AccueilRechercherMembresS'enregistrerConnexion

 

 Raven Hunt - Insoumise et Chieuse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

« Insoumise » Humaine

Raven Hunt
Raven Hunt

Feat : Rachel Nichols
Nombre de messages : 1065
Localisation : Dans les profondeurs de la cité
Age du personnage : 26 ans
Côté coeur : Célibataire

Points RP du mois : 0


Informations Complémentaires
Pouvoirs ou Capacités: petit génie en informatique.
Appartenance: Insoumis
Activité/Métier: Hackeuse

Raven Hunt - Insoumise et Chieuse Empty

MessageSujet: Raven Hunt - Insoumise et Chieuse Raven Hunt - Insoumise et Chieuse Icon_minitimeLun 03 Sep 2018, 03:00

Raven Hunt
feat : Rachel Nichols
Carte d'identité
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Age : 26 ans
Nom de Code : //
Nature : Humaine
Orientation sexuelle : Hétérosexuelle
Métier ou Activité : Hackeuse
Groupe : Insoumis
Date du SEER :  //
PV / Scénario ? OUI
Mes Pouvoirs / Mes Capacités

Je suis douée avec des câbles, des processeurs, des ordinateurs. Je suis tout aussi douée avec ma langue pour vous casser les pieds et vous assommer ! Je suis un vrai moulin à paroles quand je m'y mets !
Faites attention à vos migraines.
 
Mon caractère
J’ai horreur qu’on me pose un peu trop de questions sur ce que je fais et le pourquoi du comment. Je suis plutôt une solitaire, dans mon coin, ce qui ne m’empêche pas d’écouter et d’observer tout ce qui peut se passer autour de moi. On pourrait me définir comme assez froide quand on ne me côtoie pas assez et dotée d’une grande gueule à toute épreuve même si parfois, je devrais sérieusement réfléchir avant de m’emporter, car je peux devenir aussi très vite un moulin à paroles. Cela m’a joué pas mal de mauvais tours. Mais, j’aime bien dire tout haut ce que je pense. Pas de langue de bois pour moi, désolée de froisser certaines personnes, mais je suis ce que je suis, on m’adore ou l’on me haït, au choix !
Ne vous fiez pas à mon visage d’ange et mes grands yeux, vous seriez vite surpris que je ne mâche pas mes mots. J’ai horreur qu’on vienne m’emmerder pour un rien.
Pourtant derrière ce fichu caractère, je cache comme tout le monde mes blessures et je protège mon cœur. Ce qui devient e plus en plus compliqué ces derniers temps.

Mon histoire


Je suis née, il y a 26 ans en plein cœur du bidonville, le 6 décembre 2083. En fait, je n’ai jamais connu l’extérieur des dômes. Mes parents m’ont toujours parlé des vertes vallées, des plaines immenses, de cette nature sauvage, à l’extérieur, mais, je n’y ai jamais mis les pieds. Ma mère était femme au foyer, mon père travaillait comme mécanicien dans un petit garage. Un seul et maigre salaire pour subvenir à toute la famille et à payer un loyer énorme pour un abri miséreux. Ma mère m’inculqua le peu de connaissance qu’elle détenait de sa mère et de sa grand-mère : lecture, écriture, savoir compter. Je me demandais bien à quoi tout cela pourrait me servir dans ces quartiers aussi pauvres avec des soldats qui nous surveillaient comme des bêtes. Malgré ce côté noir de la vie, je n’ai jamais manqué d’amour. Étant fille unique, j’étais choyée par mes parents qui m’avaient tenu écarté des visions d’horreurs des rues jusqu’à mon adolescence. Mais, la curiosité me rattrapa bien vite.

A l’âge de 13 ans, j’ai commencé à voler un peu partout pour aider mes parents. J’avais toujours dans mon dos les petits commerçants mais jamais je ne me faisais piéger. Ma mère ne supportait pas me voir disparaitre du domicile. Mais moi, je ne comprenais pas encore tout. Sauf qu’un après-midi alors que j’avais accompagné ma mère pour quelques courses, assise sur une des marches du perron d’un vieil immeuble, tout bascula. Un fourgon de Miliciens arriva en trombes, freinant en plein milieu de la rue, avant de tirer sur deux hommes dont leurs corps tombèrent inertes sur le bitume froid. Pas de somations, pas de mots, rien, ils avaient tiré et les hurlements s’étaient amplifiés. Ma mère m’avait agrippée de force par le bras pour nous mettre à l’abri. Moi, je ne pouvais m’empêcher de regarder ces flaques de sang s’agrandir sur l’asphalte et les yeux grands ouverts d’un home mort qui gisait à quelques mètres de moi. On est rentrée à la maison et je suis allée vomir toutes mes tripes. Je venais de découvrir une tout autre réalité… C’était un an plus tard, en 2097.

Durant les années qui ont suivi, je suis devenue plus sage, obéissant à mes parents au lieu de n’en faire qu’à ma tête. Je pouvais rester des heures et des heures devant la fenêtre pour observer mon peuple démuni devant la puissance de ces êtres ignobles. Dès 16 ans, j'aidais un petit commerçant qui vendait des fleurs. C’était un vieux monsieur qui avait vécu une grande partie de sa vie au village humain. J’aimais l’entendre me raconter des histoires sur les fleurs, où il les trouvait, leurs significations. Je ramenais quelques pièces à la maison et cela nous servait pour acheter un peu de nourriture.

Le 23 novembre 2106, fut le jour où tout bascula. Une rafle se produisit dans les bidonvilles. Les tirs pleuvaient, les cris et les pleurs envahirent chaque coin de rue. Un vrai massacre. J’allais à la rencontre de mon père qui était encore à son travail quand le garage fut encerclé par les soldats, tirant sur toutes les personnes présentes. Je me mis à hurler devant cette scène monstrueuse. Je ne pouvais pas croire que mon père venait d’être abattu comme une bête par ces Asariens. Pleurant toutes les larmes de mon corps, j’avançais jusqu’à sa dépouille, tombant à genoux, près de lui. Ses yeux étaient grands ouverts…comme cet homme…la toute première fois…où j’avais vu un mort. J’entendais des bruits de pas dans mon dos, des gens qui ne cessaient de gémir, des ordres venus des Miliciens mais tout m’était devenu si indifférent jusqu’à ce qu’une main m‘agrippe le bras pour me relever avec force, m’attirant à lui alors que je me débattais comme je le pouvais. Je me rappelle de ce tir qui effleura mon épaule. Les Miliciens nous avaient vus. Cet homme, cet inconnu posa sa main sur ma bouche, me souleva comme si je n’étais qu’un ridicule petit fétu de paille, pour m’amener dans un endroit plus sûr, loin de ce carnage sanglant.

- ça suffit ! Laissez-moi !

- Tu comptes te sacrifier parce que tu as perdu un être cher ?

- Je dois retrouver ma mère… Mon père est …

- Pour l’instant, il y a beaucoup trop de soldats dans les rues. Il faut attendre le retour au calme. Alors, ne soit pas si stupide et reste tranquille.

Comme vous pouvez bien vous l’imaginer, je ne suis pas une paria, une femme que l’on recherche, mise à mort par le gouvernement, un Ancien ou toute autre personne. J’ai rejoint les Insoumis pour me constituer une nouvelle famille et rechercher la sécurité. L’intégration fut difficile, je ne vous le cache pas. La cohabitation entre humains et Asariens fut très pénible pour moi. Ces êtres génétiquement modifiés étaient synonymes de mort et de haine. Et surtout, je devais y trouver ma place, comment aider. J’ai suivi Joshua, en fait, j’étais toujours fourrée dans ses pattes, comme son ombre. Il m’expliqua que tous les Asariens n’étaient pas aussi cruels que ceux que j’avais pu voir. Certains ici étaient des traitres à leur race. J’ai eu beaucoup de mal à accepter cette situation mais je m’y suis faite à la longue. Un monde à part, des hommes et des femmes exclus de la société, qui ont tout perdu à un moment donné. Et petit à petit, j'ai commencé à me sentir bien parmi eux. A connaitre ceux qui acceptaient que je les approche, d'autres plus discrets.

Joshua fut mon soutien, mon ami, mon confident. Son rôle au sein du groupe : hackeur. Je n’avais jamais vu d’ordinateur de ma vie. Il possédait un petit coin à lui, un petit boui-boui fait de tôles et de planches. A l’intérieur c’était la caverne d’Ali baba, des câbles partout, des composants étalés sur une grande table, deux ordinateurs assez vieux. Je me suis toujours demandé comment ils arrivaient encore à fonctionner. Il m’a appris tout ce que je sais aujourd’hui, craquer des codes, entrer dans les réseaux asariens, devenir les yeux des Abysses, à la surface. Nous étions en quelque sorte, un poste de surveillance et heureusement que je n'étais pas toute seule car petit à petit, plusieurs Insoumis mirent leur capacité pour former ce poste d'avant- garde. On venait nous demander des renseignements sur les patrouilles, faire dysfonctionner des caméras, entrer dans les comptes de ce chers Asariens, connaitre leurs secrets sans se faire avoir, ni nous faire griller.

Joshua est mort, il y a deux ans. Il était humain et les mauvaises conditions qu’il avait subies plus jeune n’avaient fait qu’empirer son état de santé ainsi que les égouts où nous vivions. Il est mort d’une pneumonie bien trop sévère. Aucun traitement ne lui faisait plus d’effets. Je l’ai enterré à côté de mes parents, dans cette petite colline près d’un ruisseau. Il est retourné à la lumière et moi, repris son flambeau.

Je me suis imposée petit à petit comme la meilleure tête de mule des abysses et le poste de surveillance que j'avais mis sur pied, grâce à la confiance que Logan avant en moi, était devenu notre petit bijou.
Si Logan veille sur moi, comme il le fait avec tous les Insoumis et que j'ai un lien assez fort avec cet homme de l'ombre et parfois bourru ... Ma relation avec Adam est plus compliquée.
Il n'avait pas sauté de joie à me voir reprendre le flambeau de Joshua et de m'occuper du poste de surveillance, parce que d'après ses mots "j'étais trop jeune".
Pffff ... Pour lui, de toute façon, je suis trop jeune pour tout ! J'ai beau lui dire et répéter que je ne suis pas en sucre et que je sais très bien ce que je fais, apparemment "Monsieur Muscles" (ouais, c'est comme ça que je le surnomme), me prend pour une petite fille.
Nos disputes sont légendaires et il n'y a que Logan qui arrive à nous calmer.
Je ne sais pas pourquoi ce type arrive à me mettre les nerfs en boule, mais à chaque fois, j'ai envie de lui sauter dessus et l'étriper. Il faudrait peut-être que je fasse une thérapie là dessus pour comprendre mon problème ...
Adam ne supporte pas que je traine à l'extérieur. Là aussi, il ne cesse de me répéter que c'est trop dangereux ! mais c'est dangereux pour tout le monde, à croire que je suis la seule Insoumise à devoir rester tranquillement à mon poste de surveillance, devant mes écrans et ne plus bouger d'un iota ...
D'ailleurs, Adam ne se comporte pas de la même façon avec les autres Insoumis et comme je suis une vraie chieuse, je fais en sorte de sortir le plus souvent de nos galeries souterraines rien que pour l'emmerder.
Il ne supporte pas que je vienne mettre mon petit nez à l'Underworld (le bar clandestin de Wade, un autre Insoumis).
On y croise la population la plus sombre, la raclure de la société.
Adam est souvent là-bas parce qu'il participe parfois à des combats sur le ring qu'il remporte toujours. Il se fait un fric énorme et je me souviens de la toute première fois où je l'ai vu se battre contre un autre type.
J'avais été à la fois surprise et admirative de sa force, mais malheureusement pour moi, il m'avait vue et il s'était acharné à vite combattre et à mettre à terre son adversaire pour sauter du ring et pousser la foule pour venir jusqu'à moi.
Une dispute de plus où Wade avait dû nous amener dans son bureau. "Monsieur Muscles" ne voulait pas qu'une gamine vienne fouler l'Underworld !
A partir de ce moment-là, je fis en sorte de le faire chier ... Je ne sais pas pourquoi il est toujours à surveiller mes déplacements, à être sur mon dos ... et à chaque fois que je lui pose la question, il n'y répond jamais !
Il devrait plutôt s'occuper de toutes ces femmes qui lui tournent autour à l'Underworld. Je me fous de savoir avec qui il s'envoie en l'air ... ou peut-être pas ...



Informations

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Prénom / Pseudo : Moi ^^

Age : On ne demande pas son âge à une Dame voyons ^^

Fréquence de connexion : 4/7 jours

Pourquoi as-tu choisi Asaria ? Parce que j'aime ce personnage et ce contexte !

Déclaration sur l'honneur à signer :
"Je soussigné Raven Hunt , atteste avoir plus de 18 ans, reconnais avoir lu le règlement dans son intégralité. Par ce fait, je ne pourrai entreprendre aucune poursuite contre le forum quant à son contenu, ni contre l'hébergeur.
J'ai conscience que Asaria, terre de prophétie est un forum à intrigues pour plumes matures qui demande du sérieux, de la motivation, de la participation et du respect envers le staff et sa Communauté.
Raven Hunt, le 03.09.2018

Les 4 mots mystérieux du règlement : Edit Staff : OK !




Dernière édition par Raven Hunt le Mar 02 Juil 2019, 18:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://asaria.forumpro.fr/t4583-raven-hunt-insoumise-et-chieuse#

Compte Administrateur

Asaria
Asaria

Feat : La Cité
Nombre de messages : 564
Age du personnage : *
Côté coeur : *

Points RP du mois : 0


Raven Hunt - Insoumise et Chieuse Empty

MessageSujet: Re: Raven Hunt - Insoumise et Chieuse Raven Hunt - Insoumise et Chieuse Icon_minitimeLun 03 Sep 2018, 10:00





Félicitations
ta fiche est Validée !



Asaria et ses terres sauvages s'ouvrent désormais à toi !

Bienvenue à L'Insoumise !  Raven Hunt - Insoumise et Chieuse 3783939235

J'espère que tu as bien pris connaissance de toutes les informations nécessaires, rempli ton profil et ta fiche de personnage (Informations complémentaires).
Je t'invite aussi à créer ta fiche de sujets et de liens ainsi qu'à faire toutes les demandes dont tu auras besoin pour le jeu.

Le flood et la Chatbox t'attendent aussi, alors n'hésite pas à nous rejoindre !

Très bon jeu à toi et au plaisir de te croiser sur nos terres de Prophétie !
Amuse-toi bien parmi nous !



Revenir en haut Aller en bas
 
Raven Hunt - Insoumise et Chieuse
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Stromraven ???
» Rapport de Mission
» Un placide, une chieuse et un ours : Le retour du trio infernal [Alzébel, Aïkon et Zaak]
» (b)(w)itch hunt
» Carnet d'Adriana Hunt

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Asaria, terre de prophétie ::  :: Votre identité :: Dossiers Humains Validés.-
Sauter vers: