AccueilRechercherMembresS'enregistrerConnexion
-29%
Le deal à ne pas rater :
Sac de transport extensible pour chat et petit chien DADYPET
34.99 € 49.44 €
Voir le deal

 

 (Terminé) The Minister and The Writer # Pv Connor Johnson

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Mercenaire Asarien

Viktor Graham
Viktor Graham

Feat : Nikolaj Coster Waldau
Nombre de messages : 158
Age du personnage : 37 ans
Côté coeur : Personne pour le moment

Points RP du mois : 0


Informations Complémentaires
Pouvoirs ou Capacités: Illusion - Aérokinésie - Télépathie
Appartenance: Asarien
Activité/Métier: Ecrivain - Mercenaire

(Terminé) The Minister and The Writer # Pv Connor Johnson Empty

MessageSujet: (Terminé) The Minister and The Writer # Pv Connor Johnson (Terminé) The Minister and The Writer # Pv Connor Johnson Icon_minitimeLun 15 Avr 2019, 10:06

The Minister and The Writer
Connor Johnson & Viktor Graham



(HRP : j’ai demandé au staff, l’autorisation de parler de l’attaque de la Grande Conseillère qui n’a pas été relatée par les médias, puisque étouffée par le gouvernement. Mais, j’ai proposé ma petite idée, et on est tombé d’accord. Merci Mara Wink )






 
Si rien ne filtrait parmi tous les magazines, les quotidiens, les chaines de télévision et les radios, que tout paraissait être contrôlé par le gouvernement au point de reléguer l’épisode « Epsilon » a plus aucun article, je n’étais pas aveugle. Les patrouilles de la Milice grouillaient dans les rues de la cité. Les soldats armés avaient revêtu un équipement hautement protecteur en vue d’une attaque, ou d’un attentat ? C’était très étrange, et on frôlait l’angoisse générale avec tous ces Miliciens. La dernière intervention du gouvernement sur les chaines de télévision remontait à plusieurs semaines où il était précisé qu’Epsilon n’était pas un danger pour la population. Depuis, on n’en avait plus entendu parler nulle part.
 
Alors, j’avais creusé de mon côté. D’abord en tant que Viktor Graham, je m’étais intéressé aux journalistes des chaines de TV, des radios et des quotidiens. Aucun n’avait pu me dire quoi que ce soit sur Epsilon. Dès que je prononçais ce nom, tout le monde s’excusait auprès de moi et retournait à leurs occupations. Chaque personne adressait se montrait parfois confuse, rougissante, le regard baissé. C’était comme si des ordres avaient été soigneusement dictés pour que nous, braves citoyens d’Asaria soyons maintenus dans un cocon de soie sans nous soucier des véritables problèmes qui pouvaient se dérouler tout autour de nous.
Puisque ma première piste ne marchait pas, j’avais décidé de creuser du côté du mercenariat, de mes connaissances et des liens professionnels que j’avais tissés en tant que Wild Dog. L’argent avait toujours été le meilleur moyen de délier les langues, d’appâter les plus assoiffés. Ce fut long, mais au bout de plusieurs jours, on m’indiqua que ma seule solution était de me rapprocher du personnel d’un restaurant nommé : Féeria.
 
Mon contact n’avait rien pu me dire de plus et j’avais à partir de là, choisi une proie, un jeune serveur qui bossait là et que j’avais observé durant deux nuits. C’était toujours le dernier à partir et à fermer la porte arrière privée du restaurant. Je lui avais tendu une carte magnétique où figurait le montant exact de l’argent qui lui serait versé sur son compte, s’il me donnait des informations sur ce restaurant et sur Epsilon. Il cracha vite le morceau. Apparemment, son salaire de serveur ne couvrait pas ses dépenses quotidiennes ni ses factures. Pour lui montrer ma bonne foi, j’avais fait virer sur le champ la moitié de la somme sur son compte bancaire et là, il commença à me raconter tout ce qui s’était passé quelques jours plus tôt … avec l’attentat de la Grande Conseillère, d’une vitrine qui avait explosé sous l’impact d’un objet. Il n’en savait pas plus, mais son patron avait été embarqué par la Milice et depuis, c’était son second qui avait repris le restaurant.
 
Il ne m’avait raconté que cela, mais au moins ça m’indiquait clairement que le gouvernement était visé et en danger et pourquoi la Milice avait été déployée dans tous les coins de rues et devant tous les grands édifices névralgiques d’Asaria. Si j’avais certaines réponses, j’avais une tonne de questions en tête. Le gouvernement étouffai Epsilon, peut-être que c’était une stratégie pour ne pas donner de l‘importance à un ennemi, mais cela pouvait le pousser à l’excès. J’avais cherché sur le réseau du mercenariat un contrat sur Epsilon, mais personne n’osait emprunter ce chemin-là, trop dangereux et trop instable.
 
J’allais devoir donc procéder autrement et approcher n’importe quel membre du gouvernement. Les ministres n’allaient pas finir leur vie enfermée dans leur belle demeure et de plus, j’avais pu lire dans un journal, de ce matin, que le ministre Connor Johnson avait été aperçu à une exposition d’art à la galerie, Arte y Pasión, tenue par une belle Ancienne. C’était le seul ministre qui bravait le danger et qui se hasarder à se montrer en public. C’était certainement une manière de montrer à l’ennemi que rien ne ferait plier à genoux un Ancien. Et il était sans doute l’homme qui pourrait devenir un allié, sans trop me dévoiler … ou bien plus tard.
Le « Light of Diamond » était un Night Club très select, connu pour un personnel professionnel et le respect de la vie privée de ses clients. Il y avait beaucoup de lieux de cette sorte, et pour trouver un Ancien, j’allais devoir arpenter tous les Casinos et autres établissements de luxe avant de tomber sur l’homme que je cherchai. Le « Diamond » fut mon dernier objectif de la soirée quand j’entrai à l’intérieur, à minuit exactement.
La salle était plongée dans le noir et seules les lumières et les spots brillaient de toute part. Sur le dance-floor, la foule était encore bien là et à l’opposé se trouvaient les tables des clients. Il y avait le bar qui tenait sur toute une longueur de mur et des alcôves privés mis à disposition pour les clients qui désiraient être tranquilles.
 
Je me dirigeai vers le bar, commandant un verre de whisky. Pendant que le barman s’occupait d’autres clients avant moi, je me retournai, dos contre le comptoir pour étudier tous les clients qui étaient resté assis à leur table. Il y avait des couples qui riraient entre eux, des hommes d’affaires en compagnie de jolies hôtesses sur leurs genoux, deux jeunes femmes qui buvaient du champagne, et … à cette table, pus en retrait … le Ministre Connor Johnson qui discutait avec une serveuse.
Je me retournai vers le barman pour qu’il m’ajoute un autre verre de whisky. Je payai mes consommations et je rejoignis le ministre.
 
- Monsieur le Ministre, Bonsoir ! J’espère que vous passez une excellente soirée !
 
 Je posai mes deux verres sur la table, en prenant place face à lui.
 
- Il est de plus en plus rare de croiser un membre du gouvernement à cette heure aussi tardive dans de tels établissements.
Ho, désolé, je m’appelle Viktor Graham, je ne suis pas journaliste. Je suis écrivain.

 
Je lui tendis ma main pour le saluer. Beaucoup me connaissaient, mais je préférai me présenter pour qu’il n’y ait aucun doute dans sa tête.
 
- Pardonnez-moi mon intrusion à votre table, je suis entrain d’écrire un nouvel ouvrage sur les rouages de la politique actuelle et on m’a refusé un rendez-vous à la tour gouvernementale.  Je pensai qu’il n’y avait plus aucun danger pour le gouvernement avec cet…. Epsilon.
 
Un sourire au coin de mes lèvres naquit et je levai mon verre devant moi.
 
- Un toast Monsieur le Ministre ? Je vous laisse choisir …







:copyright: YOU_COMPLETE_MESS


Dernière édition par Viktor Graham le Lun 05 Aoû 2019, 17:06, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://asaria.forumpro.fr/t4917-viktor-graham-pour-vous-faire-vi

Ancien ; Longue-Vie

Connor Johnson
Connor Johnson

Feat : Daniel Craig
Nombre de messages : 69
Age du personnage : 126 ans
Côté coeur : Célibataire

Points RP du mois : 5


(Terminé) The Minister and The Writer # Pv Connor Johnson Empty

MessageSujet: Re: (Terminé) The Minister and The Writer # Pv Connor Johnson (Terminé) The Minister and The Writer # Pv Connor Johnson Icon_minitimeSam 20 Avr 2019, 14:26

The Minister and The Writer
Connor Johnson & Viktor Graham

   
La nuit, la cité prend une allure différente. Il y a toujours plusieurs ambiances en fonction des quartiers où nous nous trouvons. Mais, la nuit, ces impressions sont décuplées. C’est peut-être l’obscurité, les jeux de lumière, la tranquillité qui se dégage de la torpeur de la nuit. En entrant au Light of Diamond, je perçois ce magma de vie envahir mes yeux et mes oreilles tandis que le lieu continue de baigner dans une relative obscurité. Alors, j’en viens naturellement à consommer un verre de whisky puis un second. Dignement. Dans mon costume bleu nuit avec un noeud papillon de la même couleur. Je ne suis pas venu officiellement pour mener une quelconque affaire. Cependant, c’est parfois en rôdant qu’on apprend des choses et même si je peux engager des subalternes pour ce genre de tâche, il est plus aisé pour moi de venir moi-même discuter avec certains de mes homologues Anciens dans ce genre de lieu si cela s’avère nécessaire. Un homme vient se porter à mon niveau brusquement mais son visage me paraît nouveau. Je lui tends la main en conservant un air songeur et curieux.
 

« Bonsoir.. Monsieur Graham. Enchanté...Vous savez, il suffit de trouver les bonnes adresses pour trouver certaines personnes. Je dirais même plus. Les bonnes adresses au bon moment. »
  
Il se présente comme un écrivain. Maintenant qu’il le dit, je crois me souvenir de son nom et de sa photo lors de la parution d’un ancien livre. Il se construit sa renommée.
 
 «Ce n’est pas le meilleur moment que vous choisissez pour un rendez-vous à la tour gouvernementale, vous savez. »
 
Les rouages de la politique…Je ne suis pas sûr qu’Allianka et ses homologues veuillent réellement se confier à ce sujet. Mais, c'est un bon sujet pour faire des ventes car il peut aisément tendre vers la polémique. Ils le feront probablement en se gardant de trop en dire. C’est important de se montrer auprès de la population et de montrer que la cité est dirigée en cette période de menaces de la part d’Epsilon. Je lève mon verre à son invitation.
 

«A notre bien belle Cité qui mérite tant d’efforts pour être maintenue en ordre par tant de personnes dévouées. »
 
Je m’abreuve d’une gorgée de whisky en commençant déjà à penser à la suite de la discussion. Cet homme fait probablement comme moi en venant s’aventurer la nuit dans un club select. Se tenir au courant, nouer des liens pour faire avancer son projet.
 

« La situation est sous contrôle du gouvernement. Néanmoins, il faut se montrer vigilant. »
 
Je vante les mérites du régime qui parvient à nous protéger de la menace Epsilon en apparence mais qui ne veut se laisser aller à créer un climat anxiogène voire à déclarer  l’état d’urgence dans les médias.   
 

« Qu’est-ce qui vous intéresse dans les rouages actuels de la politique ? Pouvez-vous préciser votre idée pour que je puisse vous aider ? C'est un domaine si vaste à vrai dire. »





© YOU_COMPLETE_MESS
Revenir en haut Aller en bas

Mercenaire Asarien

Viktor Graham
Viktor Graham

Feat : Nikolaj Coster Waldau
Nombre de messages : 158
Age du personnage : 37 ans
Côté coeur : Personne pour le moment

Points RP du mois : 0


Informations Complémentaires
Pouvoirs ou Capacités: Illusion - Aérokinésie - Télépathie
Appartenance: Asarien
Activité/Métier: Ecrivain - Mercenaire

(Terminé) The Minister and The Writer # Pv Connor Johnson Empty

MessageSujet: Re: (Terminé) The Minister and The Writer # Pv Connor Johnson (Terminé) The Minister and The Writer # Pv Connor Johnson Icon_minitimeLun 22 Avr 2019, 15:20

The Minister and The Writer
Connor Johnson & Viktor Graham

Ma soirée n’allait pas finir sur un échec. Après avoir prospecté dans tous les lieux chics de la cité sans tomber sur l’homme que je cherchais, je le trouvais dans le night-club qui était ma dernière destination de cette nuit. La chance me souriait. Je l’avais aperçu, discutant avec une belle serveuse et j’allais devoir encore une fois bousculer ma chance et me donner  l’apparence d’un homme hautain et prêt à tout, pour aller droit à son but. C’était ce que j’étais et j’assumais. Mes deux verres de whisky à la main, je me dirigeai vers le ministre Johnson.  J’entamai la conversation et sans attendre son invitation, je m’installai à sa table. Sans aplomb, ni culot, aujourd’hui, on obtenait rien.

- Je vais devoir vous contredire Monsieur le Ministre. J’ai flâné dans tous les beaux établissements de notre cité ce soir … Et vous savez quoi ? Je n’ai pas croisé le moindre membre du gouvernement. C’est bien la première fois que cela m’arrive. Pas l’ombre d’un ministre nulle part … Sauf vous. Je serais même curieux de vous demander ce que vous faites là, alors que tous les autres Anciens du gouvernement doivent être à l’abri dans leurs demeures. Vous tenez tête à Epsilon et à tous les dangers  que pourraient élaboraient ce groupuscule ?

Je devais lancer mes premières cartes et voir si le Ministre allait se dévoiler un peu à moi et s'il allait rester aussi fermer qu’une huître. Un terme totalement desuet de nos jours. Les huitres n’existaient plus depuis la contamination des eaux, causée par la pluie de Feu, mais, j’aimais bien cette tournure de phrase.  Tout en me présentant, je lui faisais part de mon nouveau projet d’écrire un livre sur les rouages de la politique actuelle et que toutes mes bonnes intentions d’avoir un rendez-vous à la Tour gouvernementale étaient tombées à l’eau et refusée sans explication.

- Pourquoi ne serait-ce pas le bon moment ? Il n’y a rien de bien grave ni d’important dans les médias. La cité se porte comme un charme, non ? Est-ce qu’on nous cache, à nous peuple d’Asaria, quelque chose de bien plus délicat ?

J’avais déjà bien entamé la voie sur laquelle je voulais poursuivre et avant de continuer, je devais mettre le Ministre à l’aise. Je levai mon verre et je le sollicitais pour qu’il porte un toast à cette nuit. Un toast à notre cité et à toutes ces personnes qui lui insufflaient vie et protection.

- A Asaria ! Cité que l’on doit protéger contre les fous, les esprits détraqués !

La saveur du whisky coula lentement dans ma gorge. J’écoutai le ministre insister sur les défenses et la sécurité d’Asaria. Mes diverses expériences professionnelles me donnaient matière à réfléchir : Connor Johnson soulignait beaucoup trop les actions du gouvernement et c’était le meilleur moyen de susciter ma curiosité. Une curiosité qui était tout de même basée sur des faits réels que j’avais obtenus par la voie du mercenariat. Travestir, maquiller et voiler la vérité sous les mérites mis en avant de notre gouvernement. Bien joué Monsieur le Ministre, mais pas avec moi.
Et le voilà en train de changer le sujet de notre conversation. Il était très doué.

- C’est très vaste. C’est toujours ainsi que je commence à dévoiler mon sujet. Si j’entre directement dans les profondeurs de mes idées, je peux décontenancer certaines personnes, les mettre sur la défensive. Pour être plus précis, je m’attèle sur un ouvrage qui traiterait de la manière dont le gouvernement fait face aux dangers. Quels sont les dispositions mis en œuvre, le mécanisme que tout membre du gouvernement doit respecter en cas d’urgence grave et imminent.

Je dégustai une autre gorgée de mon verre tout en considérant mon interlocuteur et mes prochaines questions.

- Y-a-t-il un protocole que vous devez respecter ? C’est pour cela que je parlais de « rouages » ? Le sujet Epsilon a été muselé de manière très perspicace, mais cela n’a pas plu à cet adversaire. Ne me dites pas le contraire. Vous me vexerez.






:copyright: YOU_COMPLETE_MESS
Revenir en haut Aller en bas
https://asaria.forumpro.fr/t4917-viktor-graham-pour-vous-faire-vi

Ancien ; Longue-Vie

Connor Johnson
Connor Johnson

Feat : Daniel Craig
Nombre de messages : 69
Age du personnage : 126 ans
Côté coeur : Célibataire

Points RP du mois : 5


(Terminé) The Minister and The Writer # Pv Connor Johnson Empty

MessageSujet: Re: (Terminé) The Minister and The Writer # Pv Connor Johnson (Terminé) The Minister and The Writer # Pv Connor Johnson Icon_minitimeDim 28 Avr 2019, 16:22

The Minister and The Writer
Connor Johnson & Viktor Graham

  

   
Cet homme a de l’aplomb pour venir me parler de tout ça de but en blanc. Je sais ce qu’il cherche à faire. Il cherche à obtenir des informations, à poser des questions sur des éléments qu’il a pu relever. Les membres du gouvernement ne sont guère de sortie en ce moment. Il n’en faut pas plus pour que la thèse de la peur prenne le dessus. Les Anciens ont reçu un avertissement. La Grande Conseillère a reçu un avertissement en personne. Mais, un esprit malin aurait très bien pu organiser ça sans une ingéniosité débordante. L’écrivain s’installe à ma table et je m’abreuve d’une nouvelle gorgée de whisky.

 

« Pourquoi pensez-vous que Epsilon nous fait si peur ? Il faut prendre en compte les circonstances… Asaria ne vit pas au mieux en ce moment. Des mesures ont été prises pour renforcer la sécurité. Il faut désormais attendre que les résultats de nos efforts apparaissent et nous ne devons pas encourager nos concitoyens à prendre des risques inconsidérés. »
 
Quelque part, je pense que Alianka de Nephtys a peur de ce qu’elle ne peut pas voir et de ce qui peut l’atteindre. Peu ont tenté avant Epsilon alors il s’agit d’une situation particulière pour elle. Elle a été directement visée. Ce n’était plus la Milice. Mais ça, il n’a pas besoin de le savoir. Au moins pour le moment.
 

« Parce que tout ne se dit pas tout de suite. Je comprends votre empressement mais il faut laisser à ceux qui dirigent le temps de s’employer.  La thèse de la conspiration ne fera pas beaucoup avancer la situation et je peux tout de suite vous avancer qu’il ne s’agit pas de cela. Il faut juste que nous restions tous raisonnables dans cette épreuve. »
 
Je fais l’effort d’assurer un minimum les relations publiques lorsque je suis interpellé pour cela. Alors, il ne faut pas nous tomber dessus dés que l’occasion se présente. Nous savons ce que nous faisons. Du moins, je sais ce que je fais. En ce qui concerne la Milice de Van Brënner, j’espère qu’il sait aussi ce qu’il fait. Je lève mon verre en sa compagnie en signe de ma bonne foi. Puis, je demande à la serveuse un autre verre de whisky.
 

« Pourquoi écrivez-vous un tel ouvrage ? Je peux comprendre que les rouages de la politique suscitent la curiosité…mais admettez que c’est un peu surprenant de vous voir vous intéresser à des questions de sécurité alors que la crise n’est pas terminée ? »

 
La serveuse revient avec une nouvelle consommation. Très rapidement, je goûte à nouveau le précieux breuvage. Puis je me penche vers l’avant face aux questions insistantes de Viktor avec un air soupçonneux.
 

« Comment pouvez-vous savoir que Epsilon n’a pas apprécié le fait d’être muselé dans la presse ? Avez-vous lu un communiqué de leur part par hasard ? Peut-être avez-vous des relations proches de ce groupuscule ? »
 
Je le sonde du regard un instant. Si cet homme sait des choses, j’espère qu’il finira par les balancer.
 

« Tout ce qui est relatif à la sécurité du gouvernement ne se prononce pas dans un night club autour d’un verre de whisky. »




:copyright: YOU_COMPLETE_MESS
Revenir en haut Aller en bas

Mercenaire Asarien

Viktor Graham
Viktor Graham

Feat : Nikolaj Coster Waldau
Nombre de messages : 158
Age du personnage : 37 ans
Côté coeur : Personne pour le moment

Points RP du mois : 0


Informations Complémentaires
Pouvoirs ou Capacités: Illusion - Aérokinésie - Télépathie
Appartenance: Asarien
Activité/Métier: Ecrivain - Mercenaire

(Terminé) The Minister and The Writer # Pv Connor Johnson Empty

MessageSujet: Re: (Terminé) The Minister and The Writer # Pv Connor Johnson (Terminé) The Minister and The Writer # Pv Connor Johnson Icon_minitimeLun 06 Mai 2019, 20:22

The Minister and The Writer
Connor Johnson & Viktor Graham

Le ministre se mettait sur la défensive. C’était la preuve que j’attendais pour avancer et creuser mon chemin jusqu’à lui et la vérité. Une vérité que je connaissais déjà, que j’aurai pu dévoiler derrière mon verre de whisky en continuant à lui sourire et à savourer l’alcool. Mais le jeu restait amusant tant que je ne balançai pas tout, trop vite.
Caresser un ministre dans le sens du poil, et il vous dira presque tout. Lui démontrer que la politique dans laquelle il interagit était mise à mal par un ennemi puissant et invisible, et il emploiera tous les moyens à ignorer et à détourner mes questions. L’Ancien venait de me satisfaire dans mes remarques personnelles.

- Le gouvernement joue un jeu dangereux avec son adversaire et avec les concitoyens. Les nouvelles mesures de sécurité sautent aux yeux de chacun. A Epsilon aussi. Rendre une population aveugle et sourde à tout ce qui se passe, n’est pas un bon exemple, Monsieur le Ministre.

Je me détournai de mon interlocuteur pour claquer avec mes doigts et appeler la jolie serveuse, à la table d’à côté.

- Deux bons cigares de votre coffre personnel !

Mon visage revint droit vers le ministre.

- Le club en possède d’excellents.

La serveuse nous présenta un beau coffre, tout sculpté, en bois. Je laissai le ministre choisir son cigare en premier. Je remerciai la jolie hôtesse en humant le parfum persistant.

- Je ne suis pas fan des thèses sur la conspiration, mais le gouvernement ne dit pas tout. Et quand on perd le contrôle d’une situation, d’un évènement, on fait tout ce que l’on peut pour cacher l’information. Vous avez raison sur la forme. Notre adversaire ne doit pas tout savoir et l’amener sur une fausse piste, c’est un bon début. Prendre l’ennemi pour un imbécile, c’est une erreur impardonnable et vous aurez très vite à le payer d’une façon ou d‘une autre.

Mon ton émettait des notions plus incisives. Je levai mon verre mon trinquer avec l’homme politique où l’on porta un toast à Asaria. Sur l’ordre du ministre, une autre charmante serveuse arriva pour amener deux autres whiskies. Mon ouvrage nécessitait son questionnement et je comptais là-dessus pour envoyer toutes mes cartes.

- Mon livre ressemble à un fœtus. Avant de me lancer dans l’écriture, je rassemble toutes les informations que je peux avoir, que l’on me donne. J’ai une liste de questions qui aboutiront à l’enveloppe même de mon ouvrage. Ma première phase est de poser les questions les plus pertinentes. Je n’écrirai pas mon livre en quelques jours, ni il sera édité sur les réseaux au bout d’une semaine. J’attendrai la fin de la crise. Le gouvernement n’a pas d’inquiétude à se faire.

Je coupai le bout de mon cigare pour l’allumer et j’écoutai sa réponse. J’avais mis sur la table un  renseignement qui ne m’était pas destiné. Le ministre conclu que je pouvais avoir des relations proches ave ce groupuscule. Mon rire sonna, rauque et amusé.

- Si je faisais partie d’Epsilon, je n’aurais pas à vous proposer mon aide, Monsieur le ministre. Sachez que j’ai des connaissances dans divers milieux. Epsilon a attaqué la Grande Conseillère dans un restaurant, appelé le « Féeria ». Il n’y a eu aucun communiqué dans la presse et vous ne faites qu’énerver votre ennemi à ne pas le prendre au sérieux. Vous attendez qu’un bâtiment explose ? Un attentat à plus grande échelle ?

Je finis le second verre d’une seule gorgée que je reposai sur la table dans un bruit retentissant.

- La sécurité d’un gouvernement ne se prend pas dans un night-club, je suis d’accord avec vous.
La population se laisse berner par le pouvoir. La Milice est sur le pied de guerre. La Grande Dirigeante a été touchée. A part cela, tout va pour le mieux, Monsieur le ministre !








:copyright: YOU_COMPLETE_MESS
Revenir en haut Aller en bas
https://asaria.forumpro.fr/t4917-viktor-graham-pour-vous-faire-vi

Ancien ; Longue-Vie

Connor Johnson
Connor Johnson

Feat : Daniel Craig
Nombre de messages : 69
Age du personnage : 126 ans
Côté coeur : Célibataire

Points RP du mois : 5


(Terminé) The Minister and The Writer # Pv Connor Johnson Empty

MessageSujet: Re: (Terminé) The Minister and The Writer # Pv Connor Johnson (Terminé) The Minister and The Writer # Pv Connor Johnson Icon_minitimeDim 09 Juin 2019, 17:23

The Minister and The Writer
Connor Johnson & Viktor Graham

  

   


Il est critique cet écrivain. Peut-être un peu trop à mes yeux. Je ne sais pas vraiment où il veut en venir mais je constate assez rapidement qu’il s’associerait volontiers aux thèses conspirationnistes. Alors, je secoue mon verre de whisky une seconde le temps de réfléchir concrètement à ce que je peux lui dire en réponse. Je me délecte d’une gorgée de whisky avant de lui dire ce que je pense de tout ça.
 

« Lorsque nous ne prenons pas de mesure, le gouvernement est critiqué. Lorsque ce dernier prend des mesures, je constate qu’il est aussi critiqué. N’est-ce pas paradoxal à vos yeux ? Ce n’est pas important que les nouvelles mesures sautent aux yeux d’Epsilon.  Cela ne me choque pas. Eux se cachent. Nous non. »
 
J’ai donné mon point de vue qui ne sera probablement pas partagé. L’écrivain fait signe à  la serveuse de lui amener des cigares. Je l’observe faire. Une initiative pour le moins agréable. Prenant le temps de humer le cigare, je finis par le caler entre mes dents. Je l’allume en empruntant le briquet de la serveuse. Dans la foulée, Viktor entreprend d’argumenter de nouveau sur les raisons qui le poussent à critiquer le gouvernement.

« Depuis quand un gouvernement doit tout dire ? Nous devons lutter et c’est ce que nous faisons. Nous ne prenons pas l’ennemi pour ce qu’il n’est pas. Je crois que vous pensez que nous cachons bien des choses alors que…ce n’est pas le cas. »



Le whisky est agréable à ce moment de la soirée tandis qu’il me raconte le processus qu’il suit pour rédiger son nouveau livre. Un livre qui raconte comment le gouvernement fait face aux crises…Le timing est surprenant et je pense que cet homme a tout intérêt à ce que la polémique née à cause d’Epsilon dure.
 
"Très bien, c’est plutôt cohérent comme démarche. Ne vous laissez pas déborder par ce qui pourrait s’apparenter à de la fiction. Je dis ça parce que l’on vient vite à se poser des questions lorsqu’il existe une inconnue."

Quelques volutes de fumée s’échappent en l’air tandis que je l’observe rire quand je le suspecte d’être associé à Epsilon. Ce n’est pas impossible. Comme tous ceux qui se trouvent dans ce night club. C’est la force de ce groupe mais qui révèle aussi sa faiblesse parce qu’il ne peut pas exister publiquement et tenir un territoire.
 

« Comment pouvez-vous savoir si nous énervons ou pas notre ennemi ? J’imagine qu’il est aussi bien le mien que le vôtre. Vos connaissances ont peut-être des liens avec des membres d’Epsilon pour rapporter cet…énervement ? »

J’observe l’écrivain s’investir davantage dans la discussion. Il n’est pas seulement là pour obtenir des clés afin de rédiger sa nouvelle œuvre…il fait aussi part d’un mécontentement certain. Je redresse la tête et je fronce des sourcils.

« Pourquoi croyez-vous que nous voulons berner la population ? En quoi suis-je responsable si aucun organisme de presse n’a fait état de cette attaque ? Il faut aussi considérer que tout ceci est nouveau et très frais…pas plus que quelques jours. La critique est aisée. Pourquoi prenez-vous autant ces choses à cœur ? Un homme qui redouterait plus que tout cette menace ne se tiendrait pas en ma compagnie dans un night-club. Je ne sais pas à quoi vous jouer Monsieur Graham. Je réitère ma question, faîtes-vous partie d'Epsilon ?  »







:copyright: YOU_COMPLETE_MESS
Revenir en haut Aller en bas

Mercenaire Asarien

Viktor Graham
Viktor Graham

Feat : Nikolaj Coster Waldau
Nombre de messages : 158
Age du personnage : 37 ans
Côté coeur : Personne pour le moment

Points RP du mois : 0


Informations Complémentaires
Pouvoirs ou Capacités: Illusion - Aérokinésie - Télépathie
Appartenance: Asarien
Activité/Métier: Ecrivain - Mercenaire

(Terminé) The Minister and The Writer # Pv Connor Johnson Empty

MessageSujet: Re: (Terminé) The Minister and The Writer # Pv Connor Johnson (Terminé) The Minister and The Writer # Pv Connor Johnson Icon_minitimeMer 26 Juin 2019, 21:59

The Minister and The Writer
Connor Johnson & Viktor Graham

L’Art de la critique servait de même base à l’Écrivain comme au Journaliste. Les deux métiers se ressemblaient dans cette méthode de prendre des risques et de gratter les couches pour trouver les informations cachées. Le journaliste avait des ordres de son Supérieur à respecter. Moi, j’étais mon propre Maître à tous les niveaux. Je faisais tourner lentement entre mes doigts mon verre et les glaçons cognaient contre celui-ci. Le ton du ministre était passablement irrité et son explication me paraissait bancale au possible.

- Pourquoi, je vous sens sur la défensive Monsieur le Ministre ? L’Histoire de l’ancien monde nous a montré que chaque pouvoir dans chaque pays, dans chaque société a toujours été vivement critiqué quelque soient les mesures prises. Aujourd’hui, Asaria se retrouve dans cette même conjecture que celle qu’on connue nos ancêtres.

Pour me montrer courtois, j’avais demandé à une serveuse de nous apporter des cigares de la cave personnelle du Light of Diamond. Le ministre était comme moi, un excellent connaisseur de ces petits plaisirs masculins.

- Le gouvernement devrait au moins éclairer la population sur certains points. Je reviens encore sur le passé de notre monde : les pouvoirs en place dans tous ces pays qui n’existent plus maintenant, tous ces Présidents, ces Dictateurs ont fini par se retrouver dépossédés de leur puissance parce qu’ils avaient menti à la population, aux citoyens. L’Histoire doit nous éviter, à chacun, de répéter les fautes.

Je croisai ma jambe pour l’étudier avant de continuer ma réponse.

- Vous voulez me faire avaler la couleuvre que le gouvernement de 2109 ne cache rien ? Qu’il est aussi clair que l’eau de source qui coule dans les Terres Sauvages ? Bravo ! Monsieur le Ministre, vous m’impressionnez !

Ses questions sur mon nouveau projet suscitait logiquement sa curiosité et e n’avais rien à cacher sur tout le processus que je mettais en place à chaque fois que j’avais une nouvelle idée. Je ne me lançai pas dans l’écriture sans avoir de véritables bases sur lesquelles m’appuyer pour développer cette vision qui prendra vie par mes mots.

- J’apparente la fiction à l’imagination, mais là, je ne tiens à pas imaginer quelque chose qui n’existe pas. Mon ouvrage serait beaucoup plus un documentaire, une enquête que je mènerai à travers des gens qui, comme vous, pourront répondre à mes questions. Les gens y verront ce qu’ils veulent. Après tout, l’esprit a une force illimitée quand il s’agit d’inventer, de supposer, de juger, vous ne trouvez pas ?

J’avais toujours laissé à mes lecteurs cette liberté de penser sur mes livres. Chacun se faisait une idée s’il y avait une once de vérité, si c’était basé sur une réelle histoire ou bien si c’était le fruit de mon invention à part entière. Ce qui m’intéressait ce soir, c’était son point de vue sur diverses questions concernant Epsilon et les interrogations que je lui posai suscitèrent un jugement de sa part. Il me pensait être en collaboration avec Epsilon. Un sourire s’élargit sur mes lèvres.

- Mes connaissances sont diverses, mais en aucun cas elles sont alliées à Epsilon. Elles ont la possibilité de se fondre partout sans qu’on ne sache leur présence. Elles écoutent tout. C’est ce qu’on appelle des informateurs, monsieur le Ministre. Je ne dévoilerai pas ma source, mais oui, l’attentat de la Grande Conseillère m’a été relaté. Je comprends le fait de protéger notre Dirigeante, mais pour bien connaitre son ennemi, il faut aussi se mettre à sa place pour ainsi le contrer plus facilement.

J’avais enfin touché le point sensible du Ministre Johnson et c’était jubilatoire de constater qu’il avait mordu à l’hameçon.

- C’est le gouvernement qui musèle les médias. Peut-être que le ministre en charge de tous les médias, Monsieur Van Harper a aussi eu des ordres provenant de La Grande Conseillère ? Je prends ces choses à cœur parce que j’ai été piégé par ces connards en rendant visite à une amie.

Je ne me permettrai pas de dire que j’avais eu quelques jours plus tôt un rendez-vous avec le ministre Davis qui trop occupé par tous ces évènements m’avait laissé en charmante compagnie : sa fille, la délicieuse Livia.

- J’ai des sources, j’ai des ressources, mais le gouvernement est le pouvoir principal de la cité, celui par qui tout est décidé alors si nous mettions nos cartes dans le même sac ?

Je sortis de la poche intérieur de ma veste une carte qui je laissai sur la table devant le ministre. Une carte de visite qui n’avait rien avoir avec mon métier d’Écrivain, mais avec celui plus officieux, de mercenaire. Habituellement, je ne montrais jamais mon visage à mes clients … sauf Winnie qui connaissait mon secret, mais là, pour lui montrer que j’étais prêt à tout pour faire tomber Epsilon, je devais me dévoiler. Sur cette carte, il n’y avait pas mon identité, mais le pseudo sous lequel je bossais : Wild Dog.







:copyright: YOU_COMPLETE_MESS
Revenir en haut Aller en bas
https://asaria.forumpro.fr/t4917-viktor-graham-pour-vous-faire-vi

Ancien ; Longue-Vie

Connor Johnson
Connor Johnson

Feat : Daniel Craig
Nombre de messages : 69
Age du personnage : 126 ans
Côté coeur : Célibataire

Points RP du mois : 5


(Terminé) The Minister and The Writer # Pv Connor Johnson Empty

MessageSujet: Re: (Terminé) The Minister and The Writer # Pv Connor Johnson (Terminé) The Minister and The Writer # Pv Connor Johnson Icon_minitimeDim 21 Juil 2019, 14:13

The Minister and The Writer
Connor Johnson & Viktor Graham

  

Je tire plus longtemps sur le cigare avant de laisser échapper quelques volutes de fumée. La discussion tend à m’agacer. Ces médias qui passent leur temps à découvrir les paradoxes de la cité délivrent leur morale et leur bien-pensance à qui veut l’entendre. Ils m’ennuient au point que je serais même prêt à prendre des mesures contre eux si je détenais plus de pouvoir au sein du gouvernement. Ils font croire qu’ils ne recherchent qu’à informer les citoyens de la cité mais ils sont dans l’incapacité de comprendre qu’il est préférable d’attendre la fin de la crise Epsilon pour donner davantage de détails. Ils veulent faire du chiffre, vendre. Voilà la vérité et maintenant que j’ai pris le temps d’écouter ce qu’ils avaient à dire, je vais riposter.


« Vous pensez que je suis sur la défensive parce que je connais que trop bien la nature de votre profession. L’histoire de l’ancien monde nous a aussi montré qu’il existe bien plus de personnes prêtes à pointer du doigt la moindre anomalie qu’à s’investir dans un projet de société. Y compris les médias qui se contentent de poser des questions et qui n’apportent aucune réponse pragmatique. Nous ne vivons pas dans un monde utopique et cela n’a jamais été le cas. Nos adversaires ne sont pas stupides. Ils peuvent écouter ce qui se dit dans les médias pour s’en servir contre nous. Mais, ce qui compte pour vous ce n’est pas l’intérêt supérieur de la cité, c’est simplement de pouvoir vendre vos journaux, vos livres et vos scoops. Alors, s’il vous plaît, gardez votre morale pour vous et soyez un peu sérieux. » 


Tous ces vendeurs de papiers, tous les mêmes. Je ne parle même pas de ceux qui se trouvent dans un studio de télévision. Je tire encore sur le cigare et je m’accoude cette fois sur la table. La musique continue de créer une atmosphère agréable mais le sujet abordé me rend hermétique à cet environnement festif.
 

« Le temps viendra pour donner des détails. Mais, ce n’est pas encore le moment. Ce n’est pas un mensonge mais une nécessité à l’heure actuelle. Si vous n’êtes pas satisfait, libre à vous de considérer tout ceci. Je sais ce que je fais et je sais ce que je ferai si on se met en travers de ma route. »


La diplomatie a ses limites et il convient que tous le comprennent au sein de la cité. Epsilon doit être affronté mais ce n’est pas pour autant que l’on doit uniquement se focaliser sur eux. Maintenant que ce cher écrivain m’a rendu de mauvaise humeur, je ne compte pas le louper sur ses envies de documentaire.

« Je vois…Je sais toutefois que l’auteur a déjà un parti pris sur la question. L’esprit est libre de penser ce qu’il souhaite une fois qu’il est bien orienté ? »
 
Maintenant, j’ai le droit au couplet sur ses informateurs.  Si ceux-ci n’avaient pas entendu parler de cette attaque, je n’aurais même pas à m’interroger sur leur niveau de compétences. Mes sourcils se haussent et je n’accorde pas trop d’importance à ces révélations.
 
« Ecoutez, je ne sais qui est votre source mais je ne suis pas impressionné. Ce n’est pas un réel scoop pour moi de vous l’entendre dire. Elle a été attaquée en plein cœur de la cité. Les bruits peuvent circuler très vite même si on essaye de ne pas trop en dire. »

Le gouvernement musèle les médias. Le gouvernement cache des choses sur Epsilon. A l’écouter, le gouvernement est responsable de tout dans cette crise. En vérité, il ne s’agit que de la rancœur d’un fantasque scientifique qui a côtoyé Allianka de Nephtys au gouvernement il y a bien des années. De là à faire correspondre leurs vérités et la vérité, il y a un monde. A l’évocation du Ministre Van Harper, je rebondis tout de suite.

« Pourquoi ne posez-vous pas la question à Monsieur Van Harper ? Il pourra certainement vous faire part de sa façon de voir les choses. Si vous avez été piégé, ce n’est pas à cause du gouvernement mais à cause d’Epsilon. Si il a reçu des ordres émanant de la tour gouvernementale, êtes-vous prêt à les discuter publiquement ? »

A force de les entendre, je perds patience et je montre les éventualités possibles pour résoudre cette crise. Si il n’est pas possible de parvenir à un compromis par la discussion, la sanction représente une autre alternative. Alors que la discussion semble prendre une tournure désagréable, je suis surpris par la carte de visite que « l’écrivain » me tend.

« Je ne connais pas d’écrivain avec ce surnom. »

Je l’observe un instant puis je me reconcentre sur l’individu. Mon visage montre que je me laisse aller à quelques instants de réflexion. Ca sent le mercenaire derrière cette approche pas très surprenante. J’en suis venu à me poser des questions assez rapidement d’ailleurs.

« Je vais y réfléchir et je vous informerai de ce que l'on peut envisager. Plus tôt on les aura, mieux ce sera pour tout le monde. Le numéro est toujours valable j’imagine ?  »






:copyright: YOU_COMPLETE_MESS

Revenir en haut Aller en bas

Mercenaire Asarien

Viktor Graham
Viktor Graham

Feat : Nikolaj Coster Waldau
Nombre de messages : 158
Age du personnage : 37 ans
Côté coeur : Personne pour le moment

Points RP du mois : 0


Informations Complémentaires
Pouvoirs ou Capacités: Illusion - Aérokinésie - Télépathie
Appartenance: Asarien
Activité/Métier: Ecrivain - Mercenaire

(Terminé) The Minister and The Writer # Pv Connor Johnson Empty

MessageSujet: Re: (Terminé) The Minister and The Writer # Pv Connor Johnson (Terminé) The Minister and The Writer # Pv Connor Johnson Icon_minitimeMar 30 Juil 2019, 19:26

The Minister and The Writer
Connor Johnson & Viktor Graham
La musique était partout autour de nous et les conversations émanaient de toute part, mais j’étais concentré sur l’homme assis devant moi. Je savais qu’en abordant le ministre Johnson, j’aurais beaucoup de mal à le rendre confiant et à lui montrer que j’étais de son côté et que j’appuyais inconditionnellement le pouvoir en place et la Grande Conseillère. Mais leur manière d’apprivoiser l’ennemi et ses attaques ne me convenait pas et la population se posait trop de questions. Epsilon avait été vexé, contrarié par la manière d’agir du gouvernement et depuis, des attaques avaient été perpétrées.

- Je ne fais pas partie des médias. Je suis avant tout un citoyen qui ne comprend pas ce qui se passe, qui voit et observe un danger qui se rapproche. Ne me rabaissez pas au rang de journaliste ou de paparazzi, vous feriez une grosse et stupide erreur, Monsieur le Ministre. Ce  n’est pas parce que j’écris des ouvrages, que j’accorde des interviews que je dois obligatoirement penser la même chose qu’eux.

Je voyais un peu plus clair dans le jeu du gouvernement qui attendait le moment propice pour dévoiler ses intentions.

- C’est ce que je voulais vous entendre dire. Je vois enfin que le gouvernement sait qu’il doit prendre au sérieux cet ennemi. Vous parliez des médias comme des furoncles infectés, mais ils pourraient vous apporter beaucoup d’aide. Pourquoi ne pas piger Epsilon et demander au ministre des émias qui possède aussi le Time’s Revolution de placer l’ennemi sur des fausses pistes à travers des articles ? Embrouillez leurs esprits pour pouvoir les attaquer plus facilement. Mais, ça vous devez aussi le savoir.

Ce cher ministre était devenu irritable et quoi que je puisse lui démontrer, il se braquait. J’avais peut-être mal visé en pariant sur ce membre du gouvernement. Un autre aurait pu avoir l’esprit plus ouvert et accepter les critiques. Il m’attaqua sur ma manière e m’investir dans mon prochain livre et il me porta un coup bas.

- Vous pensez que j’ai le pouvoir d’orienter les esprits de chacun des citoyens de la cité et donc de les manipuler ? C’est peut-être votre manière d’agir, ce n’est pas la mienne. Je considère chaque Asarien comme étant doué d’une intelligence vive pour se faire une opinion finale. Cet ouvrage servira avant tout à chacun de se poser ses questions, de réfléchir, d’analyser. Nous sommes tous libre de cela … n’est-ce pas ?

L’aide que je lui offrais ne paraissait pas l’intéresser. Mes sources avaient pu localiser l’attaque de la Grande Conseillère qui n’avait pas été relatée dans les journaux. Il ne m’était pu possible de discuter avec le ministre. Il ne comprenait pas où je voulais en venir, il embrouillait et définissait mal mes mots. Je n’avais pas été piégé par Epsilon, c’était une amie qui l’avait été et je l’avais secourue. Johnson comprenait tout de travers et c’était dommage d’en arriver là.

- Vous vous trompez et vous êtes complètement sourd et hermétique à tout. Je ne suis pas là pour discuter des ordres du ministre des médias et de les remettre en question. Je veux savoir  s‘il a bien reçu ces ordres. C’est tout là, la différence.

Je perdais mon temps devant un homme fermé et qui ne prenait pas le temps d’analyser ce que je luis disais. Je sortis de la poche intérieure de ma veste une carte de visite, mais ce n’était pas celle de l’Écrivain.

- Parce que ce n’est pas un surnom d’Ecrivain, Monsieur le Ministre. Vous devriez prendre le temps de lire cette carte. Elle vous révèle tout.

Il devra lui-même faire un travail sur ses réflexions et sur la vérité qu’il détenait dans la main avec ma carte. Les traits du visage de mon interlocuteur se refermèrent aussitôt et je compris que l’Ancien cherchait à percer mon mystère et mon secret. J’étais télépathe et j’étais capable de me protéger des intrusions dans mon esprit même si j’avais en face de moi un Ancien doté de pouvoirs plus puissants que moi.

- Le numéro est toujours valable. Appelez-moi à n’importe quel moment du jour ou de la nuit, quand vous serez dans de bien meilleures dispositions pour discuter avec moi.

J’appelai la serveuse qui me présenta une petite tablette où j’appliquai l’empreinte de mon pouce pour payer les consommations du ministre et les miennes. Je me levai de mon siège, boutonnant mon veston.

- J’attends votre appel, Monsieur le ministre. A votre convenance.  Il faut faire vite et enrayer le poison qui ronge la cité. C’était un plaisir de discuter et de partager avec vous. Je vous souhaite une bonne fin de soirée.

Je le saluai d’un signe de la tête et je me dirigeai vers la sortie du night-club. Johnson était méfiant. J’aurais eu la même attitude si j’avais été dans son cas. Il devait maintenant examiner et considérer ma proposition et à partir de là, s’il acceptait, je lui dévoilerais mon autre activité qu’il avait due deviner, certainement.

HRP : Merci pour le RP Monsieur le Ministre.
Au plaisir de vous croiser une prochaine fois !  Wink








:copyright: YOU_COMPLETE_MESS
Revenir en haut Aller en bas
https://asaria.forumpro.fr/t4917-viktor-graham-pour-vous-faire-vi


Contenu sponsorisé



(Terminé) The Minister and The Writer # Pv Connor Johnson Empty

MessageSujet: Re: (Terminé) The Minister and The Writer # Pv Connor Johnson (Terminé) The Minister and The Writer # Pv Connor Johnson Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
(Terminé) The Minister and The Writer # Pv Connor Johnson
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un bain de soleil [Libre] {Hentaï} [Terminé ]
» Un nouveau logis...[hentaï /terminé]
» Doux moment en forêt (PV Yuko) [Hentaï] [Terminé]
» Une après-midi tranquille ? [PV Yuko] [Hentaï] [terminé]
» Une nuit qui prend tout son sens [Hentaï PV Kaine] [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Asaria, terre de prophétie ::  :: Prologue :: Nos Plumes à Lire !-
Sauter vers: