AccueilRechercherMembresS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment : -34%
Tondeuse homme Panasonic ER-SC40-K PRO
Voir le deal
99 €

 

 (Terminé) Piéger l'ennemi [Pv Connor]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Grande Conseillère de la Cité
Ancienne ; Longue-Vie

Alianka De Nephthys
Alianka De Nephthys

Feat : Angélina Jolie
Nombre de messages : 2917
Localisation : Dans tes fantasmes les plus fous
Age du personnage : 130 ans
Côté coeur : La glace est éternelle. Seul le Feu en est le Maître

Points RP du mois : 3


Informations Complémentaires
Pouvoirs ou Capacités: Télépathie, Télékinésie, Cryokinésie
Appartenance: Ancien / Longue - Vie
Activité/Métier: Dirigeante du gouvernement.

(Terminé) Piéger l'ennemi [Pv Connor] Empty

MessageSujet: (Terminé) Piéger l'ennemi [Pv Connor] (Terminé) Piéger l'ennemi [Pv Connor] Icon_minitimeDim 12 Mai 2019, 17:15

Piéger l'ennemi

Connor Johnson & Alianka De Nephthys

48 heures après l’attentat

Depuis l’attaque d’Epsilon qui n’en était pas vraiment une, mais plus principalement un avertissement pour le gouvernement actuellement au pouvoir et moi qui en suis la Dirigeante, j’avais ordonné à ce qu’une équipe d’informaticiens étudie tous les dossiers des anciens ministres qui s’étaient retirés de leur plein gré ou bien que j’avais dû renvoyer pour diverses raisons. Le tout premier gouvernement datait de l’époque où le premier dôme fut construit. Déjà, nous les Anciens, nous avions pris en main notre survie et c’était dans une continuité toute logique que l’on décida de créer un gouvernement capable de faire de cette terre qui nous avait accueillis, notre nouveau monde.

Au fil des années, certains ministres ont préféré quitter la politique de la cité, d’autres ont commis des erreurs. De nouveaux visages composèrent alors mon nouveau gouvernement jusqu’à la configuration d’aujourd’hui. Presque cinquante-huit années s’étaient écoulées et les archives longues à étudier et à examiner. C’était aussi une solution pour lister les ministres que j’avais limogés du gouvernement et peut-être qu’Epsilon se cachait derrière l’un d’entre eux ou bien de plusieurs de ces individus. Le parchemin ainsi que le coffret avaient été confiés à la Milice et à sa section scientifique. Depuis, je n’avais pas quitté mon bureau ni la Tour gouvernementale. Je m’étais reposée un peu, mais il n’était pas question pour moi de renter paisiblement chez moi alors que notre ennemi pourrait frapper … encore.

Je possédais une petite pièce secrète, à l’intérieur même de mon bureau où se trouvaient une salle de bain et un petit dressing, ce qui me permettait de rester convenable et d’être auprès des informaticiens et en alerte continuelle. J’étais la Grande Conseillère, titre que je n’avais pas usurpé et si cet Epsilon était composé d‘anciens ministres limogés ou bien d’adversaires politiques, je n’allais plus attendre passivement que quelque chose se passe. La prochaine fois, cela ne serait plus un avertissement et tous mes ministres et leurs familles étaient en constante protection. Le ministre et Général Van Brënner avait appliqué le plus haut protocole pour la sécurité de tous les citoyens. La Milice s’était déployée dans toute la citée, à des points importants comme la Banque Centrale, le bâtiment de Recherches et de Santé et bien d’autres.

Assise derrière mon bureau, on m’avait remis un document comportant des noms que les informaticiens avaient sélectionnés. L’étude des archives n’était pas terminée, mais je pouvais déjà examiner ces quelques noms. J’avais demandé que les noms soient divisés en deux listes : les ministres que j’avais moi-même mis à la porte et ceux qui avaient démissionné pour raison personnelle. Celle qui m’intéressait le plus, était bien évidemment, la première. J’avais limogés peu d’Anciens et ces actions de ma part avaient toujours été motivées par la trahison que j’avais découverte provenant de ces Longues-Vies à qui j’avais fait trop confiance.
Jude Tarquy avait détourné une partie des fonds de la banque Centrale destinée à des travaux sur les dômes pour payer les salariés de sa société qui ne faisait plus aucun bénéfice. Il avait été obligé de rembourser tout ce qu’il avait volé au gouvernement.
Eléanor Cavalli avait été la complice de l’assassinait d’un ministre et propriétaire du night-club : The light of Diamond, Jack Warner. Elle était encore derrière les barreaux, mais elle pouvait avoir des complices
Ayden Scott avait voulu piéger la ministre de la Justice, Victoria Hunter lors d’un procès. Il était sorti de prison récemment après avoir purgé une peine de 10 ans.
Jorgen Ranhich, le dernier de la liste,  fut remercié pour ses fonctions, 4 ans après la mise en place du premier gouvernement pour falsification de ma signature et celles d’autres ministres. C’était la plus vieille affaire et elle remontait à une cinquantaine d’années. Jorgen avant aussi purgé une peine de 12 ans, sa société avait été placée sous scellée. Depuis, je n’avais plus jamais entendu parler de lui.

La voix de mon assistante personnelle, Marissa, qui s’éleva dans l’intercom, me sortit de mes réflexions

- Madame la Grande Conseillère, j’ai ici votre rendez-vous de 10H. Le ministre Johnson est là.

- Vous pouvez le faire entrer.

Je fis rouler mon grand fauteuil en arrière et je me levai en réajustant la veste de mon tailleur jupe de couleur blanche, attaché par deux boutons qui dissimulait un chemisier vermeille.  
J’avais demandé à Marissa d’envoyer un mail à la secrétaire du ministre pour lui proposer une entrevue. Il avait accepté de se déplacer dans les locaux du gouvernement, ce matin.
Je fis le tour de mon bureau pour venir accueillir le ministre. La porte s’ouvrit sous l’action de mon assistante qui invita Le Longue-Vie à entrer. Je tendis ma main pour l’accueillir.

- Bonjour Monsieur le Ministre, comment allez-vous ? Je vous prie de prendre place dans le divan nous y serons beaucoup mieux pour discuter.

Depuis la dernière fois, où ici même dans mon bureau, le ministre avait obéi à mes ordres et il m’avait laissée seule à ouvrir le petit coffret, je voulais m’entretenir avec lui sur tout ce que j’avais découvert et aussi cette liste de noms issue des archives gouvernementales.

- Marissa faites nous apporter du café et du thé.

- Bien Madame

Je laissai Connor s’asseoir dans le canapé et je pris avec moi ma tablette et la liste de noms qui étaient posés sur mon bureau.

- Vous savez, j’ai réussi à ouvrir ce petit coffret qu’Epsilon m’a gentiment envoyé en guise de cadeau d’avertissement alors que je dinais au restaurant. A l’intérieur de celui-ci, un message qui a été remis à la section scientifique de la Milice. Mais, j’ai une photo de celui-ci sur ma tablette. Tenez, regardez.

Je lui présentai ma tablette pour qu’il puisse examiner le message et le lire.

(Terminé) Piéger l'ennemi [Pv Connor] 1557673709-1555053968-1554708758-lettre

- Il semblerait que cette personne en veuille au gouvernement et à moi, en particulier. J’ai donc décidé de faire rechercher dans les archives gouvernementales tous les noms des ministres qui avaient démissionné ou que j’avais limogés pour fautes graves. Mes informaticiens ont dressé une liste et j’ai commencée à analyser les noms de celles et ceux que j’avais renvoyés. Il y a 4 noms et je me demande si parmi ces noms, il n’y aurait pas la tête pensante d’Epsilon ou bien l’un de ses membres.
Ministre Johnson vous êtes dans le gouvernement depuis le tout début et vous avez connu ces personnes. Qu’en pensez-vous ?


Je lui montrai la petite liste.

(Terminé) Piéger l'ennemi [Pv Connor] 1557673711-liste-noms


:copyright: CRIMSON DAY



Le pouvoir se définit par la possibilité d'en abuser


Dernière édition par Alianka De Nephthys le Mar 08 Oct 2019, 18:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://asaria.forumpro.fr/t4584-la-grande-conseillere#122763

Ancien ; Longue-Vie

Connor Johnson
Connor Johnson

Feat : Daniel Craig
Nombre de messages : 74
Age du personnage : 126 ans
Côté coeur : Célibataire

Points RP du mois : 3


(Terminé) Piéger l'ennemi [Pv Connor] Empty

MessageSujet: Re: (Terminé) Piéger l'ennemi [Pv Connor] (Terminé) Piéger l'ennemi [Pv Connor] Icon_minitimeDim 09 Juin 2019, 16:13

Piéger l'ennemi

Connor Johnson & Alianka De Nephthys
 
 
L’attaque visant la Grande Conseillère s’est produite il y a seulement quelques jours. Pourtant, le temps s’égrène bien plus vite qu’il n’y paraît. J’ai l’impression que tout ceci est plus frais, que l’attaque s’est produite il y a seulement quelques heures. Cela est probablement dû au fait que je suis venu moi-même dans la Tour Gouvernementale pour m’informer et tenter de dissuader Allianka d’ouvrir la petite boîte qui lui a été expédiée à travers la vitre d’un restaurant. Je suis simplement vêtu d’un pantalon bleu nuit accompagné d’une chemise blanche. La cravate est de la même couleur que le pantalon et s’associe de toute évidence avec lui pour mettre en évidence ma prestance. Je réfléchis un instant alors que je pénètre les murs de la tour gouvernementale. Le dispositif de sécurité et les hommes de la Milice me reconnaissent assez facilement. Evidemment, je me plie aux mesures de sécurité et je fais passer ma mallette à l’épreuve du détecteur à métaux et à produits illicites.  Une fois arrivé en haut de l’édifice, je partage quelques amabilités avec la secrétaire qui m’annonce dans la foulée auprès de la Grande Conseillère.  Quelques instants plus tard, j’avance dans le bureau même où la Grande Conseillère m’a refoulé en utilisant ces pouvoirs. Malgré tout, j’ai accepté un rendez-vous assez rapidement dans le même lieu. Je lui serre la main lorsqu’elle vient à ma rencontre non sans essayer d’observer dans quel état d’esprit elle se trouve.

« Madame la Grande Conseillère. Je vais très bien, je vous remercie. »


Je place l’attaché case entre mes pieds et je m’assois sur le divan. Allianka revient vers moi avec une tablette pour illustrer ses paroles et certainement le thème de cette réunion. J’y prête attention d’un œil affûté. Le message présenté m’interpelle et me fait hausser un sourcil. Les membres d’Epsilon semblent ambitieux et je m’interroge concrètement sur ce qu’ils ont en tête. Tout comme pour De Nephtys qui est directement menacée pour la première fois.

« Et bien, c’est déjà un début pour orienter des recherches. »


Mes yeux se posent sur la liste de noms. Evidemment, ces noms font écho dans ma mémoire. Il y a un certain sens dans sa réflexion. Ces suspects ont perdu énormément et notamment leur statut de ministre. Je relève les yeux ensuite vers la Grande Conseillère. Ma voix est posée mais je souhaiterais revenir sur certaines choses même si décide de me virer moi aussi dans la foulée.


« Je peux vous poser une question ? Pourquoi me demandez-vous mon avis ? Vous êtes à la tête de la Cité. Vous avez le pouvoir de faire comme il vous semble avec ces quatre suspects. Comme vous l’avez fait avec ce boîtier. Vous avez utilisé vos pouvoirs sur un Ministre qui tentait de vous faire conseiller de procéder avec davantage de prudence. Maintenant, vous lui demandez son avis sur la démarche à suivre. Je suis surpris que vous n’ayez pas sollicité le Ministre Van Brënner pour cela. Vous vous êtes mise en danger vous-même et maintenant vous vous cachez de peur qu’on vous atteigne. Quoi qu’il en soit, je vais répondre à votre question mais vous ne m’avez pas traité dignement et je vous en tiens rigueur. »


Maintenant que cela est dit, je me concentre sur le principal. Elle peut me remettre à ma place mais je pense tout à fait ce que je viens de dire. Du coin de l’œil je regarde à nouveau la liste et je reprends la parole.

« Je dirais qu’il faudrait suivre ces personnes à la trace. Ceux qui ont retrouvé la liberté devraient faire l’objet de filatures, d’écoutes. Pour ceux qui sont encore en prison, on devrait observer qui vient leur rendre visite et avec qui ils communiquent. Personnellement, je me concentrerais en premier sur Jorgen Ranhich. Cette affaire est tellement ancienne…On ne sait pas ce qu’il a fait pendant tout ce temps.»
 

:copyright: CRIMSON DAY
Revenir en haut Aller en bas

Grande Conseillère de la Cité
Ancienne ; Longue-Vie

Alianka De Nephthys
Alianka De Nephthys

Feat : Angélina Jolie
Nombre de messages : 2917
Localisation : Dans tes fantasmes les plus fous
Age du personnage : 130 ans
Côté coeur : La glace est éternelle. Seul le Feu en est le Maître

Points RP du mois : 3


Informations Complémentaires
Pouvoirs ou Capacités: Télépathie, Télékinésie, Cryokinésie
Appartenance: Ancien / Longue - Vie
Activité/Métier: Dirigeante du gouvernement.

(Terminé) Piéger l'ennemi [Pv Connor] Empty

MessageSujet: Re: (Terminé) Piéger l'ennemi [Pv Connor] (Terminé) Piéger l'ennemi [Pv Connor] Icon_minitimeMer 12 Juin 2019, 18:41

Piéger l'ennemi

Connor Johnson & Alianka De Nephthys

Les dernières 48 heures qui suivirent l’attentat qu’Epsilon avait ciblé sur ma personne, me parurent extrêmement longues, comme si les minutes s’étaient étirées dans une infinité complexe et épuisante. 48 heures pour commenter les recherches sur ce qui nous semblait avec le ministre de la Sécurité, Tomas Van Brënner, la piste la plus sérieuse d’après le mot que j’avais reçu.
Les archives de la Tour gouvernementale représentaient presque soixante ans d’activités politiques dès que le premier dôme fut construit pour nous protéger des rayons du soleil devenus mortels pour notre Espèce. Les informaticiens furent mis à l’œuvre immédiatement et depuis des équipes se reliaient pour ne pas perdre des secondes précieuses face à un ennemi de l’ombre et redoutable. J’avais ordonné qu’on établisse une liste de tous les membres du gouvernement que j’avais limogés. Je savais de mémoire qu’il y en avait eu peu, mais je voulais être certaine de tous ces noms.

Les équipes d’informaticiens avaient abattu un travail de colosse et j’avais pu obtenir une première liste de noms inscrits sur un document. Je reconnus et je me souvins de chaque visage qui était liés à chacun de ces noms. Quatre identités figuraient sur ce document et l’une d’elle était toujours à purger sa peine derrière les barreaux, mais cela ne signifiait pas qu’elle n’avait pas de complices à l’extérieur pour se venger de moi et de ce que je lui avais infligé.

Le ministre Johnson fut à l’heure et je le reçus dans mon bureau. Il avait été le témoin de ce petit coffret mystérieux et il avait tenté de me dissuader de l’ouvrir. Je lui avais ordonné de quitter les lieux, le protégeant ainsi d’une bombe de nos ennemis. Aujourd’hui, il mettait tout en œuvre pour piéger notre ennemi et si le Ministre Van Brënner s’occupait de mettre en place la sécurité de la population, je ressentais aussi une frustration et une envie de faire mordre la poussière à Epsilon.
Connor Johnson était différent dans ses manières d’agir, plus discrètes, plus pernicieuses, ce qui pourrait nous donner un avantage considérable sur cet adversaire fort bien renseigné sur le gouvernement et le déplacement de ses membres.

Je me doutais que ce tête-à-tête serait délicat. J’avais pu lire dans le regard du Longue-Vie une certaine vexation. Il n’avait pas admis l’affront de partir de mon bureau le soir où j’étais arrivée avec ce coffret, ni il avait digéré l’offense faite à son statut alors que j’émettais un ordre.

- Soyons clairs, Monsieur le Ministre. Vous avez appris mon ordre comme une humiliation, un affront. Cela n’était pas mon intention. Si ce coffret avait explosé, il aurait fait une seule victime et pas deux. A savoir, moi. Je suis à la tête du gouvernement pas pour me cacher derrière mes ministres, mais bien pour prendre aussi mes responsabilités. Et il n’était pas question pour moi de vous mettre en danger. J’ai écouté cette nuit-là vos mots, la prudence que vous me conseillez. J’ai pris la décision de ne pas l’écouter. Si j’avais commis une erreur, j’en aurais été la seule responsable. Aucun de mes ministres ne me sert de bouclier.

Il n’était pas rare de voir mes ministres, à part quelques-uns, de s’opposer aux méthodes radicales du ministre Van Brënner. Me mêler de leur rivalité ne m’apporterait rien de bien concret dans cette histoire avec Epsilon.

- Le ministre Van Brënner est arrivé ce fameux soir, dans mon bureau, quelques minutes après votre départ. J’avais déjà ouvert le coffret et je lisais attentivement le message qui m’était adressé. Je vous soulagerai de tous les détails de ma conversation avec lui. Bref, il a décidé e déployer sa Milice aux quatre coins de la cité. Vous avez du vous en rendre-compte. Il n’a pas perdu de temps. Et ce n’est pas la simple Milice qui assure la sécurité des citoyens, c’est l’Elite de la Milice, le fameux Escadron d’Elite. Le ministre Van Brënner se focalise sur comment piéger notre ennemi. Il veut sa revanche. C’est pour cela que j’ai fait appel à vous, ministre Johnson.

Je me levai pour servir un scotch à mon invité et une tasse de café bien chaude pour moi avant de reprendre ma place sur le divan.

- Le Ministre Davis et le ministre Lewis collaborent avec le ministre Van Brënner. La ministre de la Justice a reçu la même liste de ces noms et commence à éplucher les dossiers. Le ministre Oliver Van Harper a reçu ordre de museler les médias, pour le moment. Je ne veux pas voir ces fouineurs partout. J’aurais pu faire appel aux autres ministres, mais c’est vous que je voulais, parce que vous avez la capacité de prendre du recul sur toute cette situation et de l’analyser avec minutie.

Les choses étant dites, j’espérais avoir apaisé cette tension palpable entre nous deux. Il se concentra sur la liste que je lui avais fournie et si je l’avais déjà décortiquée, je voulais un autre avis pour accorder mes réflexions sur le meilleur moyen d’agir. J’étais ravie de m’apercevoir que ces commentaires rejoignaient les miennes.

Sur le coin de la table basse était posée une mini tablette à l’écran tellement plat qu’on se demandait si elle existait bien. Je déposai légèrement mon index sur l’écran et le visage de mon assistante personnelle apparut.

- Envoyez un message au ministre de la Justice. Il me faut la liste des individus qui ont rendu visita à Eléanor Cavalli ces six derniers mois et à qui sont destinés ses coups de téléphones, si elle en passe. Et je veux des informations concrètes et récentes sur Jorgen Ranhich et son entourage.

- Je vais envoyer tout cela Madame la Grande Conseillère.

Je revins à mon hôte au sujet de Jorgen Ranhich qui était le suspect le plus fantomatique de la cité.

- Ce n’était pas qu’un homme politique, c’était aussi un scientifique et un généticien. Sa société a été mise sous scellée lorsqu’il a été rayé du gouvernement. Il avait acquis durant des années une immense notoriété dans ce domaine, appuyé bien évidemment par son statut de ministre. Il a tout perdu et pendant 12 ans, il est resté en prison. Je me souviens d’une de ses dernières recherches, sur une puce intradermique qui devait soumettre les humains. Il travaillait aussi sur une réplique pour les Asariens traitres.

Où était-il passé après sa sortie de prison ? Pour le moment, nous n’avions aucun renseignement dessus.

- Que vous évoque le nom d’Epsilon ? Est-ce que vous l’avez déjà entendu quelque part ?

:copyright: CRIMSON DAY



Le pouvoir se définit par la possibilité d'en abuser
Revenir en haut Aller en bas
https://asaria.forumpro.fr/t4584-la-grande-conseillere#122763

Ancien ; Longue-Vie

Connor Johnson
Connor Johnson

Feat : Daniel Craig
Nombre de messages : 74
Age du personnage : 126 ans
Côté coeur : Célibataire

Points RP du mois : 3


(Terminé) Piéger l'ennemi [Pv Connor] Empty

MessageSujet: Re: (Terminé) Piéger l'ennemi [Pv Connor] (Terminé) Piéger l'ennemi [Pv Connor] Icon_minitimeMer 26 Juin 2019, 21:09

Piéger l'ennemi

Connor Johnson & Alianka De Nephthys
 
 
     
Et si ? Et si il s’était passé quelque chose en haut de cette tour gouvernementale ? A l’image d’une déflagration soudaine et dévastatrice qui aurait emporté tout ce mobilier raffiné. L’attaque aurait aussi pu être plus pernicieuse si Epsilon avait prévu de libérer un virus. La cité d’Asaria aurait pu connaître des troubles graves, des émeutes. L’inquiétude se lit déjà parmi les citoyens qui accusent le gouvernement de sous-estimer Epsilon. Alors, une attaque réussie contre la Grande Conseillère aurait mis en jeu sa vie ainsi que son propre héritage qu’elle s’est efforcée de faire prospérer pendant plusieurs décennies. En ce sens, je regrette qu’Alianka tienne un raisonnement un peu égoïste comme si les conséquences de sa décision ne concernent qu’elle. Quoi qu'il en soit, je n'ai pas les attributions nécessaires pour en dire davantage et nous avons d'autres problèmes sur le feu. Je n’a rien contre elle même si mon amour propre, ou mon égo plutôt, est un peu touché du fait  d'avoir été congédié de ses bureaux aussi rapidement. Ce détail n’a que peu d’importance au final.

« Bien, je n’ai rien à redire si vous considériez ce risque comme acceptable pour vous et pour toute la cité d’Asaria. Mes responsabilités sont simplement de vous recommander de prendre moins de risques quand vous avez le temps au vu des éventuelles conséquences. »
 
La discussion mène au ministre Van Brënner qui était venu lors de cette fameuse soirée juste après ma sortie du bureau de la Grande Conseillère. Depuis, l’Escadron d’Elite sillonne effectivement les rues comme j'ai pu m’en rendre compte. Les mots de la Grande Conseillère me poussent à froncer des sourcils lorsqu’elle requiert mon aide afin de piéger Epsilon.

« C’est une bonne chose de montrer à la population que nous sommes bien présents dans les rue face à Epsilon. Mais, je suis bien curieux de savoir en quoi je peux vous être utile pour aider le Ministre Van Brënner. »
 
Me retrouvant dans de meilleures dispositions suite à ces mots échangés, je récupère le verre de scotch dans ma main droite que je remue élégamment avec la force de l’habitude.
 
« Merci, Madame la Grande Conseillère. Vous me faîtes trop d’honneur. Si je peux vous donner un avis, je le ferais avec plaisir. »

Elle me présente alors la liste des éventuels suspects et je tique légèrement en voyant le nom de Jorgen Ranhich. Je lui en fais part et Alianka contacte dans la foulée son assistance avec sa tablette. Tous les ministres sont conviés à participer dans cette recherche d’informations.
 
« Il a bien des atouts pour devenir un homme dangereux. Si il n’est en rien impliqué dans Epsilon, il faudrait tout de même garder un œil sur lui. Je dirais dans un premier  temps que sa discrétion actuelle peut être suspecte. Une fois que nous l’aurons retrouvé, nous pourrons confirmer ou non nos soupçons. »
 
Je porte le verre de scotch à mes lèvres pour en boire une gorgée. Il est de qualité et pince légèrement ma gorge sous l’effet de l’alcool. Dans le même temps, je prends quelques instants de réflexion pour répondre à sa question sur Epsilon et sur ce que ce groupe m’inspire.

« Epsilon ne me dit rien si ce n’est cette lettre qui remonte à l’antiquité et à l’alphabet grec. Epsilon peut aussi caractériser une formule employée en mathématique ou en chimie. C’est en ce sens que la piste menant à Jorgen Ranhich peut être dangereuse. Qu’aurait-il pu trouvé à partir d’une éventuelle formule pour nommer son groupuscule visant un renversement du pouvoir de la même manière ? »
 
Forcément, je vois un rapprochement entre le nom de ce groupe et les aptitudes de cet ancien ministre même si il peut s’agir que d’une simple coïncidence. J’inspire profondément en réfléchissant à tout ça puis mes yeux viennent croiser ceux de la Grande Conseillère. Mon dos vient s'appuyer contre le dossier du divan comme pour m'aider à imaginer un plan, une marche à suivre vis-à-vis de cet homme.

« Et si nous publions une offre aux mercenaires pour retrouver Jorgen Ranhich pour une toute autre raison ? Si il est derrière Epsilon et que nous le traquons pour ce motif, il tentera de se cacher. Alors que si nous ne révélons aucune suspicion à son égard au premier abord et que nous souhaitons simplement savoir où il se trouve pour faciliter le suivi des anciens détenus ou chercher à obtenir sa coopération sur un projet suite à sa sortie de prison…nos recherches pourraient peut-être être plus productives pour tracer ses connaissances dans un premier temps et au final mettre la main sur lui ? »

:copyright: CRIMSON DAY
Revenir en haut Aller en bas

Grande Conseillère de la Cité
Ancienne ; Longue-Vie

Alianka De Nephthys
Alianka De Nephthys

Feat : Angélina Jolie
Nombre de messages : 2917
Localisation : Dans tes fantasmes les plus fous
Age du personnage : 130 ans
Côté coeur : La glace est éternelle. Seul le Feu en est le Maître

Points RP du mois : 3


Informations Complémentaires
Pouvoirs ou Capacités: Télépathie, Télékinésie, Cryokinésie
Appartenance: Ancien / Longue - Vie
Activité/Métier: Dirigeante du gouvernement.

(Terminé) Piéger l'ennemi [Pv Connor] Empty

MessageSujet: Re: (Terminé) Piéger l'ennemi [Pv Connor] (Terminé) Piéger l'ennemi [Pv Connor] Icon_minitimeMar 09 Juil 2019, 18:27

Piéger l'ennemi

Connor Johnson & Alianka De Nephthys


Les hommes qu’ils soient humains, Asariens et même Anciens étaient tous issus d’un même base qui se caractérisait principalement par leur égo de mâles. En cela et habituellement, je ne me mêlais jamais aux de prises de becs et aux combats de coqs de mes ministres. Pendre part à ce genre de débats leur offrirait une sorte de bénédiction de ma part et de cela je m’y refusais.
Mais le fait d’avoir ordonné, il y a 48 heures à mon ministre cet ordre de quitter mon bureau, était une situation qu’il n’avait pour le moment pas digérer et qui était toujours très palpable dans ses mots et son comportement envers moi.

- Ministre Johnson, je vous entends très bien me dire que ma décision n’était pas la solution la plus adaptée. Mais, en tant que chef du gouvernement, je ne me sers pas de mes ministres pour me protéger et j’assume le danger. Les temps sont complexes et tortueux depuis quelques temps et pour le moment, je ne dois pas me focaliser sur ma personne, mais bien sur la sécurité de la cité, de mon gouvernement et de la population. Il y a des moments dans une vie aussi longue que les nôtres, mon cher ministre, où il faut prendre des risques calculés face à un ennemi qui semblent tirer les ficelles dans l’ombre avec l’art d’un Maître marionnettiste. Je ne reculerai jamais contre ce genre d’individus. Je suis à ce siège de Dirigeante de la cité pas pour me pavaner, mais pour affronter toutes les menaces.

J’espérais qu’il comprenne mon mode de fonctionnement, tout comme je prenais conscience qu’il n’avait voulu que ma sécurité et qu’il me demandait, par des tournures moins directes, de rester en vie avant de me lancer dans ce genre de situations si une autre se présentait
Je n’oubliais pas de présenter le nouveau plan du ministre de la Sécurité et du déploiement de son Escadron d’Elite pour assurer la protection de nos citoyens et des ministres Dans la conversation, je glissai subtilement le fait que j’avais besoin de lui pour piéger notre ennemi, ce qui éveilla la curiosité de mon invité

- Il n’est pas nécessaire d’être à la tête du département de la Sécurité et Etre général en chef de la Milice pour m’aider sur certains points.

Je lui servis un verre de scotch pour enfin nous libérer de la pression du début de notre entrevue pour enfin se concentrer sur ce qu’il y avait d’important Le ministre Johnson se concentra alors sur la liste de noms que les informaticiens de la tour gouvernementale avaient saisie en listant les paramètres que je leur avais donnés. J’avais limogé peu de personnes, mais j’étais certaine qu’Epsilon était parmi eux. Après un moment de silence, le nom de Jorgen Ranhich apparaissait comme celui qui transpirait le mystère à plein nez.

- Cela fait des années qu’il a purgé sa peine de prison …

Cette fois-ci, sur l’écran de ma tablette, ce n’était pas le visage de mon assistante qui apparut, mais celui un haut gradé de la Milice qui servait de lien entre la tour et le QG militaire.

- Capitaine Morales, un nom semble correspondre à ce que nous cherchons.

- Madame La Grande Conseillère, je vous écoute.

- Focalisez-vous sur Jorgen Ranhich et tout ce qu’il a fait depuis sa sortie de prison. Il faut aussi sa nouvelle adresse et toutes les informations que vous trouverez sur lui. Informez-en aussi le Général Van Brënner.

- Tout sera fait Madame.

J’écoutai avec  attention la réflexion de mon ministre concernant le mot « Epsilon » et ce qui cela pourrait engendrer par la suite.

- Je vais demander à ce qu’on creuse sur ce mot et s’il y a eu des articles dans les médias et dans les magasinez scientifiques à propos de ce mot. Je vais ordonner au ministre Nicholson de former une équipe de chercheurs au Centre de Recherches pour éplucher tous les dossiers et expériences qui pourraient porter le nom d’Epsilon ou s’en rapprocherait.

Nous devions rester prudents et discrets concernant cet homme. Il avait su se faire aider de taupes et d’hommes de mains pour trouver ma destination et à quel restaurant j’avais diné. Le ministre Johnson me tira de mes pensées quand il se lança dans une idée qui nous serait forte utile.

- Le contrat sera de 100 000 dollars asariens versés directement sur le compte du mercenaire qui sera retrouvé la position de Jorgen Ranhich, où il vit et quelles sont ses activités. Je ne veux qu’aucun mercenaire ne l’approche. Même si c’est pour vanter un quelconque suivi des anciens  détenus, il saura tout de suite que quelque chose cloche. Tout doit se faire dans la plus grande discrétion. Et si l’un deux veut  nouer un lien avec Jorgen Ranhich, qu’il le fasse avec une fausse identité.

Je me levai du divan, plongeant mon regard bleuté dans celui du Longue-Vie

- Vous serez en charge de mettre en place ce contrat et de toutes les informations qui vos seront livrées. Je veux les meilleures. Je pense que deux mercenaires seront suffisants pour faire marcher la concurrence entre eux et obtenir les meilleurs résultats pour nous. Tenez-moi au courant des avancées. Il faut qu’on arrive à piéger Epsilon et à avoir une carte supplémentaire à jouer. Pour le moment, ce sont eux qui ont la main, mais cela va très vite venir à notre tour !

Un bip retentit dans mon bureau. C’était mon interphone.

- Madame, des agents informaticiens ont une vidéo à vous montrer de toute urgence.

- Faites-les entrer !

La porte s ‘ouvrit alors sur deux hommes et l’un d’eux relia sa tablette à l’écran de télévision de mon bureau. Nous pouvions ainsi voir l’explosion d’un ancien entrepôt abandonné ans le bidonville daté de la nuit dernière.

- En quoi ce vieil entrepôt et le bidonville constituent une urgence ?

- Madame, l’entrepôt servait au tout début des premières années de la cité d’Asaria à abriter ne société qui avait été choisie par vous-même comme celle qui devait construire le métro souterrain. Elle a fermée, il y a une dizaine d’année suite à la création du métro aérien. Elle appartenait à Erik Larsen et nous avons trouvé un lien avec l’un des noms de liste : C’est le beau-frère de Jorgen Ranhich !

Un sourire glacial orna mes lèvres vermeilles.

- Comme c’est intéressant …




:copyright: CRIMSON DAY



Le pouvoir se définit par la possibilité d'en abuser
Revenir en haut Aller en bas
https://asaria.forumpro.fr/t4584-la-grande-conseillere#122763

Ancien ; Longue-Vie

Connor Johnson
Connor Johnson

Feat : Daniel Craig
Nombre de messages : 74
Age du personnage : 126 ans
Côté coeur : Célibataire

Points RP du mois : 3


(Terminé) Piéger l'ennemi [Pv Connor] Empty

MessageSujet: Re: (Terminé) Piéger l'ennemi [Pv Connor] (Terminé) Piéger l'ennemi [Pv Connor] Icon_minitimeMar 23 Juil 2019, 10:16

Piéger l'ennemi

Connor Johnson & Alianka De Nephthys
 
 
    
 
Il existe probablement une incompréhension entre ma  vision des choses et la sienne. Je n’ai jamais demandé à la Grande Conseillère de reculer face à ses adversaires. Mais, j’essaye de passer à autre chose. Je suis là, toujours à son écoute et je ne me déride pas lorsqu’elle avance que le département de la Sécurité n’est pas le seul à pouvoir l’aider. Je me demande sur le moment ce qu’il en est des autres ministres.


« Je suppose néanmoins que la nécessité de démasquer Epsilon concerne en premier lieu la Milice. Loin de moi l’idée de me livrer à une querelle de ministères, il s’agit de la vérité. »

Nos recherches nous amènent à étudier le profil de Jorgen Ranhich. J’observe sa photo sur la tablette d’un air songeur. Puis, mes yeux découvrent une personne en uniforme qui se voit confier des directives sur cet homme par Allianka. Si ce type est responsable de tout ceci, il est fort probable qu’il n’ait pas laissé de traces qui permettraient de le retrouver assez facilement. Le Ministre Nicholson se verrait aussi mis à contribution par rapport au nom de ce groupe qui revendique une réelle révolution en Asaria. Je porte le verre de scotch à mes lèvres lorsque la Grande Conseillère rebondit sur mon idée pour retrouver cet Ancien, ancien taulard maintenant dans la nature. Allianka me confie ce qu’elle veut mettre en place tandis que mon poignet pivote de gauche à droite pour remuer le liquide au fond de mon verre.

« Vous pensez que je suis la personne la plus à même parmi votre entourage à employer des mercenaires. »
 
Je me lève à mon tour plus par formalisme et bienséance. Le verre porté élégamment à la main, je me laisse aller à une nouvelle gorgée de scotch quand débarquent des informaticiens. Mes yeux visualisent la scène de l’explosion de l’entrepôt présenté à l’écran. Forcément, la coïncidence est trop frappante à ce moment de la crise Epsilon pour n’être qu’une coïncidence. Je termine mon verre que je dépose sur la table basse sans paraître réellement emballé par cette nouvelle. Je ne suis jamais vraiment emballé de toute façon. Prenant un instant de réflexion, je laisse les agents ressortir du bureau avant de me retourner vers la Longue-Vie.
 

« Pour moi, ce sera 750 000 dollars asariens. En une fois. Après que Ranhich soit retrouvé. »
 
Je prononce ma phrase assez sereinement. Compte tenu de la situation, je pense qu’il s’agit du meilleur moment pour moi de demander une prime. J’ai bien compris suite aux récents évènements qu’elle était ma place. Il ne s’agit pas d’une rivalité entre ministères que je ne souhaite en aucun cas. On m’appelle au secours quand on en a envie mais mes dernières entrevues m’ont démontré que ma légitimité n’est pas à la hauteur de ce que j’aurais espéré. Mes yeux fixent ceux de la Grande Conseillère qui aurait encore espéré se servir de moi comme de son paillasson. Alors, j’apporte un peu plus d’éléments pour justifier ma demande. Je réajuste ma cravate et je tire sur l’extrémité de mes manches maintenant que je suis debout pour être plus à l’aise sous ma chemise.
 
« Les mercenaires sont ce qu’ils sont…ce ne sont pas des Miliciens. Il y a donc une part d’imprévisibilité. Au vu de mon Ministère, je ne suis pas censé gérer ce genre d’affaires. Et puis, imaginez que la presse apprenne que vous utilisez les fonds de la Cité pour capturer Epsilon. Comment sera jugée la Milice ? Quelle sera la réaction des habitants quand ils verront que le pouvoir dépend de contrats passés avec des mercenaires ?    Je sais d’où je viens, madame la Grande Conseillère. »
 
Et puis, c’est un geste calculé. Négocier une prime est aussi un moyen de se faire valoir et de faire valoir sa légitimité et son importance. Plus j’émargerai, plus il sera difficile à la Grande Conseillère ou à un de ses ministres de me déjuger. Même si il doit exister une relation particulière entre le département de la Sécurité et le sommet de la Tour Gouvernementale, je n'en démords pas. Connor Johnson n'acceptera pas de se faire marcher sur les pieds par les amis de la Grande Conseillère et un serpent attend toujours le bon moment pour mordre.

:copyright: CRIMSON DAY
Revenir en haut Aller en bas

Grande Conseillère de la Cité
Ancienne ; Longue-Vie

Alianka De Nephthys
Alianka De Nephthys

Feat : Angélina Jolie
Nombre de messages : 2917
Localisation : Dans tes fantasmes les plus fous
Age du personnage : 130 ans
Côté coeur : La glace est éternelle. Seul le Feu en est le Maître

Points RP du mois : 3


Informations Complémentaires
Pouvoirs ou Capacités: Télépathie, Télékinésie, Cryokinésie
Appartenance: Ancien / Longue - Vie
Activité/Métier: Dirigeante du gouvernement.

(Terminé) Piéger l'ennemi [Pv Connor] Empty

MessageSujet: Re: (Terminé) Piéger l'ennemi [Pv Connor] (Terminé) Piéger l'ennemi [Pv Connor] Icon_minitimeDim 11 Aoû 2019, 15:58

Piéger l'ennemi

Connor Johnson & Alianka De Nephthys


Le danger était bien réel. Depuis le début, il avait existé, mais la branche gouvernementale en relation publique avait jugé nécessaire de ne pas plonger tête première devant de telles menaces pour ne pas montrer ni notre inquiétude ni notre fébrilité.
Epsilon n’avait fait que jouer avec nos nerfs, parsemant des indices voulus ou pas sur notre chemin pour remonter jusqu’à ce Jorgen Ranhich depuis la fin où il a purgé sa peine de prison.

- La nécessite de démasquer notre ennemi n’est pas le fait seulement du département de la Sécurité et de sa Milice. C’est notre devoir à toutes et tous, NOUS qui sommes au gouvernement, de dénicher et piéger Epsilon au plus vite. Si le ministre Van Brënner a effectivement été le premier sur cette menace, j’ai exigé qu’on unisse nos capacités pour venir à bout de notre ennemi. Vous savez mieux que moi que l’union fait la force. Si nous nous divisons,  nous aurons des faiblesses qu’Epsilon pourra utiliser contre nous.

Si j’avais fait venir le ministre Johnson pour mettre au clair mon ordre, le fameux soir, à la tour gouvernementale, au sujet de ce coffret que l’ennemi m’avait envoyé, je l’avais aussi fait venir pour une idée bien précise et plus importante.

- Plusieurs ministres ont eu ou vont recevoir leur directive de ma part. J’ai tout de même mis de côté, Miss Bowman. Non pas que je la considère comme une faible femme, mais je préfère qu’elle maintienne une cohésion parfaite et naturelle de tous les évènements culturels importants dans la cité. Je n’ai pas non donné des directives au ministre McStone. Il a simplement l’ordre de veiller à ce que nos archives restent dans un lieu sûr et infranchissable. Nous avons mis des années après la pluie de feu à retrouver et récolter toutes les traces de notre passé pour retracer notre Histoire. Je ne tiens pas à ce qu’’Epsilon dans un but de vengeance détruise nos efforts.

Je me servis une seconde tasse de café.

- Quant aux autres ministres, Nicholson a de quoi s’occuper comme je viens de vous l’apprendre. Le ministre Van Harper filtre et contrôle les médias sur mes ordres. La ministre Victoria Hunter va se voir éplucher les dossiers des codétenus de  Jorgen Ranhich. Elle appui aussi le ministre Van Brënner sur toutes les ordonnances en ce qui concerne la sécurité. Le ministre Wright, j’ai quelque chose pour lui. Le ministre Davis a demandé l’autorisation de rejoindre le ministre Van Brënner. Le ministre Lewis a lui aussi une mission bien méticuleuse et travaille en collaboration avec le ministre Van Brënner. Etant donné qu’il est le ministre de l’urbanisme et du développement sanitaire, il est en train de lister tous les points névralgiques de la cité, là où Epsilon pourrait détruire un endroit d’Asaria pour nous affaiblir.
Donc, oui ! Vous êtes celui qu’il me faut, parce que je connais votre passé, votre détermination et qu’il n’existe pas mieux que vous pour amener cette mission jusqu’à son but.


Ma conversation avec le ministre fut quelques peu mise sur pause quand on m’annonça que les informaticiens avaient trouvé une vidéo surveillance. Elle montrait l’explosion d’un vieil entrepôt dans le bidonville. Je n’avais pas compris, sur le moment, le lien entre notre ennemi et cet acte, mais l’agent en informatique me donna une précieuse découverte et la nature précise de cet entrepôt

- Trouvez-moi tout ce que vous avez sur Erik Larsen ! Et ce qu’il a fait pendant que son beau-frère était en prison ! Mettez-vous en relation avec le bureau de la Ministre de la Justice, ainsi vous pourrez mettre vos recherches en collaboration sur Larsen et Ranhich.

Les deux hommes nous saluèrent et ressortirent de mon bureau. Je me perdis un instant dans mes réflexions sur Epsilon et sur les méthodes que ce groupe employait, puis je revins dans l’instant présent en détaillant le ministre Johnson. Je poursuivis alors mon idée sur les mercenaires et le contrat. J’avais fait une offre qu’il s’était mis en tête de multiplier par 7. Par contre, je ne m’attendais pas à ce que ce ministre me pousse au défi.
Il avait très mal choisi son moment. Il n’avait rien compris à ma démarche. J’avais fait appel à lui, non pas à cause de mes ordres de la dernière fois qu’il n’avait toujours pas digérés, mais bien parce que j’avais confiance en lui.
Me défier était la pire idée qu’il pouvait avoir aujourd’hui. Je pris ma tasse de café et je me réinstallais dans le divan. Il ne lirait aucune émotion de ma part, parce que j’avais appris depuis l’injection du SEER, à contrôler et maitriser tout ce qui pouvait me trahir.

- Au vue de votre ministère, vous n’êtes pas censé gérer ce genre de situation … repris-je mot pour mot la phrase qu’il avait énoncé.

- Au vue de votre ministère, vous devriez avoir décuplé votre sécurité autour de tous les générateurs d’air qui se trouvent sous chaque dôme et ceux qui servent de réserve en cas de panne. Imaginez Epsilon s’attaquant à nos générateurs. Ils priveront tous les citoyens d’un climat, mais ce n’est pas très important … Epsilon privera d’air la population … Et n’oubliez pas, que même si nous sommes une race Supérieure, notre blood healer ne peut rien faire face à une asphyxie.


Je le croyais plus intelligent que ça, mais apparemment son égo dépassait tout et même la logique d’une situation importante.

- La presse est déjà sous notre contrôle, je vous l’ai déjà expliqué. Tout est filtré et contrôlé par le ministre Van Harper. Et pour votre gouverne, je n’utilise pas les fonds de la cité pour payer des mercenaires.

Je me levai majestueusement du divan pour venir m’installer derrière mon bureau.

- Le gouvernement a une section privée depuis le début de la construction d’Asaria qui sert à former non pas des soldats, mais des espions, des assassins. C’est un budget qui est voté exclusivement entre le ministre de la sécurité et le ministre de la Justice. Je pourrai demander à ces espions et assassins de rechercher cet individu, mais ils sont employés sous les ordres du Général Van Brënner.
Alors, ne me prenez pas pour une demeurée et ne vous faites pas passer pour une victime. Et  n’ajoutez pas non plus au complot parce qu’on ne vous a pas tenu au courant. Plusieurs ministres sont dans le même cas de figure que vous.  


Je posai mes coudes sur les accoudoirs de mon fauteuil, tout en  croisant mes doigts devant moi.

- Vous devriez ne pas me piéger et me croire irresponsable. Mais puisque vous avez  parfaitement mis en avant votre façon de penser, je vous retire la mission des mercenaires. On ne me plante pas un couteau dans le dos, Monsieur Johnson. Vous vous êtes trompé d’ennemis.
Vous pouvez disposer.






:copyright: CRIMSON DAY



Le pouvoir se définit par la possibilité d'en abuser
Revenir en haut Aller en bas
https://asaria.forumpro.fr/t4584-la-grande-conseillere#122763

Ancien ; Longue-Vie

Connor Johnson
Connor Johnson

Feat : Daniel Craig
Nombre de messages : 74
Age du personnage : 126 ans
Côté coeur : Célibataire

Points RP du mois : 3


(Terminé) Piéger l'ennemi [Pv Connor] Empty

MessageSujet: Re: (Terminé) Piéger l'ennemi [Pv Connor] (Terminé) Piéger l'ennemi [Pv Connor] Icon_minitimeLun 12 Aoû 2019, 12:31

Piéger l'ennemi

Connor Johnson & Alianka De Nephthys
 
 
    
 

Cette impression désagréable d’être coincé entre le marteau et l’enclume me gagne. Il est vrai que je n’ai pas froid aux yeux mais on ne peut pas me reprocher de ne pas savoir ce que je veux et de ne pas faire le nécessaire. Tout d’abord, je préfère revenir sur un quiproquo et une incompréhension de mes paroles de sa part après la rafale que je viens prendre. Avec la réputation de sale corniaud égoïste que je me traîne, la Grande Conseillère a sûrement fait un raccourci. Au moins, j’ai une bonne perception de son opinion à mon sujet. Je lui fais face pour aplanir les choses d’un ton neutre, au moins sur ce point.
 

« Je n’ai pas affirmé que le département de la Sécurité est le seul impliqué pour débusquer Epsilon. J’ai dit qu’il est concerné en premier lieu. Parce que ce sont les hommes de Van Brënner qui sont sur le terrain. Ce qui veut dire…qu’il est normal qu’il détienne le leadership dans les rues d’Asaria. En arrière fond, comme vous le dîtes, nous devons tous participer. »
 
Alianka De Nephthys m’a délivré des exemples et les détails de cette lutte menée par tous les Ministres contre Epsilon. Il faut dire que son esprit stratège ne veut rien éluder et qu’elle utilise tous les moyens à sa disposition. Mais je n’ai jamais douté de sa capacité à diriger. La poignée d’ordres donnée immédiatement aux informaticiens qui ont fait un bref passage dans son bureau est un énième exemple. Elle repart derrière son bureau et je viens me planter en face d’elle. J’ai bien compris le sens de ses mots sur mon ministère mais je ne pense pas avoir négligé les mesures qu’elle mentionne. Je ne saisis toutefois pas le lien qu’il devrait exister entre les mercenaires et mon ministère. Elle hausse le ton progressivement, si bien que je ne suis pas certain que ce soit une bonne chose pour elle de se servir une nouvelle injection de café. Je me demande bien si c’est comme ça qu’elle compte tenir ses journées jusqu’à la fin d’Epsilon. Je récapitule les dernières informations qu’elle vient de me donner. Tout d’abord, elle évoque des espions et des assassins appartenant à une section privée à la botte du Général Van Brënner puis me retire la mission des mercenaires avant de me congédier.
 

«Van Harper contrôle les médias ? Pardonnez-moi si mon intuition ne va pas en ce sens. Vous vous fiez uniquement à ce que vous voyez sur les écrans ? Malgré toute la bonne volonté et les moyens de Van Brënner, ce dernier arrive toujours après la guerre. Vous pensez vraiment que je suis ici pour vous planter un couteau dans le dos ? Vous avez suffisamment de Ministres qui vous disent ce que vous avez envie d’entendre. Certes, Je n’ai pas bonne presse auprès d’un certain nombre alors je ne suis pas étonné que vous partagiez leur avis à mon sujet. Mais, ne pensez pas que je m’en plaigne. »
 
Je me demande si à chacune de mes venues ici je serai amené à être tout d’abord invité avant d’être refoulé de la sorte. De profil, je jette un œil rapide à la porte de sortie de son bureau puis mes yeux observent la posture d’Alianka sur son fauteuil. Il ne sert à rien de persister dans cette discussion qui a tourné à la confrontation même si je n’ai jamais mis en question son leadership. Alors je ferais peut-être mieux de m’en aller…mais la tentation de rester un peu plus longtemps ici est trop forte. Je reprends ma position, pleinement face à elle. La tête légèrement inclinée sur le côté, mes yeux fixent les siens.
 

« Si je comprends bien, vous me dîtes que ces espions sont sous les ordres du Général Van Brënner et vous me retirez la mission dans la foulée. Comment suis-je censé le prendre ? Vous en faîtes une course entre lui et moi. Si vous voulez être sûre qu’il remporte vos…applaudissements, pourquoi ne pas me mettre sous les verrous comme Ranhich ? »
 
Une idée vient alors littéralement transpercer mon esprit de part en part. Mes iris azur paraissent tout à coup errer sur le bureau de la Grande Conseillère puis sur le mur comme si ma réplique et les éventuels reproches que je m’apprêtais à lui adresser venaient d’être stoppés tout à coup dans leur élan. Le flottement dure un bref instant puis mon regard se reporte sur la brune, mes joues formant un léger creux révélant un sourire espiègle.
 

« Ranhich est un Longue-Vie qui fut Ministre. A sa place, je m’attendrais aussi à ce que l’on me recherche…Mais il peut venir à nous aussi. Je pense que mon profil peut l’intéresser si je passe derrière les barreaux. Il veut à tout prix votre chute. Il ne faudrait pas que je sois emprisonné pour une accusation de seconde zone. Il doit trouver un potentiel allié prêt à tout. »
 
Une esquisse de plan commence à se former dans ma tête. J’ignore ce que pense Alianka sur le moment et ses derniers mots m’invitaient à un départ. Pour autant, je continue à m’exprimer si jamais elle y prête une oreille attentive. La Grande Conseillère peut utiliser ses pouvoirs comme la dernière fois après tout.
 

« Cela devrait rester entre nous pour éviter tout risque de fuite. Ranhich me sort de ma cellule pour que je puisse l’aider, même si j'ai oeuvré contre Epsilon jusqu'à présent…et je découvre les membres de son réseau de la prison jusque dans la cité, les caches, les complicités, les projets. Il faudrait que je m’en prenne à vous pour vous faire abdiquer à mon profit…vous appuyez sur une borne d’urgence à un moment où je vous pense neutralisée…et en m’échappant je suis rattrapé par la Sécurité..Pour ensuite  être transféré dans le quartier haute sécurité de la prison d’Asaria. Les caméras de votre bureau, les rumeurs m’accuseront. Avec une prise d’otage sur la Grande Conseillère et le fait que je connais les algorithmes et les accès aux générateurs d'Asaria, je pense que mon CV pourrait séduire Ranhich. Qu’en pensez-vous ? »  
 
J’étais prêt à tenter le coup. Ce ne sera pas facile, ni agréable. Sera prête à aller aussi loin pour elle comme pour moi afin d’éradiquer Epsilon ? Figé, je maintiens ma position légèrement penché en avant, les mains posées sur le bureau.  
:copyright: CRIMSON DAY
Revenir en haut Aller en bas

Grande Conseillère de la Cité
Ancienne ; Longue-Vie

Alianka De Nephthys
Alianka De Nephthys

Feat : Angélina Jolie
Nombre de messages : 2917
Localisation : Dans tes fantasmes les plus fous
Age du personnage : 130 ans
Côté coeur : La glace est éternelle. Seul le Feu en est le Maître

Points RP du mois : 3


Informations Complémentaires
Pouvoirs ou Capacités: Télépathie, Télékinésie, Cryokinésie
Appartenance: Ancien / Longue - Vie
Activité/Métier: Dirigeante du gouvernement.

(Terminé) Piéger l'ennemi [Pv Connor] Empty

MessageSujet: Re: (Terminé) Piéger l'ennemi [Pv Connor] (Terminé) Piéger l'ennemi [Pv Connor] Icon_minitimeJeu 22 Aoû 2019, 15:29

Piéger l'ennemi

Connor Johnson & Alianka De Nephthys


Encore une fois … et une dernière fois, j’avais cru pouvoir compter sur  l’aide et la confiance du ministre Johnson, mais au fur et à mesure de notre échange, il semblerait que nous serions toujours opposés sur des points sensibles et la perception d’établir une alliance entre nous deux. Je l’avais invité pour lui expliquer mon comportement de la dernière fois, lorsque je lui avais sommé de partir de mon bureau avant qu’une quelconque bombe n’explose et ne fasse deux victimes dans le gouvernement.
L’égo démesuré de l’Ancien avait été touché en plein cœur et Connor Johnson n’avait pas digéré le fait que je lui ordonne quoi faire. Pourtant, j’avais mis avant tout la vie d’un de mes ministres à l’abri et voilà comment il me remerciait.  C’était une terrible perte de temps pour moi. De plus, je lui avais exposé une idée et il s’était alors offusqué que je me tourne vers lui pour cette démarche.

- Si vous pensez que certains des ministres peuvent me manipuler à leur guise et que je suis incapable de réfléchir par moi-même et de prendre les décisions nécessaires, alors je crois que l’on sait vraiment tout dit Ministre Johnson.  Vous ne savez rien sur moi et je n’exige d’aucun de mes ministres qu’ils me disent ce que je veux entendre. Les échanges mielleux ne font pas partie de mon gouvernement, mais apparemment votre image de moi est écornée. Je ne vais pas m’épuiser à vous faire part encore et encore de mes aptitudes à diriger un gouvernement. Quant aux avis des autres ministres à votre sujet, je vous invite à discuter avec eux.  Je ne me prends pas au jeu de combat de coqs et de la testostérone de mes membres du gouvernement.

Son grand jeu d’homme indigné avait tout de suite eu comme réponse de clôturer notre échange. J’en avais assez de m’abaisser à ce genre de conversation. Je lui avais donc prié de sortir de mon bureau, mais le ministre décida de jouer ses dernières cartes devant moi. Je levai mes yeux de glace sur lui qui se trouvait encore dans mon bureau. Silencieuse, il me débita une nouvelle fois sa concurrence avec le ministre de la Sécurité.

- Je ne me mêle pas des affaires des uns et des autres. Le ministre Van Brënner n’est pas mon amant pour qu’il me raconte ses états d’âmes. Alors, je vous conseille vivement d’aller mettre les choses au clair avec lui au lieu de me faire perdre mon temps sur vos problèmes d’égo de mâle. J’ai autre chose à faire de bien plus important.

Ses derniers mots me firent froncer les sourcils : «Le mettre sous les barreaux »… J’attendis avec curiosité la suite de sa tirade qui arriva bien vite après ‘avoir servi un sourire espiègle que je ne connaissais pas de lui. Je levai ma main pour le stopper dans ses explications.

- Non, Ranhich n’a pas été Ministre, mais un Conseiller auprès des ministres, comme nous en avant toujours aujourd’hui. Chaque ministère à ses conseillers, ses agents administratifs. Ranhich était rattaché au ministère de l’économie auprès du ministre, Mathias Davis. Les conseiller peuvent avoir d’énormes responsabilités et c’était ce qu’il avait puisqu’il avait obtenu la confiance du ministre Davis. Oui, il s’attend à ce qu’on le recherche. Il sait très bien que tôt ou tard, on aurait remonté la piste jusqu’à lui. C’était du temps qu’il lui fallait et il l’a eu ! Maintenant, l’étau se resserre autour de lui et à mon avis, ses intentions vont changer.

Le ministre Johnson me détailla tout le plan diabolique qui venait de germer dans son esprit. Un plan délicat, mais qui pourrait bien être parfait !

- Effectivement, Ranhich doit étudier les faits et les gestes de chaque membre du gouvernement et si vous lui prouver que vous êtes de son côté, il se rapprocha de vous, avec méfiance au début, mais cela pourrait être la seule solution pour le faire tomber.

Je me redressai de mon fauteuil pour m’approcher de lui et lui faire face, les yeux dans les yeux.

- Vous avez pensé au moindre détail, sauf à ce que pensera votre entourage, vos amis proches de vous voir menotté et incarcéré. Quelles seront leurs réactions ? Ils vont s’employer à vous faire sortir au plus vite avec des avocats et cela risquerait de faire échouer votre plan. Mettez au moins une personne au courant … Quant à moi, personne ne le saura. Vous ne tomberez pas en disgrâce aux yeux des autres membres du gouvernement … Pour un temps, oui, mais ne vous en faites pas, je ferai en sorte que vous soyez lavé de tout soupçon lorsque le piège se sera refermé sur l’ennemi.

Lentement, je croisai mes mains derrière mon dos, scrutant mon interlocuteur avec un grand sérieux.

- Pour que tout cela soit vrai, je ne dois pas savoir à quel moment vous comptez vous attaquer à moi. Gardez en tête que nous sommes identiques, Monsieur Johnson. Vous et moi, nous possédons de grandes capacités et pour que cela soit réel aux yeux de tout le personnel qui sera présent ici, je devrai vous attaquer avec mes pouvoirs et vous, faire la même chose contre moi. Si tout cela fonctionne, Ranhich viendra très vite à vous …

Les cellules de la Milice seraient lourdement sécurisées et le ministre Tomas Van Brënner ne laisserait pas un ministre sans surveillance, surtout s’il venait de s’attaquer à moi.

- On doit mettre le ministre Van Brënner dans la confidence. Croyez-moi, il vaut mieux pour vous une fois que vous serez mis derrière les barreaux. Je connais la violence et le caractère du ministre de la Sécurité et il vaut mieux le mettre dans le secret pour laisser à Ranhich le soin de vous faire échapper.


:copyright: CRIMSON DAY



Le pouvoir se définit par la possibilité d'en abuser


Dernière édition par Alianka De Nephthys le Ven 06 Sep 2019, 17:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://asaria.forumpro.fr/t4584-la-grande-conseillere#122763

Ancien ; Longue-Vie

Connor Johnson
Connor Johnson

Feat : Daniel Craig
Nombre de messages : 74
Age du personnage : 126 ans
Côté coeur : Célibataire

Points RP du mois : 3


(Terminé) Piéger l'ennemi [Pv Connor] Empty

MessageSujet: Re: (Terminé) Piéger l'ennemi [Pv Connor] (Terminé) Piéger l'ennemi [Pv Connor] Icon_minitimeSam 31 Aoû 2019, 18:44

Piéger l'ennemi

Connor Johnson & Alianka De Nephthys

 
   
 

Il est étonnant de voir à quel point une idée peut émerger d’un simple détail, même lors d’une discussion pourtant mal engagée. De Nephthys a voulu clôturer l’échange mais cette idée surprenante a pourtant relancé la discussion. Celle-ci devient plus productive et délaisse les inimitiés et les querelles de ministères. La Grande Conseillère me reprend sur Jorgen Ranhich qui ne fut pas même Ministre ! Cette correction rend mon idée peut-être d’autant plus intéressante. J’acquiesce du regard lorsqu’elle développe le profil de l’homme et sa place auprès du ministre Davis.

« Il n’était donc pas même Ministre. Quelle aubaine inespérée pour eux d’avoir potentiellement un Ministre capable de rejoindre leurs rangs ? »


Alianka contourne son bureau pour livrer ses impressions sur mon plan. Mes yeux renvoient de l’incompréhension quand je perçois une forme d’inquiétude de sa part par rapport à mes amis proches. Je comprends ce point de vue mais je ne vois pas comment je pourrais sortir de prison si je m’en prenais salement à Alianka.

« Je dirai aux miens de ne pas s’inquiéter, sans les mettre dans la confidence. Vous comprenez bien que si mes actions sont particulièrement…outrageantes à l’égard de la Grande Conseillère, je ne sortirais pas comme ça de prison même avec les meilleurs avocats. »


D’ailleurs, je sors mon téléphone de la poche de mon pantalon pour écrire quelques mots à Espéranza. Je lui dis qu’il ne faut pas qu’elle s’inquiète et qu’elle me fasse confiance coûte que coûte. Si elle en sait davantage, elle pourrait faire échouer ce plan sans le vouloir. Il faut que ce soit réaliste et si tout paraît trop simple, les doutes vont émerger. Le téléphone de nouveau placé au fond de ma poche, je relève les yeux sur Alianka. Je me racle la gorge, prêt à lancer cette grande mascarade. Si il y a un type prêt à endurer une stratégie aussi brutale, je pense pouvoir prétendre être l’heureux élu.

« Comme vous le dîtes, vous ne devez pas savoir à quel moment je compte vous attaquer. Mais, il serait plus logique que je vous attaque pendant un moment d’égarement. Je ne crains pas votre amant et plus Van Brënner sera furieux, plus Ranhich va tomber dans le piège, non ? Pour un prisonnier de cette importance, il faut que ce soit presque impossible pour Ranhich de me sortir de cellule. »


Quelque part, je suis presque heureux que Van Brënner soit enragé contre moi. Dans un premier temps, il m’en voudra de m’être comporté comme un sauvage avec sa tendre amante. Dans un second temps, il apprendra qu’il ne s’agissait que d’une machination et que sa belle devra me féliciter.

« Dîtes-moi…vous me laissez aller jusqu’où ?  »


La question est légitime après tout. Je lui laisse à peine le temps de répondre à la question. Avec mon Dazzler, je profite de notre proximité pour l’aveugler temporairement en utilisant la pleine puissance de mon pouvoir. Le bouclier télékinétique se déploie devant moi en protection et verrouille la porte d’entrée du bureau. Ma main vient enserrer sa gorge violemment et mon pouvoir de suggestion l’invite à rendre les armes…si elle veut pouvoir jouer avec son insaisissable Ranhich. Le procédé est sournois parce que je veux voir si elle tient davantage à sa réputation ou  à son obsession pour Epsilon.  
:copyright: CRIMSON DAY
Revenir en haut Aller en bas

Grande Conseillère de la Cité
Ancienne ; Longue-Vie

Alianka De Nephthys
Alianka De Nephthys

Feat : Angélina Jolie
Nombre de messages : 2917
Localisation : Dans tes fantasmes les plus fous
Age du personnage : 130 ans
Côté coeur : La glace est éternelle. Seul le Feu en est le Maître

Points RP du mois : 3


Informations Complémentaires
Pouvoirs ou Capacités: Télépathie, Télékinésie, Cryokinésie
Appartenance: Ancien / Longue - Vie
Activité/Métier: Dirigeante du gouvernement.

(Terminé) Piéger l'ennemi [Pv Connor] Empty

MessageSujet: Re: (Terminé) Piéger l'ennemi [Pv Connor] (Terminé) Piéger l'ennemi [Pv Connor] Icon_minitimeVen 06 Sep 2019, 18:04

Piéger l'ennemi

Connor Johnson & Alianka De Nephthys


Le ministre Johnson et moi-même nous ne serions jamais sur la même longer d’ondes même si nous avions le même combat : celui de faire tomber à terre les ennemis d’Asaria. Connor Johnson me prenait pour une croqueuses d’hommes, entourée d’amants qui n’avaient qu’un seul but me dire toutes les mièvreries que je voulais entendre. Une sorte de harem qui m’entourait et qui faisait de moi une écervelée sans la moindre once de logique et de raisonnement. Or, j’étais très loin de cette image, mais apparemment, le ministre Johnson était soit aveugle soit … à vrai dire, je ne le savais pas ce qui pouvait conduire à un tel renfermement de son esprit, comme s’il avait des œillères qui l’empêchaient de voir véritablement. Comme je lui avais déjà fait remarquer quelques instants plus tôt, je ne m’évertuerais pas à me battre avec lui et à lui prouver qu’il se trompait sur moi, après tout,  cela faisait très longtemps que je ne tenais plus compte des rumeurs qu’on l’on comportait sur moi. J’étais trop âgée pour cela …

J’avais perdu mon temps, du moins je le croyais durement quand le ministre me proposa un plan qui pouvait piéger notre ennemi. Je lui apprenais que Jorgen Ranhich n’avait jamais eu le statut de ministre, mais seulement Conseiller auprès du ministère de l’économie. Ce qui sembla le surprendre. J’écoutai attentivement tous les détails de son plan qui me paraissait à la fois parfait et dangereux, car le moindre petit grain de sable pourrait tout faire exploser.

- Ranhich n’a reçu aucun soutien de personne lorsqu’on découvrit tout ce qu’il avait fait dans notre dos avec la falsification de plusieurs signatures. Même Victoria a tout fait pour le faire plonger pour chaque petit délit avec la peine maximale. Alors, oui, avoir un ministre avec lui, ça ne pourra qu’aviver sa vengeance sur le gouvernement !

Pour qu’une telle ingéniosité marche, il fallait que Connor s’emploie à au moins mettre au courant l’un de ses proches. Son entourage ferait tout le nécessaire pour le défendre et payer les meilleurs avocats pour le sortir de là, ce qui pourrait devenir un frein à tout ce plan.

- C’est bien pour cela que je ne dirai rien aux autres ministres sauf au ministre de la Sécurité, que je ne mettrai personne dans la confidence pour que tout semble vrai. Victoria Hunter mettra toutes ses compétences pour que vous payez l’outrage de vos gestes envers moi. Pendant un temps, vous allez être considéré comme un paria, comme un traitre au gouvernement et c’est l’image que l’on veut donner de vous pour appâter Jorgen Ranhich et son groupe. Mais, je vous promets que lorsque le piège se refermera sur Epsilon, je ferai un communiqué devant tous les médias pour remettre la vérité en place et expliquer ce plan. Je demanderai au ministre Van Harper de m’aider sur la communication et au ministre Hunter d’appuyer mes actions vis-à-vis de vous. Vous aurez votre mot à dire, mais pas tout de suite … pas temps qu’Epsilon  ne mordra pas à l’hameçon.

Bien que mon lien avec Connor Johnson ne soit pas au beau fixe, je n’avais jamais mis d’innocents derrière les barreaux pour mon propre plaisir. Par contre, je n’avais aucune limite quand j’avais en face de moi un ennemi et il ne l’était pas. Les citoyens n’étaient pas des idiots et ils comprendraient pourquoi j’avais fait taire la vérité si le plan de Johnson fonctionnait. Il serait alors vu comme un héros qui avait mis en péril sa vie et son statut de ministre pour traquer Epsilon.
Je la laissai envoyer un message à un proche sans qu’il n’en dévoile trop.

Il fallait parachever les derniers détails : je ne devais pas savoir à quel moment il allait m’attaquer pour rendre la situation réelle aux yeux de tout le personnel administratif de la tour. Je craignais aussi la réaction du ministre Van Brënner et son caractère violent. J’arquai un sourcil devant la réponse de Johnson et un léger sourire se dessina sur mes lèvres.

- Je ne sais pas si je dois vous prendre pour un idiot intelligent ou un sourd ennuyeux ? Ma vie privée vous intéresse énormément à ce que je vois, mais non, le ministre Van Brënner n’est pas mon amant. Je vous l’ai déjà dit. Ne vous en faites pas, dès qu’il sera dans mes draps, je vous ferai prévenir, si cela peut vous soulager.

Une petite pique vipérine passée, je repris mon sérieux.

- Nous n’aurons aucun souci à vous faire. Vous serez mis dans un quartier de haute sécurité. J’en suis persuadée !

Sa dernière question me laisse sans voix. Je n’y avais pas encore réfléchi et j’aurais dû me méfier de cet Ancien. Notre proximité lui conféra un avantage sur moi et il m’aveugla avec son pouvoir. Il m’avait prise par surprise et c’était ce qu’il fallait pour que tout cela soit vrai. Je reculai à titubant. Je fermai mes yeux, mais mes autres sens étaient en alerte. J’entendis la porte se verrouiller. Une main emprisonna alors ma gorge et je sentis son esprit se glisser dans le mien …
Je le laissai faire, je le laissai s’infiltrer à travers mes barrières psychiques que j’avais entre-ouvertes. Il pensait qu’il serait facile d’induire une suggestion à une puissante télépathe comme moi ?

Je lui avais dit que je me défendrais pour que personne ne puisse douter sur cette étrange histoire. Lorsque son esprit fut là où je voulais qu’il soit, je refermai ma psyché et j’envoyai une rafale télépathique. Le choix fut tel que le Longue-Vie fut projeté contre la porte d ‘entrée.

Mes prunelles changèrent d’éclat et prirent la couleur blanche de la glace. L’air et la température de la pièce se modifièrent immédiatement grâce à ma cryokinésie. Le combat serait tel qu’aucun de mes ministres ne pourraient avoir que tout ceci était un leurre … ni même Epsilon.

Quelqu’un toqua à la porte.

- Madame, Madame ! Vous allez bien ?



:copyright: CRIMSON DAY



Le pouvoir se définit par la possibilité d'en abuser


Dernière édition par Alianka De Nephthys le Dim 08 Mar 2020, 17:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://asaria.forumpro.fr/t4584-la-grande-conseillere#122763

Ancien ; Longue-Vie

Connor Johnson
Connor Johnson

Feat : Daniel Craig
Nombre de messages : 74
Age du personnage : 126 ans
Côté coeur : Célibataire

Points RP du mois : 3


(Terminé) Piéger l'ennemi [Pv Connor] Empty

MessageSujet: Re: (Terminé) Piéger l'ennemi [Pv Connor] (Terminé) Piéger l'ennemi [Pv Connor] Icon_minitimeSam 14 Sep 2019, 19:30

Piéger l'ennemi

Connor Johnson & Alianka De Nephthys

 
   
 

 
Pour la première fois et certainement depuis bien longtemps, j’ai l’intuition de pouvoir peser sur les décisions d’Alianka. Ce qu’elle veut : Jorgen Ranhich. Peu importe les moyens employés. A mes yeux, cette obsession pour Epsilon l’amène à accepter ma proposition tout comme elle m’a valu d’être poussé hors de son bureau lorsque je lui ai déconseillé d’ouvrir cette boîte qui lui était destinée. Evidemment, l’Ancien est rusé comme un renard même si il est tout à fait atypique.  Elle me décrit la manœuvre et m’affirme que je serai blanchi une fois que Epsilon aura disparu.
 

« Je ne m’inquiète pas pour l’avenir…Je suis sûr que vous aurez à cœur de présenter mon acte comme héroïque. »


Elle en vient ensuite à s’exprimer sur Van Brënner et elle. Je me retiens pourtant de lui répondre que l’Ancien et Ministre de la Sécurité aura la queue bien basse dans le lit de la Grande Conseillère quand j’occuperai le devant de la scène, sous les projecteurs. Cet échange d’amabilités doit cependant prendre fin pour mettre en place notre plan. Rapidement aveuglée par mes soins, elle réplique et je me retrouve adossé à la porte d’entrée. Une voix provenant de l’autre côté de la porte se fait entendre. Alors, je passe ma main devant cette porte en usant de mon don de suggestion pour que cette personne cesse de s’inquiéter car la situation est tout à fait normale. Ou presque. Me concentrant sur la Longue-Vie, je l’observe en train de refroidir les lieux. Elle utilise la cryokinésie aussi bien pour attaquer que pour se défendre. L’intérêt pour elle est d’éloigner l’adversaire ou de le faire périr si il vient à avancer. Alors, tout ceci est cohérent par rapport à notre scénario.
 
Ma nuque craque légèrement après un bref étirement. Il faut dire qu’il n’est jamais agréable d’atterrir sur une porte. Mon attention se reporte sur ses yeux qui ont changé de couleur. A l’image de la mythologie grecque où cette créature, Méduse, est censée changer les hommes en pierre au moindre regard échangé, je sais qu’il s’agit du point sur lequel je dois agir. Au contraire de l’intrusion mentale où elle est en mesure de se défendre. Je me concentre. Mon dazzler doit la percuter suffisamment vite pour obtenir un maximum d’effets sur elle. En l’état, ses pupilles ne peuvent pas la protéger face à une rayonnance soudaine. Plutôt que d’utiliser massivement ce pouvoir, j’ai opté pour une frappe brève mais expéditive. Une fois la Grande Conseillère atteinte, je reste immobile quelques secondes pour laisser le doute l’envahir, sur ce qui se passe et sur l’endroit où je me trouve.

:copyright: CRIMSON DAY
Revenir en haut Aller en bas

Grande Conseillère de la Cité
Ancienne ; Longue-Vie

Alianka De Nephthys
Alianka De Nephthys

Feat : Angélina Jolie
Nombre de messages : 2917
Localisation : Dans tes fantasmes les plus fous
Age du personnage : 130 ans
Côté coeur : La glace est éternelle. Seul le Feu en est le Maître

Points RP du mois : 3


Informations Complémentaires
Pouvoirs ou Capacités: Télépathie, Télékinésie, Cryokinésie
Appartenance: Ancien / Longue - Vie
Activité/Métier: Dirigeante du gouvernement.

(Terminé) Piéger l'ennemi [Pv Connor] Empty

MessageSujet: Re: (Terminé) Piéger l'ennemi [Pv Connor] (Terminé) Piéger l'ennemi [Pv Connor] Icon_minitimeLun 30 Sep 2019, 23:49

Piéger l'ennemi

Connor Johnson & Alianka De Nephthys

Cela ne devait être qu’un plan pour projeter le ministre Johnson sur le devant de la scène médiatique et comme étant un traitre au gouvernement. Mais les serpents, quoi qu’ils fassent, restent toujours des reptiliens au sang-froid et aux réactions perfides. Il se tenait contre la porte de mon bureau contre laquelle je l’avais lancé. La température baissait petit à petit pour la rendre invivable même pour un Longue-Vie. Les serpents avaient horreur du climat froid, mais apparemment cet individu était pourvu d‘autres facultés.

Son rayon lumineux me toucha et je vacillai, m’agrippant à mon fauteuil. Il m’avait aveuglée, oui, pourtant, Connor Johnson avait oublié qu’un télépathe n’avait pas besoin de ses yeux pour voir et ressentir. Les yeux fermés, mon esprit était aux aguets et mes sens aussi. Il avait aussi oublié comme beaucoup de nos semblables, que nous étions toutes et tous dotés d’hyper sens dix fous plus développés que les Humains. Je ne le voyais pas, mais j’entendais chaque battement de son cœur, la respiration contrôlée de l’Ancien et le bruit très léger de ses pas sur la moquette de mon bureau, signe qu’il se rapprochait enfin de moi.

Comme une prisonnière soumise à son bourreau, il m’attacha les mains avec sa ceinture, jouant la pauvre captive désarmée  l’effet de lumière que j’avais reçu. Le silence était un allié très précieux pour celui ou celle qui savait le maitrisé. Je ne disais rien, totalement esclave de chacun de ses gestes vifs. Je percevais sa jubilation de me savoir en sa possession. Je devinais son allégresse de pouvoir enfin avoir le dessus sur moi. Toujours les paupières fermées, je distinguai le délicat froissement de sa cravate qu’il apposa sur mes yeux, un autre témoignage de sa virilité conquérante sur la femme puissante que j’étais.

Ses mots ne me faisaient pas trembler, bien au contraire. Ils me guidaient pour pouvoir frapper exactement là où je le désirais. Pendant tout ce laps de temps où le ministre Johnson s’extasiait devant sa supériorité face à moi, la température n’avait fait que prodigieuse baissée dans le bureau. Son adrénaline l’empêchait de ressentir le froid, pour le moment, mais sa peau se refroidissait lentement. Il me balança sur le sol comme une vulgaire esclave humaine tout en me repassant dans ma tête les mots qu’il avait choisis de prononcer. Il ne jouait plus la comédie et cela n’avait rien avoir avec le plan sur lequel nous nous étions entendus tous les deux.
Il se vengeait.
Il le regretterait.

J’avais bien raison de garder les yeux fermés même derrière se bandeau. Je fus forcée d’utiliser avec précaution mon champ télépathique pour que l’action de son Dazzler ne laisse aucune empreinte sur mes rétines. Feindre la peur et la soumission ne faisaient pas partie de ma personnalité, malgré cela, c’était ce que je faisais devant lui. Ses doigts attrapèrent violemment mes cheveux pour me mettre à genou …

Il n’aurait pas dû.

Ma télékinésie se déploya, desserrant subitement la ceinture qui maintenait mes mains et mes poignets. Une onde combinée de télépathie et de télékinésie foudroya le ministre qui cette fois-ci fut brutalement envoyé contre le mur, brisant par la même occasion le petit buffet, sous son poids. Je retirai la cravate de mes yeux, me protégeant d’un champ de force télékinétique pour éviter une autre attaque de son Dazzler. Mon esprit était blindé par ma télépathie pour éviter, quant à lui, la suggestion de l’Ancien.

- Vous devriez faire plus attention à vos mots. Votre exaltation à me croire à votre merci vous a fait baisser votre garde.

La cravate s’envola vers son propriétaire, s’entoura autour de son cou et l’enserra au point que le ministre Johnson manquait d’air. La ceinture suivit le même mouvement et  attacha ses deux mains, exactement comme il avait fait avec moi.
J’appuyai sur l’intercom de mon bureau.

- Faites venir immédiatement la sécurité et la Milice.
Demandez au Général Van Brënner de venir le plus vite possible à la tour gouvernementale !


D’un ordre mental, la grande porte de mon bureau se déverrouilla et déjà les agents de la sécurité de la tour accouraient.

- Vous n’auriez pas dû défier la Glace. Vous avez oublié que les serpents succombent au froid le plus intense.

Les gardes arrivèrent et braquèrent leurs lasers sur le ministre

- Mettez-lui les menottes ! Et retirez-le de ma vue !




:copyright: CRIMSON DAY



Le pouvoir se définit par la possibilité d'en abuser
Revenir en haut Aller en bas
https://asaria.forumpro.fr/t4584-la-grande-conseillere#122763


Contenu sponsorisé



(Terminé) Piéger l'ennemi [Pv Connor] Empty

MessageSujet: Re: (Terminé) Piéger l'ennemi [Pv Connor] (Terminé) Piéger l'ennemi [Pv Connor] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
(Terminé) Piéger l'ennemi [Pv Connor]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un bain de soleil [Libre] {Hentaï} [Terminé ]
» Un nouveau logis...[hentaï /terminé]
» Doux moment en forêt (PV Yuko) [Hentaï] [Terminé]
» Une après-midi tranquille ? [PV Yuko] [Hentaï] [terminé]
» Une nuit qui prend tout son sens [Hentaï PV Kaine] [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Asaria, terre de prophétie ::  :: La Tour Gouvernementale :: Bureau de A.De Nephthys.-
Sauter vers: