelque chose, après un long silence.

    « Héméra a été capturé par le gouvernement. Ces ordures ont lancés une opération pour prendre notre fille, et pour mettre Mara à l’écart. Ils ont .. »

    Tyler sort. Enfin. Je cesse mon récit et attend le verdict lancinant. Je ne respire plus. Là encore, je ne prononce pas un mot. Je l’écoute, simplement. Elle est en vie. Mieux encore, son état semble s’être stabilisé. Je me délivre, et expire profondément, mes mains auparavant rageuses se frottent à mon visage, tentant sûrement de me réanimer, moi aussi.

    « Héméra est désormais entre les mains des Anciens. Ils ont attaqués notre maison pendant la nuit. J’ai retrouvé Mara, inconsciente, dans les terres. Sous sa peau s’était glissée une puce, préalablement implantée par ces hommes. La seule solution .. La seule solution était d’utiliser mon electrokinésie pour court-circuiter l’appareil. C’est moi, qui l’ai mise dans cet état .. »

    Dans sa chambre, je redécouvre ses traits, sensiblement plus apaisés. Le soulagement avait prit le devant sur toute autre forme d’émotion. Elle se réveillait, progressivement, tout comme mon cœur qui semblait battre de nouveau. Sitôt, elle réalisa qu’elle était notre priorité. Elle lanca à Julian la procédure à suivre pour interpeller nos alliés. Tyler et Lia apportèrent eux aussi leur précieux dévouement. Mes yeux fixait ceux de ma moitié, avant d’aborder l’attention des deux pacificateurs.

    « Ecoutez, je crois savoir comment la retrouver. Héméra porte sur elle une tourmeline en pendentif, que je lui ai moi-même offert il y a quelques mois. Elle le porte constamment, et le portait au moment du drame. J’y ai dissimulé un micro-capteur, capable de tracé la position de son détenteur. Par précaution. Si Héméra l'a encore sur elle, et je prie pour que ce soit le cas, alors nous sommes en mesure de retrouver sa position. Et de la sauver .. »

    J’avais posé mes prunelles en direction de Mara. Je voulais qu’elle comprenne .. Qu’elle garde espoir. Sans espoir, il n’y a plus de raison de s’acharner à vivre.
Revenir en haut Aller en bas


······ and that's who i am ······
« Contenu sponsorisé »




MessageSujet: Re: (Terminé) Un cri dans les flammes [Grant - Julian - Lia - Tyler] Aujourd'hui à 16:22:37

Revenir en haut Aller en bas

(Terminé) Un cri dans les flammes [Grant - Julian - Lia - Tyler]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Groupe #3 : Un grain de sable ?
» [Terminé] Flambons-nous dans la mer, pendant que l'ennui n'y est pas...
» [Terminé] Une Ombre dans le tonnerre. [Vindicare]
» [Terminé] Ginger Rogers dans Monkey Business (1952)
» [TERMINÉ] Du GHB dans mon verre d'eau || Cheyenne
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Asaria, terre de prophétie :: Hors Dômes : Terres Sauvages :: Qg Pacificateur :: Infirmerie-