AccueilRechercherMembresS'enregistrerConnexion

 

 (Terminé) The mystery of the underground [Kurtis]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Rebelle Humaine

Elisabeth Pearson
Elisabeth Pearson

Feat : Bridget Regan
Nombre de messages : 932
Localisation : Quelque part...
Age du personnage : 30 ans
Côté coeur : Endurci

Points RP du mois : 0


Informations Complémentaires
Pouvoirs ou Capacités: Espionne et caméléon, experte en armes
Appartenance: Rebelle, ex-traitresse au service des Asariens
Activité/Métier: Agent des Opérations Externes et Espionnage - Bosse dans le garage de Kurtis Hall

(Terminé) The mystery of the underground [Kurtis] Empty

MessageSujet: (Terminé) The mystery of the underground [Kurtis] (Terminé) The mystery of the underground [Kurtis] Icon_minitimeDim 28 Avr 2019, 18:46

The mystery of the underground
Kurtis Hall & Élisabeth Pearson


 
J’avais laissé la jeune femme retourner dans les tréfonds de la cité. Si elle ne m’avait jamais révélée qui elle était, j’avais deviné que la blondinette au caractère bien trempée était une Insoumise. Nous avions fait, toutes les deux, une découverte très étrange dans l’un des tunnels souterrains qui servaient, au tout début de la construction d’Asaria, aux rames du métro. Toutes ces galeries et ces rails avaient été, petit à petit abandonnés au profit d’un métro aérien et protégé  par de longs tunnels en verre et qui reliait chaque dôme les uns aux autres.
 
Si Blondie avait regagné son abri, moi j’avais emprunté un autre chemin qui me permettait de longer, au-dessus de ma tête, tout le bidonville sans montrer mon nez aux Miliciens qui patrouillaient encore. J’avais suivi le labyrinthe que je connaissais par cœur depuis des années, durant presque une heure. Au bout de ce boyau sombre et humide m’attendait …
 
Rien …
 
La fin de mon voyage. Il y avait de vieilles tôles qui se dressaient devant moi et un petit sourire ourla mes lèvres. Derrière ce mur fictif se trouvait une petite sortie, assez étroite, et qui donnait à l’extérieur, dans les Terre Sauvages. Je n’avais plus qu’à déplacer ces tôles pour me glisser derrière, mais je savais aussi que la nuit n’avait pas terminé son œuvre et que les Asariens comme les Miliciens pouvaient chasser hors des dômes tant que les premiers rayons du soleil n’apparaissaient pas. Ce n’était pas le moment de prendre des risques inutilement.  Je m’installai sur une vielle pierre polie par les années et je calai mon dos contre la tôle, moins froide que les parois de ces catacombes. Je posai mon arme sur mes cuisses prête à m’en servir si quelqu’un osait s’approcher de ma position. Je m’étais dirigée dans ces galeries grâce à une lampe de poche aussi petite que ma paume. Un gadget opportun pour ce genre de situation. Je l’avais éteint pour retomber dans la noirceur des souterrains et ne pas divulguer ma présence si jamais un curieux avait décidé de venir par ici.
 
**********
 
Deux heures …
C’est le temps qu’il me fallut pour patienter, pour être certaine que plus aucun Asarien ne foulait la nature indomptée de cette terre qui nous avait accueillis après la Pluie de feu. Je me remis sur mes pieds et je déplaçai la grande tôle toute cabossée et je me faufilai derrière pour emprunter un passage étriqué entre les roches. Je tâtonnai de mes mains pour avancer et enfin ouvrir le feuillage touffu et imposant qui dissimulait de l’autre côté l’entrée de la grotte.
Dehors, l’air pur fut une libération immédiate. L’hiver commençait tout juste à s’installer et je sentais toutes les odeurs particulières de la nature qui s’éveillait sous les prémices de l’astre solaire. Le ciel était clair et je savais alors que je ne risquais plus rien de la part des Asariens.
Cependant, je devais rester sur mes gardes. Il existait malheureusement, dans les rangs de la Milice, des humains qui nous traquaient … Des humains qui avaient renié leur sang et leur race pour chasser, capturer ou tuer les Leurs et qui vouaient un culte à cette race de monstres.
 
A travers les hautes herbes, j’avançai tel un félin, écoutant tous les bruits autour de moi. Je marchai vers une direction précise : ma jeep.
Je l’avais cachée sous des branches toutes feuillues et assez éloignée de l’entrée de la galerie pour ne pas qu’on puisse soupçonner quoi que ce soit. Tout en me mouvant avec une extrême minutie, je profitai du lever du soleil et de ses couleurs qu’il dessinait dans le ciel. C’était magnifique et c’était aussi ces instants de vie que ces Mutants ne pourraient jamais nous enlever. Je m’adossai à un arbre pour contempler le soleil s’étirer totalement au-dessus des terres sauvages avant de rejoindre ma jeep et de la libérer de sa cachette.
 
**********
Mon expédition jusqu’au QG secret du Faucon, siège de la Rébellion me prit deux heures supplémentaires. Je n’avais pas cessé de penser, depuis la nuit dernière, à ce que j’avais trouvé en compagnie de l’Insoumise, de ces lettres et cette phrases peintes sur un mur qui avait été érigé là pour, sans aucun doute,  masquer et étouffer quelque chose au point d’être aussi important … Qui en était responsable ? Devait-on, nous les Rebelles s’en inquiéter ? Je voulais au moins faire des recherches grâce au réseau informatique dont disposait le Faucon, en toute sécurité.
 
Après avoir pris un tunnel avec ma jeep, j’arrivai dans l’antre du QG qui se trouvait au creux d’une montagne. C’était une ancienne base militaire datant des années 2000 et dont les installations bien que précaires, avaient résisté au temps et à l’érosion. Les Rebelles l’avaient remis sur pied avec quelques changements et apports de la technologie asarienne. Au moins ces monstres nous servaient à quelque chose !
 
Le sas intégré à même la roche s’éleva au sein même de celle-ci pour me faire accéder aux différents niveaux du QG. Il y avait toujours du mouvement. Les équipes fonctionnaient sur un planning de rotation pour garder un œil sur tout ce qui pouvait agiter la cité et aussi les Terres sauvages et le village. Avant d’avertir notre leader, j’avais besoin d’un peu plus d’éléments en ma possession. La salle de surveillance grouillait d’agents et je bifurquai dans une pièce plus petite où il n’y avait personne.
Je m’installai devant un ordinateur de libre, entrant mes codes secrets de la Rébellion. Je tapai en premier, dans le moteur de recherche, la phrase que j’avais lue : «Le SEER n’était que le début ».
Je fis choux blanc. Rien ne correspondait à ma recherche.
Je tapai ensuite les deux lettres  RJ et une liste de noms m’apparut tous inconnus aussi bien les uns que les autres. Je cliquai sur le premier pour y lire les informations à son sujet.
Des pas dans le couloir s’approchèrent de l’entrée. Je tournai mon visage par-dessus mon épaule au son d’un raclement de gorge et un  visage familier me scrutait avec ses yeux.
 
- Kurtis ! Je ne savais pas que tu étais au QG. Je me suis mise dans cette pièce pour être tranquille et vérifier certaines choses étranges.
 
Je fis pivoter mon siège vers mon chef de section.
 
– La nuit dernière, je suis tombée sur quelque chose de louche dans les souterrains. Sur une paroi rocheuse,  les lettres RJ ainsi qu’une phrase : «  Le SEER n’était que le début »  étaient peintes. Ce mur semble-t-il a été construit pour enterrer ou barrer l’entrée d'une autre galerie, d’un endroit. Je n’en sais rien, mais quelqu’un a bien construit cette cloison pour dissimuler quelque chose.
La peinture était usée, donc cela doit remonter à plusieurs années … Je ne devrais même pas me soucier de ça …

 
Mais si cette histoire pouvait nous donner un atout majeur pour donner un bon coup aux Asariens, il fallait peut-être creuser dans cette direction
 
- Si ces Mutants dissimulent ce genre de secret, c'est que cela doit être important ...Autant qu'on surveille nos arrières !



2981 12289 0



   I AM A SHADOOW

   

   


Dernière édition par Elisabeth Pearson le Lun 12 Aoû 2019, 18:42, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas

Rebelle Humain

Kurtis Hall
Kurtis Hall

Feat : Tom Hardy
Nombre de messages : 33
Age du personnage : 33 ans
Côté coeur : Célibataire

Points RP du mois : 0


(Terminé) The mystery of the underground [Kurtis] Empty

MessageSujet: Re: (Terminé) The mystery of the underground [Kurtis] (Terminé) The mystery of the underground [Kurtis] Icon_minitimeLun 13 Mai 2019, 15:39

The mystery of the underground
Kurtis Hall & Élisabeth Pearson


     
 
Vadrouiller, c’est ce que je fais de mieux. J’imagine que même en étant un responsable au sein des Rebelles, je dois être vu comme quelqu’un d’un peu particulier. Je fais les choses à ma manière et je pense que l’on préfère voir mes résultats. Les petites raclures de caïds ne deviennent pas des saints.
 
Alors, quand je m’insinue dans le QG Rebelle, je ne fais montre d’aucun complexe. Après tout, on est venu me chercher. Je ne suis pas venu taper à la porte. En arrivant, je distingue Elisabeth devant un poste.  « Certaines choses étranges ? » dis-je en allant droit au but, l’air concentré. Il n’est pas passé par le traditionnel ‘qu’est-ce qu’on a ?’. Elle se retourne vers moi et je l’écoute attentivement m’expliquer ses découvertes. « RJ…le SEER… » Ma voix grave laisse place à une profonde inspiration. Je réfléchis en essayant de mettre un lien entre ces éléments. RJ ne me dit rien au premier abord. Le SEER fait clairement référence aux asariens. Ceux qui l’ont injecté en eux sont devenus des Longues-Vie. « Le SEER a été une première étape dans la prise de pouvoir des asariens. Je crains que cela signifie qu’il y a quelque chose après…Pour dire que le SEER n’était que le début. C’est comme cela que je l’entends mais il faut trouver d’autres indices. »
 
 Puis, je repense à ces deux lettres.  « RJ peut faire référence à des initiales d’une personne. Il peut aussi s’agir d’un acronyme. Il faudrait que l’on trouve une liste d’asariens et que l’on mette en rapport les scientifiques qui ont pour initiales RJ. Ce pourrait déjà être un bon début. » Je suis assez vieux jeu dans le sens où je n’aime pas rechercher des informations sur ces machines. Je suis un homme qui ne tient pas en place. Alors, autant que je laisse ce genre de recherches à Elisabeth. « Ils doivent en dissimuler des secrets, c’est certain. » Ces maudits asariens ne rêvent que d’accroître leur domination.  Je lève les yeux un instant en continuant à réfléchir sur ce sujet. « Et si on essayait de voir ce qu’on peut trouver derrière cette paroi ? » Avec moi, tout se tente, ou presque.  Je reprends toujours au sujet de ses travaux de recherche. « La stagiaire n’est pas avec toi ? Elle pourrait t’aider pendant que je vais chercher de l’équipement pour la paroi… »



2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas

Rebelle Humaine

Elisabeth Pearson
Elisabeth Pearson

Feat : Bridget Regan
Nombre de messages : 932
Localisation : Quelque part...
Age du personnage : 30 ans
Côté coeur : Endurci

Points RP du mois : 0


Informations Complémentaires
Pouvoirs ou Capacités: Espionne et caméléon, experte en armes
Appartenance: Rebelle, ex-traitresse au service des Asariens
Activité/Métier: Agent des Opérations Externes et Espionnage - Bosse dans le garage de Kurtis Hall

(Terminé) The mystery of the underground [Kurtis] Empty

MessageSujet: Re: (Terminé) The mystery of the underground [Kurtis] (Terminé) The mystery of the underground [Kurtis] Icon_minitimeMer 15 Mai 2019, 17:27

The mystery of the underground
Kurtis Hall & Élisabeth Pearson


Devait-on se soucier de cette paroi mystérieuse ? Si ces Mutants nous cachaient quelque chose de très important qui pourrait toucher les Humains, alors oui, nous devions mettre notre nez dans cette histoire bizarre. Dans une petite pièce tranquille loin des allées et es retours des agents de surveillance, je m’étais installée devant un ordinateur pour tenter d’en connaitre davantage sur cette phrase sibylline et ces deux initiales.

Les agents du Faucon avaient cette particularité d’être autonomes. Nous répondions présents dès qu’une urgence ou une réunion demandaient notre présence. Mais chacun de nous, on vaquait à notre quotidien sans rendre des comptes, tant que cela ne mettait pas en danger notre groupe. Alors, avant d’aller taper à la porte de note leader et de nos têtes pensantes, je voulais vérifier plusieurs informations et apporter des renseignements concrets et non de simples spéculations.  Cela ne m’empêcha pas d’entendre dans mon dos, des pas félins et un raclement de gorge. En tournant ma tête pas dessus mon épaule, je découvris le visage de mon chef de la section des Opérations Externe.

Sans perdre de temps, je le mettais au parfum de mon histoire dans les galeries souterraines. La mystérieuse phrase ne me plaisait pas du tout et encore plus quand Venom m’expliqua sa propre pensée. Le SEER, ce sérum maudit qui avait transformé les humains en tout premiers Asariens et qui avait provoqué la destruction quasi-totale de la planète, et d’après mon chef, ce SEER pourrait  être le début de quelque chose de plus grand qui nous dépassait. Cela provoqua une grimace de dégout sur mes lèvres.

- Si tu as raison, on est vraiment dans une grande merde ! Les Anciens auraient pris tout ce temps pour créer leur cité, se protéger du soleil, redorer leur puissance pour pouvoir passer à l’étape suivante qui nous échappe complètement …

Qu’est- ce qu’il pouvait y avoir d’encore plus monstrueux que le SEER ? J’espérai que Kurtis se trompe à ce sujet. Une autre guerre comme celle qu’avait vécu nos ancêtres avec la pluie de feu, serait dévastatrice pour nous les humains, même si nous voulions l’anéantissement de ces Mutants, une fois pour toute ! Avant que mon chef n’arrive, j’avais déjà lancé une recherche sur les deux lettres.

- Un logiciel est entrain de lister tous les noms connus de la cité qui comporte ces deux lettres. Ça pourrait toujours nous mettre sur la bonne voie, tant qu’il n’y a pas une centaine de noms à gérer !

Kurtis ne mâchait pas ses mots, ni ne s’encombrait des protocoles de missions qu’avaient instaurés notre leader. Il aimait l’action, comme moi et retourner sur les lieux où j’avais vu cette paroi pour nous donner des indices qui m’avaient échappés.

- Retournez là-bas, pourquoi pas ! Mais je n’ai vu qu’un mur. On pourrait faire péter le mur avec les mini- bombes qu’une de nos équipes de terrain à voler lors d’un transport de matériel. Elles sont ultra efficace, d‘après ce qui est dit sur le marché noir et elles font très peu de bruit. Mais, malgré tout, si on les utilise, le bidonville va ressentir quelques vibrations et tremblements. Cela mettra la puce à l’oreille des Miliciens.

Je me calai contre le dossier du fauteuil en réfléchissant à une autre méthode.

- On pourrait percer le mur et faire passer une sonde à l’intérieur et voir ce qu’il y a de l’autre côté. C’est plus discret. Si tu as une autre idée, je suis preneuse !

Le temps de coordonner tout le matériel nécessaire et d’ici une petite heure, nous serions prêts à partir du QG.

- La stagiaire ? Quelle stagiaire ? Il y en a pas mal en ce moment qui font leurs preuves pour devenir des agents titulaires ! Les humains du bidonville n’en peuvent plus de toute cette misère. Il faut que cela cesse … Si tu me dis son nom, je pourrais la faire appeler. J’ai vu tout un groupe avec un formateur dans la salle d’entrainement quand je suis arrivée, elle est peut-être avec eux.

Le logiciel de recherches émit un petit son qui signifiait qu’il avait terminé de lister les noms connus dans la cité portant ces deux lettres comme initiales.

- Voici la fameuse liste des noms :
Rosemary Jobs
Randall Jones
Jamison Randroisie
Jeremiah Raydan
Jorgen Ranhich

Deux commencent par la lettre R et les trois autres, par la lettre J. Je vais lancer une autre recherche  sur chacun des noms pour savoir à qui on a affaire. Ça ne devrait pas pendre beaucoup de temps. Je pensais qu’il y aurait beaucoup plus d’individus portant ces deux lettres ! Au moins, ça nous donne un champ d’action plus grand avec peu de noms.


L’ordinateur émit un autre son. Le premier nom s’afficha, celui de Rosemary Jobs. Son dossier était très court.

- Rosemary Jobs, propriétaire d’une boutique de bijoux, divorcée, sans enfant. Il n’y a rien de plus. Je vois mal une femme qui aime le luxe et les pierres précieuses enterrer un secret derrière un mur, dans les tunnels souterrains !



2981 12289 0



   I AM A SHADOOW

   

   
Revenir en haut Aller en bas

Rebelle Humain

Kurtis Hall
Kurtis Hall

Feat : Tom Hardy
Nombre de messages : 33
Age du personnage : 33 ans
Côté coeur : Célibataire

Points RP du mois : 0


(Terminé) The mystery of the underground [Kurtis] Empty

MessageSujet: Re: (Terminé) The mystery of the underground [Kurtis] (Terminé) The mystery of the underground [Kurtis] Icon_minitimeLun 10 Juin 2019, 11:07

The mystery of the underground
Kurtis Hall & Élisabeth Pearson


   
Ces Asariens sont décidément imprévisibles. Non seulement ils passent du temps à asservir une population et à se livrer à leurs petits jeux salaces mais en plus de ça…ils en demandent davantage. Ils vont toujours plus loin dans leurs recherches à mesure que des ingénieurs talentueux mais à l’esprit un peu perturbé utilisent leur intelligence.
 

« J’serais pas étonné. Mais bon, on a l’habitude de tout ça maintenant. Ils pondent de nouvelles idées pour dominer le monde. Le reste…et bien…ce n’est que de la distraction. »
 
Je me contente simplement de hausser des épaules sans entrer dans le détail des divertissements asariens. J’échange un regard entendu avec Elizabeth qui a bien compris que j’évoque le temps qu’ils peuvent passer au Casino ou encore au Red Devil ou au Light of Diamond. Sans même aller jusqu’à ce qu’ils font chez eux. Bref, tout cela est une autre histoire. Il va falloir se bouger et sans trop banaliser les choses, j’essaye de rassurer Pearson. Impliquée dans ses recherches, elle me confie avoir lancé des recherches par l’intermédiaires d’un logiciel pour nous aider à dénicher quelques pistes. Alors, j’hoche la tête de haut en bas à plusieurs reprises pour lui donner mon approbation. Sa curiosité et ses talents sont une bonne chose et je suis satisfait de l’avoir dans ma section. La discussion bifurque sur les actions à entreprendre au sujet de cette paroi.

« Des mini-bombes, c’est aussi un peu risqué dans des souterrains..On va percer le mur. On ne va pas se rendre là-bas uniquement avec de quoi percer le mur. On ne sait jamais qui peut se trouver dans les environs. »
 
 Avec toute la finesse qui me caractérise, je n’ai pas précisé le nom de la stagiaire. Pour moi, cela parait une évidence mais il est évident que le recrutement attire du monde dans la Rébellion  et qu’une incompréhension est vite arrivée.
 

« Aurora Linson. Tu sais une jeune, blonde, plutôt bien dotée… »
 
Tout à coup, je m’attends à ce que le regard d’Elizabeth se fige. Certes, il est vrai que je discute avec une femme d’une autre femme comme si je m’adressais à un compère masculin. Je ne rougis pas pour autant mais je renchéris sur un ton plus sérieux.
 

« Elle vient nous rejoindre en tant qu’espionne au nom de code The White Mouse. Bref, si tu appelles les formateurs, le nom de code suffira à l’identifier si elle est présente. »

Comme quoi, j’ai aussi des connaissances derrière ce que je laisse entrevoir. Heureusement, le logiciel vient à mon secours et les résultats sont affichés à l’écran. Les noms ne me disent rien au premier abord. Elizabeth poursuit la recherche pour obtenir le profil de Rosemary Jobs.

« Un héritage ou un trésor plutôt qu’un secret. Bon je vais préparer le matériel pendant que tu continues. »

Je me fais sarcastique avant de laisser Elizabeth un petit moment. Mes pas m’amènent à l’armurerie ainsi que dans un dépôt abritant de nombreux matériels que nous utilisons dans les Opérations Externes. Je fais mon marché et je choisis soigneusement la perceuse ainsi que le coffret d’embouts adapté pour la pierre et un autre pour le béton. Les lunettes de protection sur le nez, je reviens avec mon fusil à énergie et tout mon équipement dans une caisse métallique à roulettes. Une fois arrivé au niveau de son poste, je tends à Elizabeth une paire de lunettes de protection.
 

« Alors, tu as trouvé quoi de beau sur nos résultats ? Habille-toi avec ton équipement de protection individuelle. On ne sait jamais ce que l’on trouvera au niveau de cette paroi si jamais nous venions à avoir des invités.   »



2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas

Rebelle Humaine

Elisabeth Pearson
Elisabeth Pearson

Feat : Bridget Regan
Nombre de messages : 932
Localisation : Quelque part...
Age du personnage : 30 ans
Côté coeur : Endurci

Points RP du mois : 0


Informations Complémentaires
Pouvoirs ou Capacités: Espionne et caméléon, experte en armes
Appartenance: Rebelle, ex-traitresse au service des Asariens
Activité/Métier: Agent des Opérations Externes et Espionnage - Bosse dans le garage de Kurtis Hall

(Terminé) The mystery of the underground [Kurtis] Empty

MessageSujet: Re: (Terminé) The mystery of the underground [Kurtis] (Terminé) The mystery of the underground [Kurtis] Icon_minitimeLun 17 Juin 2019, 18:03

The mystery of the underground
Kurtis Hall & Élisabeth Pearson


Impossible de savoir si nos armes viendraient à bout de ce mur que j’avais découvert dans les souterrains. Je n’avais pas pu étudier convenablement l’emplacement avec le danger qui me suivait aux fesses. Il fallait donc tout prévoir pour tente de passer de l’autre côté de cette cloison qui avait été construite pour cacher quelque chose de secret. Les mini-bombes pouvaient être la solution la plus radicale, mais elles provoqueraient des secousses dans le bidonville et les soldats comme la population sentiraient de légers tremblements. Percer la paroi à l’aide des lasers que l’on avait « empruntés » aux Asariens serait sans aucun doute le moyen le plus discret pour faire céder le mur.

Kurtis voulait intégrer à cette mission une jeune stagiaire dont il semblait connaitre sur le bout des doigts ses mensurations personnelles. C’était bien la toute première fois que mon chef de section se montrait aussi machiste que ça. Je fronçai les sourcils devant son comportement et il comprit qu’il avait fauté. Kurtis était mon chef, mais avant tout l’homme qui m’avait donné un boulot dans son garage et qui ne m’avait pas jugé pour mon passé de traitresse. Il m’avait démontré qu’il avait confiance en moi et quelles que soient les erreurs que j’avais pu commettre, je faisais partie de son équipe des Opérations Externes. Et là, je découvrais une toute autre facette d’un homme …

- Ok ! Je vais voir avec les formateurs et demander à la White Mouse de nous rejoindre en salle de débriefing dans une demi-heure.

Mon ordinateur émit une petite alarme. J’en avais presque oublié que j’avais lancé une recherche sur les initiales que j’avais trouvées peintes sur ce mur mystérieux. Je me doutais fortement que ces deux lettres seraient associées à un grand nombre de noms, mais au contraire, quel ne fut pas mon étonnement quand je découvris, à peine cinq identités. Des identités totalement inconnues pour moi et pendant que Kurtis partit récupérer le matériel nécessaire pour la mission, je programmai le logiciel pou effectuer de nouvelles recherches sur les quatre noms restant.

J’appuyai sur le bouton du télécommunicateur qui me relia au bureau des formateurs et le visage d’un des instructeurs apparut sur le mini écran.

– Ici l’Agent Pearson, le chef Kurtis Hall demande la localisation de la stagiaire Aurora Linson. Vous savez où elle se trouve ?

Un petit instant de silence durant lequel le formateur cherchait le renseignement dans sa liste de planning.

- Aurora Linson est en cours de self défense avec le groupe de l’instructeur Jensen, salle 6.

– Merci  

Je mis fin à la conversation et je me reliai à la salle d’entrainement numéro 6. Cette fois-ci ce fut le visage familier de Lukas Jensen, recruteur et formateur de la rébellion qui apparut sur le petit écran.

- Shadow ?

- Salut Lynx, est-ce que tu peux m’envoyer la stagiaire Aurora Linson dans la salle de débriefing. Kurtis a besoin d’elle, d’ici une demi-heure.

 - Il sait bien que tant que je n’ai pas donné mon approbation, aucun stagiaire ne peut faire partie d’une mission.

- Je ne suis qu’une messagère. Tu t’arrangeras avec lui.

Il coupa la communication, contrarié. Les deux hommes avaient des caractères très opposés, mais cela ne les empêchaient pas être amis même si leurs disputes étaient devenues une habitude au sein du QG. Lukas était un homme posé, réfléchi tout le contraire de Kurtis. Mon ordinateur me ramena au présent quand le logiciel émit cette même alarme qui signifiait que ses recherches étaient  terminées. Je lus avec attention les renseignements sur les autres identités :
Randall Jones était un ancien acteur qui s’occupait aujourd’hui d‘une école sur le cinéma. Marié depuis six ans, il n’avait aucun dossier judiciaire.
Jamison Randroisie, propriétaire d’une société de location de voitures. Il avait commis quelques magouilles avec la Banque Centrale, mais il était surtout connu pour vivre dans le luxe.
Jeremiah Raydan, agent administratif, employé pendant quinze ans  dans une société de matériaux qui avait été choisie par le gouvernement pour la construction des anciennes voies du métro souterrain, celle d’Erik Larsen.
Jorgen Ranhich … Le fichier était beaucoup plus important que ceux des autres identités.  Concentrée dessus, je découvris toutes les informations concernant cet homme. Il avait tout le profil. C’était un Conseiller du gouvernement. Il n’avait pas le titre de ministre, mais il pouvait participer aux différentes réunions. Il était aussi considéré comme un grand chercheur et scientifique. Il possédait sa propre société sur la génétique. Une société mise sous scellée lorsqu’il avait été éjecté du gouvernement pour avoir falsifié les signatures de la Grande Conseillère et de certains ministres, il y a de nombreuses années. Cet homme avait donc tout perdu.

Je basculai contre le dossier de mon siège, croisant mes bras contre ma poitrine. Je n’en revenais toujours pas de lire ce genre de renseignements.  Kurtis me sortit de mes observations lorsqu’il revint dans le bureau. Mon regard le détailla de pied en cape. Il était fin prêt pour partir en mission et il avait même dégoté une perceuse.

- Tu crois vraiment qu’une simple perceuse suffira ?  La perceuse à laser sera plus utile à mon avis, au vue de ce que je viens de découvrir. Je crois avoir une piste. Les initiales R.J.  pourraient appartenir à un ancien Conseiller du gouvernement qui a été viré pour avoir falsifié les signatures des ministres et de la Dirigeante. Il était aussi connu pour être un scientifique, possédant même sa propre société. Sauf qu’elle a été placée sous scellée quand il a trahi le gouvernement. Cet homme, Jorgen Ranhich, a tout perdu à partir de ce moment-là.

On avait le début de l’histoire, j’en étais certaine, mais quelque chose manquait pour avoir la suite. On avait besoin d’autres éléments pour relier cet homme à ce que j’avais trouvé dans le tunnel.

- Pourquoi cette cloison dans ce tunnel ? Avait-il recréé ses laboratoires sous terre pour être tranquille ? Le métro souterrain n’a pas duré longtemps puisque le gouvernement a entrepris quinze ans après son existence, la construction du métro aérien. Donc, les galeries lui offraient la tranquillité pour se cacher. Mais, il lui fallait des locaux, les construire … Comment-a-t-il fait ?

Je me penchai sur l’écran pour retrouver une information que j’avais lu un peu avant au sujet du métro souterrain. Je copié/collé le nom que j’avais trouvé pour faire de nouvelles recherches qui s’avéra êtres rapides.

- A cette époque, le gouvernement avait fait appel à une société de matériaux pour construire le métro souterrain. Elle appartenait à un certain Erik Larsen qui est le … beau-frère de Jorgen Ranhich !!! Grâce à sa société, il a aidé à reformer les laboratoires sous le bidonville !  

Je me levai de mon siège, tapotant l’épaule de mon chef.

- On va bien s’amuser ! J’ai demandé à Lukas d’envoyer la jeune stagiaire à la salle de débriefing numéro 6. Il n’était pas content. Tu te débrouilleras avec lui. Je vais récupérer mon équipement et je vous rejoins dans vingt- minutes !




2981 12289 0



   I AM A SHADOOW

   

   
Revenir en haut Aller en bas

Rebelle Humain

Kurtis Hall
Kurtis Hall

Feat : Tom Hardy
Nombre de messages : 33
Age du personnage : 33 ans
Côté coeur : Célibataire

Points RP du mois : 0


(Terminé) The mystery of the underground [Kurtis] Empty

MessageSujet: Re: (Terminé) The mystery of the underground [Kurtis] (Terminé) The mystery of the underground [Kurtis] Icon_minitimeSam 29 Juin 2019, 18:35

The mystery of the underground
Kurtis Hall & Élisabeth Pearson


   


Je ne prête pas forcément beaucoup d’importance aux susceptibilités de chacun. C’est pourquoi il en ressort que je suis souvent caractérisé avec des termes commençant par un C par mes collègues de la Rébellion. C’était déjà le cas avant d’une certaine façon. Il faut que les choses se fassent vite et les grains de sable n’ont pas à s’insinuer dans cette belle mécanique explosive.  

« La perceuse simple pourra être utilisé lorsqu’il faudra procéder avec minutie pour éviter de générer trop de dégâts. Mais, tu as raison, on va aussi prendre la perceuse à émission laser. Tiens donc, un truand parmi ces truands d’asarien. C’est intéressant. Ce Jorgen Ranhich est mort des mains du gouvernement ? On sait où il est ? Où était sa société ? » 
 
Les questions me viennent naturellement à l’esprit. Peu de temps après, Elizabeth me fait part d’autres interrogations. On est en train de creuser la question pour résoudre l’énigme Ranhich. Si toute cette situation est due à un ministre banni à l’orgueil démesuré, il faut craindre le pire. Rien n’est pire que l’orgueil d’un asarien, qui plus est si il est un Longue Vie.
 

« Si je veux me cacher, il est tout à fait compréhensible de le faire sous terre. Il avait peut-être des contacts pour construire ces infrastructures. Il est un ancien membre du gouvernement. Il avait le temps devant lui. Si l’individu a piqué dans la caisse du gouvernement, il s’est peut-être facilité la tâche…à moins qu’il dispose d’un pouvoir particulier…une sorte de télékinésie pour modeler le terrain. »
 
Pearson continue de pianoter devant son écran pendant que je déblatère toutes mes hypothèses en partant de la plus probable. Peu de temps après, elle retrouve des bribes d’information menant à un dénommé Erik Larsen.

« Il avait donc bien les contacts pour entreprendre son projet. »
 
La Rebelle se lève et m’explique la situation vis-à-vis de la stagiaire. J’expire profondément lorsqu’elle fait mention de Lukas. Ce type ennuie la terre entière ou en tout cas, ma personne au minimum.
 

« Qu’est ce que tu lui as encore dit pour énerver ce brave homme ? C’est bon je m’en occupe…»
 
Bon, il y a une forme d’ironie quand je fais mine d’accuser Pearson d’être à l’origine des désagréments que nous cause Lukas. J’hoche la tête de haut en bas lorsqu’elle nous donne rendez-vous en salle de débriefing puis je me dirige jusqu’à la salle numéro 6. Une fois arrivé sur place, je vois le formateur à côté de la stagiaire. L’échange de regard est tendu dés les premières secondes.
 

« Hall, tu es buté. les stagiaires n’ont pas à participer à nos missions tant que nous n’avons pas terminé leur formation ! »
 
Inévitablement, je commence à me racler la gorge en déposant mon équipement contre le mur.

« Considére qu’il s’agit d’un avant-goût pour ta stagiaire. Je te la rends après. Tu sais bien que nous n’avons pas toujours le temps d’attendre. Surtout, un type comme moi. White Mouse peut aussi donner son avis sur la question ? »
 
Je me tourne vers la stagiaire pour qu’elle s’exprime si elle en a envie et en attendant Elizabeth pour désamorcer la situation.


2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas

Rebelle Humaine

Elisabeth Pearson
Elisabeth Pearson

Feat : Bridget Regan
Nombre de messages : 932
Localisation : Quelque part...
Age du personnage : 30 ans
Côté coeur : Endurci

Points RP du mois : 0


Informations Complémentaires
Pouvoirs ou Capacités: Espionne et caméléon, experte en armes
Appartenance: Rebelle, ex-traitresse au service des Asariens
Activité/Métier: Agent des Opérations Externes et Espionnage - Bosse dans le garage de Kurtis Hall

(Terminé) The mystery of the underground [Kurtis] Empty

MessageSujet: Re: (Terminé) The mystery of the underground [Kurtis] (Terminé) The mystery of the underground [Kurtis] Icon_minitimeJeu 04 Juil 2019, 18:36

The mystery of the underground
Kurtis Hall & Élisabeth Pearson

Nos explications et nos suggestions à propos de ce type nommé Jorgen Ranhich commençaient à dessiner une vision de la situation. Bien sûr, nous n’avions que des hypothèses pour le moment, rien de vraiment sûr à nous mettre sous les dents, mais tout semblait s’imbriquer de la meilleure des façons. Je cliquai sur les pages du fichier que je venais d’ouvrir pour tenter d’apporter des réponses à Kurtis.

- Rien n’indique qu’il soit mort, pas de déclaration officielle.

Je me connectai au serveur de la cité d’Asaria pour chercher des articles dans les médias concernant les activités de cet homme.

- Étrange, là non plus, il n’apparait nulle part. Le dernier article le concernant remonte à plus de 15 ans. Il est daté du 15 Décembre 2093, lors d’une soirée de gala pour les fêtes de Noel organisé par le PDG de la Storm BioTech Corporation, le patriarche, Wouter Storm Van Leeuwen. A partir de là, Jorgen Ranhich disparu de tous les réseaux.

Quant à la société de cet homme :

- Elle a été mise sous scellée par la Milice et démantelée sur ordre du gouvernement. Les locaux n’ont jamais été reloués ou achetés. Il semblerait que tout soit vide.

Tout ce que Kurtis avançait comme folle histoire tenait debout. Quel serait l’endroit le plus ingénieux et le plus discret pour se retrouver protéger à l’abri des regards indiscrets et de ses ennemis ? Les souterrains. Et cela me donnait une idée. Je lançai une autre recherche, cette fois-ci elle s’appliquait à la société qui avait été en charge de la construction de l’ancien métro souterrain.

- Au tout début de la création d’Asaria et lorsque les dômes ce sont multipliés, le gouvernement a publié une demande pour faire jouer la concurrence. C’est la société d’un certain Erik Larsen qui a obtenu le contrat. Et devine quoi ? C’est le beau-frère de Jorgen  Ranhich. Voilà l’aide dont il avait besoin pour se créer son petit nid de laboratoire sous terre ! L’entreprise de son beau-frère possédait tous les matériaux nécessaires pour creuser et établir les lignes des voies de l’ancien métro ! Il avait pour ainsi dire tout à sa disposition sous la main !

Kurtis s’était absenté un moment  pour aller constituer le paquetage pour la mission avec tout le matériel et les armes qui nous serviraient pour tenter de percer à jour ce mystère. Il m’avait donné ordre de joindre une de nos nouvelles stagiaires et comme je m’y attendais, notre recruteur en chef, Lukas Jensen n’était pas du tout ravi que Kurtis Hall ne respecte pas les règles établies. Moi, je n’étais qu’une messagère et ce fut bien ce rôle-là que j’entrepris de jouer auprès de mon  chef des Opérations Externes. La petite réponse ironique de Venom me fit sourire tandis que je me levais enfin de devant l’ordinateur.

- C’est avec plaisir que je te laisse discuter avec Lynx !

Je partis en direction du magasin d’armes avec pour consigne de rejoindre Kurtis et la nouvelle dans la salle de débriefing numéro 6. Les deux portes coulissèrent devant moi pour me laisser entrer dans c que nous appelions, nous les Rebelles dans notre jargon : Le Donjon.

- Salut Andy!

- Bonjour Shadow, tes armes habituelles ?

- Oui, s’il te plait.

Le responsable de l’armurerie du Faucon connaissait parfaitement les petites manies de chacun d’entre-nous et nous savions que rarement à lui demander de nouvelles armes, sauf pour des missions plus précises et plus délicates. Il se retira à l’arrière du magasin pour revenir quelques minutes après avec mes armes.

- T’as une mission avec Kurtis ? Il vient de passer un peu avant toi et il m’a demandé des armes peu habituelles.

Andy déposa sur le comptoir mon Glock dernier cri avec son charger de 10 cartouches. C’était mon arme favorite et passe partout. La seconde arme était un Ruger MK II avec son silencieux. Depuis le temps que je bossais chez les Rebelles, j’avais confiance en Andy.  Je vérifiai juste les fonctions de mes armes avant d’en mettre une sous mon débardeur, dans mon dos et la seconde dans mon holster de cuisse.  

- Oui, on va sonder les tréfonds d’Asaria, ça nous changera un peu. Qu’est-ce que tu as en réserve pour les stagiaires quand ils vont sur le terrain ?

- Lukas est très stricte avec ça : gilet pare-balles et au choix : un blaster léger ou une arme avec cartouches de type Geind EL-552.

- On va commencer par un blaster et positionne le déjà sur l’option « étourdir ». Je préfère éviter de me retrouver avec la peau brulée à cause d'une fausse manœuvre.

Il me prépara tout ce dont j’avais besoin et je pris le gilet ainsi que l'arme avec moi, direction la salle de débriefing. Même avant que les portes ne s’ouvrent, j’avais reconnu la voix de Lukas qui demandait des explications à Kurtis. Je fis mon entrer en saluant le Recruteur et la nouvelle stagiaire ... qui n'était visiblement pas celle que nous attendions, et je déposai tout mon matériel sur la table de réunion.

- J'imagine que ta petite protégée n'était pas encore en forme pour le terrain et tu nous as choisi quelqu'un d'autre ! On va en mission souterraine et je ne la perdrais pas de vue, tu peux me faire confiance. Je ne peux pas te promettre qu'il n'y aura aucun danger, mais nous serons vigilants.

Le Recruteur expliqua pourquoi son choix s'était alors posé sur celle qu'il nommait Lady Eagle ...

A SUIVRE ...




2981 12289 0



   I AM A SHADOOW

   

   
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé



(Terminé) The mystery of the underground [Kurtis] Empty

MessageSujet: Re: (Terminé) The mystery of the underground [Kurtis] (Terminé) The mystery of the underground [Kurtis] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
(Terminé) The mystery of the underground [Kurtis]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un bain de soleil [Libre] {Hentaï} [Terminé ]
» Un nouveau logis...[hentaï /terminé]
» Doux moment en forêt (PV Yuko) [Hentaï] [Terminé]
» Une après-midi tranquille ? [PV Yuko] [Hentaï] [terminé]
» Une nuit qui prend tout son sens [Hentaï PV Kaine] [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Asaria, terre de prophétie ::  :: Prologue :: Nos Plumes à Lire !-
Sauter vers: